Roczen : « Anaheim est mon seul objectif »

Publié par La Rédaction le vendredi 22 septembre 2017 à 10:39

De passage en Californie où il recommence à rouler, Ken Roczen répond aux questions de l’attaché de presse Honda. Nous avons demandé l’autorisation de traduire l’interview.

Team Honda HRC : Tu as passé du temps récemment en Utah où tu as roulé un peu et visité quelques parcs nationaux, peux-tu nous en dire davantage sur ton séjour ?
Ken Roczen : Je suis allé à St George en Utah il y a quelques semaines. C’était génial. J’ai roulé un peu sur des petits chemins et des dunes de sable. La plupart du temps nous avons marché et exploré avec un UTV. On a fait la marche « The Subway » au parc national de Zion qui est d’environ 24 km. Cela nous a pris toute la journée. On a nagé, escaladé, fait du rappel. C’était géant. Le jour d’après on a pris la route scénique jusqu’à la ville de Moab et on s’est arrêté à Bryce Canyon. Une fois à Moab on a utilisé le nouveau Honda Pioneer 1000 LE qui est d’enfer. On est monté sur les roches et les cailloux. Il y avait une portion que tout le monde évitait mais j’avais envie de la prendre. J’ai eu une sacré montée d’adrénaline parce que c’était chaud mais on est passé. Comme on était partis pour dix jours je devais intégrer un peu de roulage quand même. Comme j’ai dit j’ai roulé sur des petits chemins mais je suis aussi allé sur le circuit de Mesquite qui n’était pas loin. C’était une bonne opportunité pour moi de faire des tours. J’avais une 2017 CRF450R d’origine mais c’était parfait pour ce que je faisais. Au point où j’en suis en ce moment même si je vais très bien je ne peux pas me permettre d’être parti si longtemps sans toucher une moto…

La dernière fois qu’on a parlé tu commençais à utiliser une prothèse pour aider la flexibilité de ton poignet et de ton coude, comment ça va depuis ?
Mon poignet et mon coude vont bien. La prothèse n’est pas ce qu’il y a de plus marrant à porter mais avec mon thérapeute à mes côtés tout le temps je fais tout ce que je peux pour retrouver de la mobilité. C’est un peu difficile pour moi de dire si ça fait une grosse différence mais les gens autour de moi disent que j’ai fait un grand pas en avant. Je dois juste continuer à bosser sur l’amplitude du mouvement. J’ai aussi commencé à porter une prothèse lorsque je roule. Cela m’aide beaucoup. Ca me donne de la confiance tout en me permettant de relaxer mon poignet davantage.

Tu as recommencé à rouler depuis peu, es-tu satisfait ?
Je recommence à rouler depuis trois semaines et je suis très satisfait. J’ai vraiment l’impression que j’ai beaucoup avancé pendant cette période. Avant ça je roulais juste pour m’y remettre un peu mais ce n’était pas de l’entrainement. J’étais juste assis sur la moto. Récemment c’est plus à fond. Je ne suis pas à 100% encore mais je me débrouille plutôt pas mal et je peux enfin faire quelques manches.

Es-tu proche de ta vitesse normale ?
Même quand tu es en pleine forme, que tu n’es pas blessé mais que tu prends un peu de vacances tu n’es pas à 100% lorsque tu sautes à nouveau sur la moto. C’est donc difficile de répondre où j’en suis car je viens à peine de reprendre la moto plus souvent et en étant à l’aise dessus mais je suis content des progrès. Tout ce que je sais est que je serai à 100% à Anaheim. Je travaille pour ça. C’est ce que j’ai dans ma tête.

Tu es en Californie pour quelques jours pour tester avec ton équipe. Sur quoi travailles-tu et comment ça se passe ?
Mardi était un jour spécial pour moi. C’était mon 1er jour de retour avec mon équipe pour faire des tests avant ma chute. C’était comme si rien n’était arrivé en fait. Depuis 8 mois je suis sur la touche à regarder les autres rouler et à me sentir inutile mais tout a changé mardi. Je me suis retrouvé. Mercredi on a bossé sur les suspensions pour que je sois plus à l’aise. Je me suis toujours senti bien sur la moto, je n’avais pas peur de perdre ça mais je savais que je devais me familiariser de nouveau avec la moto. Tout est revenu très vite grâce à l’aide de mon équipe. Je crois qu’on a bien progressé.

Quels sont tes objectifs pour les prochaines semaines ? Y a t-il une chance de te voir à la Monster Energy Cup ?
Je ne serai pas à la Monster Energy Cup. Même si j’ai envie de rouler parce que ça me manque je crois que cela serait une mauvaise décision. J’aime être derrière une grille de départ lorsque je suis prêt mais je n’ai pas envie de sortir de ma zone de confort. C’est trop tôt pour commencer à penser à faire des courses surtout à Las Vegas. Je préfère continuer à m’entrainer en vue d’Anaheim car c’est la seule chose qui compte. Dans les prochaines semaines je continue à faire ce que je suis en train de faire. Je vais aussi rouler en outdoor pour retrouver de la force et de la finesse sur la moto avant de passer au Supercross à la mi-octobre.

Propos recueillis par Mandie, Team Honda HRC (traduits par LeBigUSA.com)

Voir plus
USA

19 Commentaires

 

Articles

Mode sombre