Magescq ouvre le bal de l’Elite

Publié par La Rédaction le jeudi 16 juillet 2020 à 15:49


Les 1 et 2 Aout prochains, le Bud Racing Training Camp de Magescq va recevoir l’Elite Française du Motocross, avec le coup d’envoi du championnat de France Elite. Plus de 200 pilotes sont attendus pour la reprise des compétitions en France, et la première course jamais organisée sur le site.

Jamais encore, depuis son ouverture, le site n’avait été le cadre d’une compétition officielle. On aurait dû y voir une étape du championnat des sables l’an passé, mais la météo en avait décidé autrement et c’est donc les 1-2 Aout prochain que Magescq va accueillir une première course et pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit – carrément – des championnats de France Internationaux. « Nous avons bénéficié d’une dérogation spéciale de la Fédération, car réglementairement un club doit d’abord se roder et faire ses preuves sur une épreuve de moindre importance » confie Stéphane Dassé, le patron de Bud Racing et par là même de ce camp d’entrainement unique en son genre. Et si l’Elite vient à Magescq, c’est un peu grâce ou par la faute du club de Castelnau de Lévis (Tarn) qui accueillera ce championnat mi-aout. « Lorsque nous avons vu que Castelnau tombait en même temps qu’une épreuve du championnat du Monde, nous avons tenté de les faire changer de date mais cela était impossible. Or nous avons des partenaires Français pour qui le championnat de France est important, et cela nous ennuyait de ne pas rouler en France cette année ; petit à petit l’idée nous est venue d’accueillir nous aussi l’Elite, et au final c’est ce qui va se passer les 1er et 2 aout prochains. » Magescq sera donc la première étape du 24MX Tour qui posera ensuite ses valises à Castelnau de Lévis (Tarn) les 15-16 Aout puis Rauville la Place (Manche) les 19-20 Septembre.

Quatre catégories au programme
A trois semaines de l’épreuve, pas moins de 210 pilotes s’étaient déjà engagés, si bien qu’ils devraient être pas loin de 250 le jour J ! Quatre catégories seront au programme, avec le futur du cross tricolore – les catégories Espoirs 85 et Juniors 125 – d’un côté et les valeurs sûres – catégories MX2 et MX1 – de l’autre. Des valeurs sûres qui seront opposées à quelques pilotes étrangers de valeur, car à une semaine de l’ouverture du Mondial dans les sables de Lettonie plusieurs d’entre eux ont manifesté leur intention de venir se préparer à Magescq ! A elle seule l’affiche ‘Française’ vaut déjà le détour avec des garçons comme Maxime Desprey (champion MX1 sortant), Cédric Soubeyras (multiple champion de France), Milko Potisek (vainqueur de l’enduro du Touquet), Valentin Teillet, Stephen Rubini (champion MX2 sortant), Yannis Irsuti, Thomas Do ou encore Pierre Goupillon qui seront quelques uns des hommes à suivre. Des garçons comme Jordi Tixier ou Nicolas Aubin devraient très vite venir grossir la liste d’engagés, ou l’on retrouve le Belge Jeremy Van Horebeek et le Suisse Valentin Guillod qui seront une semaine plus tard en piste en Mondial. Et quelques challengers toujours très à l’aise dans le sable seront à surveiller, puisqu’outre Milko Potisek qui reste fidèle aux deux disciplines (sable et motocross) on retrouvera derrière la grille de départ Camille Chapelière venu en voisin et Daymond Martens. Du côté des juniors c’est aussi un plateau très international qui sera en piste, puisqu’aux côtés de nos meilleurs espoirs (Maxime Grau, Quentin Prugnières, Enzo Cazal, Saas Soulimani pour en citer quelques uns) s’aligneront les Néerlandais Ivano Van Erp et Kay Karssemakers, le Letton Mairis Pumpurs ou encore l’Espagnol Edgar Canet coaché par un certain Sébastien Tortelli.

Un rendez vous inédit
Après avoir été impliquée par le passé dans l’organisation du MX de St Vincent de Tyrosse, l’équipe Bud se relance donc dans une nouvelle aventure avec l’enthousiasme qui caractérise ses dirigeants. Des bénévoles se sont manifestés pour venir participer à cette organisation, des amis et confrères ont eux aussi proposé leur service pour que cette première à Magescq soit une réussite, en respectant bien sûr le protocole sanitaire en vigueur. La jauge actuelle étant de 5000 personnes sur site, il est d’ailleurs conseillé de réserver ses places à l’avance (8€ pour les 10-16 ans, 15€ plein tarif pour le weekend) sur internet https://www.bud-racing.com/fr/billetterie. Pour accueillir tous ces pilotes dans de bonnes conditions, le circuit a été remanié et peaufiné par Bruno Losito, puis testé par de nombreux pilotes pro qui, comme Pierre Goupillon, sont venus faire leur gamme pour mieux appréhender ce tracé. Samedi 1er les essais débuteront dès 9h00, la journée étant consacrée aux catégories Espoirs et aux qualifications Juniors Juniors ; les pilotes MX1 et MX2 seront eux à l’œuvre le dimanche dès 8h00, pas moins de six courses étant au programme de la journée. Retrouvez toutes les infos pratiques sur https://www.bud-racing.com/fr/training-camp.

(Communiqué de presse Mediacross).


8 Commentaires



    • freddos ( Posté via l'application )

      Il me semble avoir lu quelque parts qu’une épreuve hollandaise a finalement lieu en même temps

      2 0
    • R2SSS ( Posté via l'application )

      Quel dommage

      1 0
  1. VDD

    La course est ouverte aux manitous.?

    Répondre
    6 0
  2. tortelli46

    Pourquoi annoncer herlings si on est pas sur de ca venu des le départ ??? Dégouté

    Répondre
    3 4
    • Justine Geisler

      Herlings a fait sa demande d’engagement auprès des organisateurs. Ils n’ont pas à être tenus responsables s’il change d’avis et souhaite finalement participer à une autre épreuve annoncée après coup. Si ?

  3. tortelli46

    Ok pas top de sa part de l avoir rendu public alors. Voir herlings dans le sable dans le sud ouest c est pas tout les jours

    Répondre
    2 0
    • Bobby33 ( Posté via l'application )

      Faudra sans doute attendre qu’un GP y soit organisé…dream…dream

      0 0