24 MX Tour : ouverture de saison en fanfare à Ernée

Publié par La Rédaction le lundi 7 juin 2021 à 11:52

La première épreuve des Championnats de France Elite MX1, Elite MX2, Junior et Espoir s’est déroulée ce dimanche sur le terrain d’Ernée. Les conditions de course sont restées idéales toutes la journée, permettant à un plateau de niveau mondial de s’exprimer pleinement en offrant un spectacle digne d’un Grand-Prix aux 1 000 heureux spectateurs présents pour l’occasion. Sébastien Poirier, Président de la Fédération Française de Motocyclisme, était présent en Mayenne pour ce grand événement marquant la reprise des compétitions motocross. Le quadruple champion du monde Jeffrey Herlings remporte l’épreuve en MX1 tandis que le champion du monde en titre Tom Vialle s’impose en MX2. Les jumeaux Coenen survolent quant à eux l’épreuve Junior tandis qu’Amaury Maindru gagne l’Espoir.

Herlings vainqueur en MX1 malgré la pression
Ayant terminé la saison dernière sur une blessure, Jeffrey Herlings faisait son retour à la compétition en Mayenne. Il n’avait pas roulé en course depuis septembre mais s’impose malgré tout dans la difficulté. L’officiel KTM a eu fort à faire, la rivalité entre les pilotes GP était palpable à une semaine du début du Championnat du Monde. Le Hollandais a manqué son premier départ, ne sortant de grille qu’en milieu de peloton. Il lui a fallu les deux tiers de la course pour revenir sur le trio de tête mené par les pilotes usine Yamaha Jeremy Seewer et Glen Coldenhoff suivis de leur homologue Kawasaki Romain Febvre. Herlings a réussi à se défaire de Febvre puis de Coldenhoff mais échoue à moins de deux secondes de Seewer qui avait pris le large après son holeshot. Lors de l’ultime course de la journée, Herlings a réalisé le holeshot mais est resté sous la pression de Febvre toute la manche sans que ce dernier n’arrive à être suffisamment proche pour placer une attaque. Le Français termine à moins de deux secondes du leader et monte sur la troisième marche du podium de l’épreuve après sa troisième place de la première manche. Le Suisse Seewer termine deuxième de la journée grâce à sa victoire de manche suivi d’un Top 3 acquis de haute lutte avec l’autre officiel Kawasaki Ivo Monticelli.

Côté Championnat, comme l’on pouvait s’y attendre, la course a été difficile pour les Tricolores en lutte pour le titre ! Avec tous ces pilotes GP – Glenn Coldenhoff (4-4) et Ivo Monticelli (7-5) dans le Top 5 – la meilleure performance est à mettre au crédit de Milko Potisek en huitième position juste derrière Jordi Tixier (JT 911 KTM). Le pilote Yamaha Drag’on Tek réalise notamment une excellente première manche terminée à la sixième place avant une douzième position. Il prend l’avantage au Championnat sur Maxime Desprey (GSM Dafy Michelin Yamaha – 10-13) qui échoue au porte du Top 10 avec une chute au premier virage de la seconde manche. Zachary Pichon (Rocket Junior Honda -12-17) a laissé entrevoir une très belle vitesse aux chronos en signant le quatrième temps de son groupe. Il n’a pu concrétiser en course avec une lourde chute dans le premier tour de la deuxième manche alors qu’il était bien placé. Le grand perdant de la journée reste Benoit Paturel qui ne marque que quatre points. Le pilote SR Honda a contracté la COVID 19 il y a quelques semaines et reste très affaibli par la maladie. S’il a réalisé de bons débuts de course, il n’a pu tenir sur la durée.

Tom Vialle voit double en MX2
Le Champion du Monde en titre Tom Vialle (Redbull KTM Factory Racing) n’a pas eu à forcer son talent pour s’imposer sur la piste parfaitement préparée d’Ernée. Devancé au premier départ par son coéquipier René Hofer, il ne lui a fallu qu’un peu plus d’un tour pour s’emparer des commandes et ne plus les lâcher. En réalisant le holeshot de la seconde course, il a pu gérer pour franchir la ligne avec seize secondes d’avance sur Thibault Benistant, deux fois deuxième de manche et donc deuxième de la journée. L’officiel Yamaha MX2 a fait preuve de beaucoup de pugnacité dans une première manche pas forcément bien embarquée qui l’a vu boucler le premier tour en P7. Après quelques boucles il s’est défait d’un très bon Maxime Grau pour passer quatrième, avant de profiter à mi-course de la chute de Mathis Boisramé pour rentrer dans le Top 3, puis de s’offrir René Hofer en fin de manche. Sa seconde course a été plus simple puisqu’il s’est placé deuxième dès le premier virage. Il a vu revenir sur lui Boisramé en fin de course mais a bien résisté. Le Breton de F&H Kawasaki Racing MX2 était déchaîné après un départ en milieu de peloton. Il se contente néanmoins de la troisième place, tout comme en première manche où il a chuté à mi course alors qu’il était deuxième. Finalement dans le Top 3 sur la ligne d’arrivée, le Breton monte sur la troisième marche du podium.

René Hofer (4-5) prend la quatrième place devant Tom Guyon qui réalise la meilleure performance des pilotes en lice pour le titre. Le coureur VHR KTM a vraiment suivi le rythme des pilotes GP, se classant deux fois à la sixième place tout en bouclant quelques tours dans le Top 5 de la première manche. Il prend une petite avance sur ses concurrents au Championnat comme Pierre Goupillon (KTM – 11-7), septième du jour. S’il est retourné dans une plus petite structure, le Breton est toujours performant et reste un candidat au titre. Avec cette concurrence de niveau mondiale, l’apprentissage de la 250 cc a été compliqué pour nos jeunes pilotes montant du Junior. Quentin-Marc Prugnières (9mm Energy Drink Bud Racing Kawasaki – 8-17) intègre néanmoins le Top 10 de l’épreuve tandis que Maxime Grau (13-DNF), représentant Husqvarna sur l’EMX 250, a réalisé un excellent début de première manche en roulant les deux tiers de la course dans le Top 5 avant de rétrograder.

Un Coenen peut en cacher un autre en Junior
Très attendus, les jumeaux Belges Sacha et Lucas Coenen (9mm Energy Drink Bud Racing Kawasaki) n’ont pas raté leur entrée en matière en terminant aux deux premières places de la journée. Ils se positionnent clairement comme les grands favoris de la catégorie. A égalité de points, c’est Lucas qui soulève le trophée au bénéfice de de sa victoire en seconde manche. En tête dès le premier virage de cette course, il a gardé son frère à courte distance, loin devant la concurrence. Sacha n’a jamais été lâché mais n’a jamais non plus été en mesure de porter une attaque. Il avait pourtant remporté brillamment la première manche en prenant les commandes à la fin du premier tour après qu’Ivano Van Erp (Yamaha MJC) ait cassé son frein arrière et après s’être défait d’Arnaud Colson (Gas Gas) qui avait réalisé le holeshot. Durant ce premier opus, Lucas a été plus en difficulté en réalisant une mauvaise sortie de grille puis en peinant à trouver le rythme pour remonter. Malgré deux petites chutes, il a néanmoins réussi à revenir petit à petit pour mettre d’accord Scott Smulders et Marc Antoine Rossi pour le gain de la deuxième position.

Xavier Cazal monte sur le podium de l’épreuve en réalisant deux manches sérieuses. Sorti de grille dans le Top 5 de la course matinale, il a commis quelques erreurs dans les premières boucles et n’a pas trouvé un rythme suffisant pour résister à Rossi et Smulders alors qu’il était quatrième derrière Killian Vincent. Il termine la manche cinquième. Sa deuxième course a été meilleure. Parti dans le Top 3, le pilote VHR KTM est resté esseulé à cette position toute la course. Smulders (Husqvarna -3-5) devance Rossi (Tech 32 KTM – 5-4) dans le Top 5 tandis que Nicolas Duhamel (VHR KTM -14-6) a roulé aux avant-postes des deux courses avant de rétrograder. Les Pilotes Yamaha MJC réalisent une performance en deçà de ce qu’ils avaient laissé entrevoir aux chronos. Contraint à l’abandon sur casse mécanique en première manche, Van Erp a abandonné durant la seconde pour des douleurs à l’épaule alors qu’il était bien placé. Ferrucio Zanchi a complétement manqué son premier départ et sa première manche avant de faire un peu mieux en seconde avec une neuvième position.

Première victoire en Espoir pour Amaury Maindru
Agé de treize ans, Amaury Maindru (Husqvarna) crée la surprise en s’imposant sur le circuit Raymond Demy alors qu’il n’avait pas encore signé de performance majeure l’an dernier en Espoir. Troisième aux chronos matinaux, le licencié du MC Chateau Gontier est idéalement parti en première manche en réalisant le holeshot. En tête de la course, il a distancé petit à petit Lorenzo Siino (KTM), Basile Pigois ( Yamaha 2B Up by Moraco) et le pilote de l’Equipe de France Espoir Tom Brunet (Husqvarna). Mais le danger est arrivé à mi-course du grand favori de la catégorie. En effet, après avoir calé au départ et être parti bon dernier, Mathis Valin est revenu comme une flèche sur le leader à mi-course. Au dépassement dans les vagues en haut du circuit, le pilote 737 Performance Gas Gas a chuté lourdement avant de repartir. Maindru pensait alors tenir la victoire mais c’était sans compter Siino qui a recollé dans les derniers instants avant de le doubler sur le fil dans le dernier tour. Deuxième, l’Angevin n’a pas reproduit un si bon départ lors de l’ultime manche mais a réussi à revenir assez rapidement dans le Top 3 et à résister cette fois-ci à Lorenzo Siino pour conserver le podium et la victoire d’épreuve.

Calage au départ, chute à mi-course alors qu’il allait prendre la tête, rechute dans le dernier tour le faisant rétrograder de la troisième à la cinquième position, Mathis Valin a vécu une première manche compliquée ! Le Vendéen était pourtant de très loin le plus rapide en piste et a mis les points sur les i en seconde manche en réalisant le holeshot, puis un cavalier seul terminé avec 47 secondes d’avance sur son premier poursuivant. Ce résultat lui permet de monter sur la deuxième marche du podium. Il y devance Paolo Maschio (KTM) qui, pour sa troisième et dernière année dans la catégorie, signe sa meilleure performance. Un départ très moyen aux alentours du Top 20 ne lui a pas permis de faire mieux que quatrième après avoir trouvé un bon rythme de course. Son second départ a été meilleur, lui permettant de se classer deuxième et de monter sur son premier podium Espoir. Tom Brunet termine quatrième de la journée avec deux courses solides (3-4) tandis que Lorenzo Siino peut nourrir beaucoup de regrets sur cette course. Vainqueur de la première manche dans l’ultime tour, il a franchi la ligne d’arrivée à la quatrième place de la seconde juste derrière le vainqueur du jour. Cette position lui assurait mathématiquement la victoire mais l’Héraultais a été rétrogradé de cinq places pour non-respect des drapeaux jaunes et drapeaux rouge à croix blanche. Il se contente d’un Top 5 qui reste néanmoins sa meilleure performance dans la catégorie.

Prochain rendez-vous
Après cette ouverture en fanfare, la caravane du 24MX Tour fait relâche pour un bon mois avant de prendre la direction de la Manche pour la deuxième des six épreuves. Les 17 et 18 juillet le terrain de Rauville La Place sera au menu des pilotes. En plein cœur de l’été, le programme sera chargé puisqu’il s’agira de la première de quatre épreuves consécutives.

Vivez le 24MX Tour en direct sur les réseaux sociaux
La FFM vous permet de suivre le 24MX Tour sur internet, et dans les conditions du direct. Rendez-vous sur notre page Facebook @elitemotocross et Instagram #24mxtour. Vous pourrez y suivre l’évolution des courses en live et, bénéficier de contenus vidéos exclusifs : interview, résumé des manches, sujets magazines, résultats commentés, classements…Le dimanche suivant chaque épreuve, Auto Moto la Chaîne proposera un retour sur la compétition sous forme d’un magazine de 26 min. Et bien sûr, toutes les informations sont sur le site officiel du championnat www.elite-motocross.fr

(Communiqué de presse FFM).

5 Commentaires

Articles

Mode sombre