Stéphanie Bezon : « Genève est unique »

Publié par Justine Geisler le mardi 7 novembre 2017 à 09:11


Coordinatrice générale du SX de Genève, Stéphanie Bezon est dans le « rush » des derniers préparatifs à moins d’un mois de l’événement. Elle répond tout de même à nos questions.

LeBigUSA.com : comment s’annonce cette 32ème édition du Supercross de Genève ?
Stéphanie Almazan Bezon : Cette édition s’annonce sous les meilleurs auspices. La force des trois mots qui résume ce 32ème anniversaire est limpide : exclusivité, rayonnement mondial et relève. On y travaille dur. A moins d’un mois de l’événement, c’est le rush comme d’habitude. On a beau s’y prendre à l’avance, il y a toujours des détails de dernière minute qui nous rattrapent. C’est aussi pour ça que le métier d’organisateur est si passionnant. Aucun jour ne ressemble à un autre.

A quoi peut-on s’attendre cette année ? 
Vous pouvez déjà vous attendre à rencontrer Ricky Carmichael en personne qui est l’ambassadeur de cette édition 2017. La présence du GOAT en Europe est plutôt rare. Il faut profiter de l’occasion. Il effectuera quelques tours de piste, signera des autographes notamment sur le livre « Il était une fois le Supercross américain » mais ce n’est pas tout. Il y a une ou deux surprises prévues notamment autour du parc coureurs mais je ne vous en dis pas plus. Ricky accompagnera aussi les petits pilotes 65 cm3 sur la piste de Genève. Il faut bien assurer la relève.

Quelles sont les pilotes têtes d’affiche ?
Nous accueillons pour la 1ère fois un duo de choc opposant Marvin Musquin à Jason Anderson (respectivement 3ème et 4ème du SX US 450 cm3). En Europe, ils ne s’affronteront qu’à Genève puisque Jason Anderson dispute sa seule course sur le vieux continent au Palexpo. Justin Brayton, quadruple King of Geneva, se mêlera à la bataille. Le public suisse vibrera avec Arnaud Tonus, capable de rivaliser avec les meilleurs et Killian Auberson, prince de Genève 2012. En prime, n’oublions pas la meute du SX Tour, le championnat créé en 1997 par Jean-Luc Fouchet et dont les coureurs contribuent à enflammer les courses à Genève.

En quoi le Supercross de Genève est-il différent de celui de Nanterre par exemple ?
Le Palexpo qui accueille le SX de Genève bénéficie d’un espace exposants que vous ne trouverez pas à l’U-Arena. Nos 30 000 spectateurs profitent ainsi d’une grande zone dédiée au Circus Trial Tour animée par le pilote Monster Energy Fred Crosset, multi-champion de trial. Entre les manches, il y a plein de choses à faire : séances de dédicaces avec les pilotes, shopping, siroter un verre de vin blanc, une bière ou un Monster en mangeant une tartiflette ou une crêpe, faire des photos avec les Monster Girls, etc. Côté spectacle FMX, Levi Sherwood, l’homme de la saison 2017 avec ses doubles back-flip, s’élancera sur les rampes de Genève pour la 1ère fois aux cotés de Mat Rebeaud, la star nationale. Pour leur donner du fil à retordre, le français Brice Izzo, Edgar Torronteras le chouchou de Palexpo, et le japonais Taka Higashino complètent le plateau.

Quelles sont les difficultés d’organisation que vous rencontrez le plus ?
Le plus difficile est de rester au top. Il faut composer un plateau pilotes assurant des bagarres au plus haut-niveau. Pour ça il est nécessaire de s’améliorer chaque année pour offrir à chaque fois des surprises et contenter notre fidèle et exigeant public. Cette année, la piste voit double avec un tronçon du tracé se séparant en miroir juste avant l’entrée dans les whoops. Ricky Carmichael et les pilotes ont dit que c’était super excitant. Ca promet vraiment d’être chaud. Petite nouveauté aussi cette année : Charlee rejoint notre notre équipe de présentateurs. Une touche féminine ne peut pas faire de mal.

Pourquoi les fans doivent-ils faire le déplacement les 1er et 2 décembre ?
Il faut au moins venir une fois dans sa vie au SX de Genève parce que Genève reste un rendez-vous spécial et totalement unique. Depuis plus de 30 ans, les meilleurs pilotes du monde viennent s’affronter dans le Palexpo. C’est même l’un des regrets de Ricky Carmichael de n’avoir jamais pu venir gagner ici. Notre griffe est reconnue jusque de l’autre côté de l’Atlantique. Si vous venez pour la 1ère fois, vous ne le regretterez pas une seule seconde. Dépêchez-vous d’acheter vos billets. Ils sont encore en vente sur FNAC et Ticketcorner. N’hésitez pas non plus à nous rejoindre sur notre page Facebook, vous y trouverez plein de news et de cadeaux d’ici début décembre. Sinon pour plus d’infos vous pouvez aller sur notre site internet supercross-geneve.com On se voit très bientôt.

Propos recueillis par Justine Geisler.


3 Commentaires



  1. Richard pigois ( Posté via l'application )

    Salut le big, un contact pour savoir si je peux inscrire mon fils en 65 ??
    Merci

    Répondre
    • Geraud ( Posté via l'application )

      Ce n’est pas sur inscription, mais sur invitation, ce sont les 1er championnat Suisse FMS et de l’école de motocross des Meyrinos à Genève.
      Ce n’est pas une course mais une démo qui apparemment se fera à Carmichael!


 

On revoit maintenant @marvinmusquin25 au @supercrossgeneva les 1er et 2 décembre prochains. Vite vite. #leBigUSA #suisse #geneve #chocolat #rolex  #supercross #thisismoto #europe #ktm #frenchie #anepasrater #thor #alpinestars #derniereoccasion 🇺🇸🇫🇷 📷 LeBigUSA
Il fallait être à la 1ère du Supercross de Nanterre. Qu’a vu et entendu LeBig ? En ligne mardi. #leBigUSA #nanterre #uarena #paris #leretour #thisismoto #supercross #ladefense #jyetais #toureiffel 🇫🇷🇺🇸@uarena_officiel @supercross_de_paris #leruisseauorga
Il n’y a qu’un seul « king » en Supercross en ce moment et il s’appelle @marvinmusquin25 🏆 #nanterre #supercross #paris #uarena #ktm #frenchie #25 #pleinebourre 🇫🇷🇺🇸#kingofparis #thisismoto #mm85 #capromet #allezmaintenantgeneve #orangebrigade 📷 LeBigUSA
Vous avez la parole sur LeBigUSA au @supercross_de_paris #fans #supercross #nanterre #paris #moto #leretour #lacapitale #leBigUSA #microtrottoir #interview #fun #laparole 🎬 LeBig Prod @jg287 🇺🇸🇫🇷