Cinq minutes avec Thomas Olsen

Publié par Justine Geisler le mardi 26 septembre 2017 à 17:12


Dire que Thomas Kjer Olsen a signé une belle première saison en GP est l’évidence. Le champion EMX250 2016 a placé sa Husqvarna en 3ème position du championnat du monde MX2, a remporté son premier Grand-Prix et s’est offert le titre MX2 hollandais. Nous avons discuté avec le jeune Danois (20 ans) juste avant son tout dernier challenge de la saison, le Motocross des Nations, en Grande-Bretagne.

Salut Thomas, qu’as-tu fait depuis le dernier GP en France ?
Thomas Kjer Olsen :
 « Pas grand-chose en fait ! J’ai profité du temps libre pour rester à la maison. J’ai saisi l’opportunité de récupérer juste avant ce dernier gros effort ! La saison a été longue et c’est agréable de passer tu temps au Danemark et de pouvoir me préparer ici pour le MXdN. »

Comment gère-t-on un championnat aussi long que le championnat du monde en comparaison avec le championnat EMX TKO : « C’est vraiment très différent. Tu roules tout le temps contre les mêmes pilotes et cela pendant 19 courses. Cela fait beaucoup d’épreuves, sans compter qu’il y a aussi les courses de présaison, beaucoup de déplacements en avion, en particulier à cause des épreuves overseas. L’an passé, j’avais beaucoup roulé aussi avec le championnat ADAC en plus du championnat d’Europe mais les GP sont clairement plus exigeants ! »

Tu as débuté la saison incroyablement bien, comme si tu disputais le championnat du monde depuis des années !
TKO : “Absolument, la saison a très bien débuté pour moi. J’ai fait mieux que ce à quoi je m’attendais cette saison. Donc, même si les résultats ont été un peu moins spectaculaires sur la fin, je ne suis pas déçu pour autant… Je suis toujours très compétitif ! Une fois que tu gagnes ou que tu montes sur un podium, tu as forcément envie de toujours faire aussi bien. Il s’agissait de ma première saison, à présent nous avons quelques points à travailler mais je pense que c’était une première année positive pour moi. La saison prochaine sera encore meilleure !

Avec ton frère Stefan, vous composerez les deux tiers de l’équipe danoise sur le Motocross des Nations. Sans doute quelque chose de très spécial pour toi ?
TKO : 
« Oui, c’est cool ! Nous avons déjà été dans cette situation dans le passé, ce n’est donc pas nouveau pour nous cependant. Entre nous, réaliser que nous sommes les meilleurs au Danemark est vraiment sympa. Bien sûr, peu de gens peuvent vivre la même chose. Normalement, nous devrions disputer la finale A, c’est à nouveau notre but. En fait, je ne suis pas certain du meilleur résultat obtenu jusqu’à présent par le team danois ! »

Tu es le plus jeune des frères Olsen. Quand t’es-tu aperçu que tu étais plus rapide que ton frère ?
TKO 
: « Probablement vers 2014. Mais il n’y a pas eu réellement un moment significatif où je l’ai battu pour la première fois…non, cela s’est fait plus graduellement. Mon frère a 5 ans de plus que moi. Pendant toute ma jeunesse, c’était bien d’avoir un grand frère que je pouvais essayer de battre. Bien sûr, il était nettement plus fort que moi lorsque j’étais plus jeune, je l’ai donc toujours observé et essayé d’apprendre le maximum de lui. Il a été d’une grande aide pour moi ! »

Quelle différence entre une course d’équipe et une épreuve classique ?
TKO : “Bien sûr, je compte tenter d’obtenir le meilleur résultat individuel possible mais c’est au final une course d’équipe. J’espère que tout le team sera en forme. Mais je sais très bien que nous ne roulerons pas pour le podium, cela serait déjà un super résultat sur nous parvenons à entrer dans le top-10. Je veux juste faire du mieux que je peux et cela vaut aussi pour tous les autres. Au final, tu restes seul sur ta moto en piste et c’est donc assez proche de n’importe quelle autre course de ce point de vue ! »

Que penses-tu du circuit de Matterley Basin ?
TKO : « Il semble qu’ils aient fait pas mal de modifications cette année mais je roule à Matterley Basin depuis 2012. Je suis donc habitué à ce type de sol et j’aime vraiment bien l’endroit. Je pense que le nouveau lay-out le rendra encore mieux. Je suis très impatient d’y être. Les sauts sont toujours bien faits et la terre de Matterley Basin est tout simplement étonnante. »

Qu’est-ce que cela fait de rouler face à une telle foule ? Les drapeaux, les klaxons, les banderoles,… on parle des JO du motocross !
 TKO : “Evidemment, c’est cool de voir que tant de monde suive la course. J’espère qu’il y aura beaucoup de monde en Angleterre. Quand tu roules, tu ne t’en rends en fait pas tellement compte. Tu es tellement concentré sur la course que tu ne réalises pas. Quand les supportes font beaucoup de bruit, oui, tu les entends en roulant mais la concentration fait la plupart du temps en sorte que tout le reste disparaisse. »

Quel est le meilleur conseil que l’on t’ait déjà indiqué sur un pitboard ?
TKO : 
« Je dirais que le meilleur conseil que l’on m’ait donné est de rouler comme si j’étais à l’entraînement. C’est la meilleure manière de ne penser à rien d’autre, de rester concentré sur soi-même. Tu es alors toujours un peu plus cool sur la moto normalement. Il est très facile de rouler tendu durant les courses. Je considère donc que le meilleur conseil que l’on puisse donner c’est de rester souple sur la moto, de bien respirer et de rester calme afin de garder un maximum de fluidité. Je crois que c’est comme cela que l’on roule le mieux. Du moins, je sais que c’est mon cas ! »

Qu’as-tu de prévu après les Nations?
TKO : 
« Je compte prendre une semaine de repos avant de faire un peu de testing. Une fois que cela sera fait, j’aurai un peu de temps libre. Je pensais partir en vacances mais je vais finalement rester à la maison au Danemark. Me relaxer et passer du temps avec ma copine. Certaines autres années, je travaillais durant l’hiver mais je ne suis pas encore certain que je vais faire quelque chose cette année. «

Apparemment, les Danois sont les gens les plus heureux au monde.  Tu dois donc rester à la maison !
TKO : “Oui, j’ai entendu dire cela aussi. Je suis heureux d’être au Danemark et j’aime beaucoup mon pays. Je ne sais pas si nous sommes les gens les plus heureux au monde mais c’est clairement un super pays. Venez nous rendre visite, vous pourrez vous en rendre compte par vous-mêmes ! »

(Communiqué de presse Shot Racegear).


3 Commentaires



  1. mxsxfan

    3eme au championnat du monde dès sa 1ere saison, tout comme Cairoli et Tortelli avant lui … Pas mal du tout !!

    Répondre
  2. windham ( Posté via l'application )

    J’adore ce pilote depuis que je les découvert l’année dernière en Emx2. Belle première année en Mx2. L’année prochaine il peut jouer le titre à suivre.

    Répondre

 

On revoit maintenant @marvinmusquin25 au @supercrossgeneva les 1er et 2 décembre prochains. Vite vite. #leBigUSA #suisse #geneve #chocolat #rolex  #supercross #thisismoto #europe #ktm #frenchie #anepasrater #thor #alpinestars #derniereoccasion 🇺🇸🇫🇷 📷 LeBigUSA
Il fallait être à la 1ère du Supercross de Nanterre. Qu’a vu et entendu LeBig ? En ligne mardi. #leBigUSA #nanterre #uarena #paris #leretour #thisismoto #supercross #ladefense #jyetais #toureiffel 🇫🇷🇺🇸@uarena_officiel @supercross_de_paris #leruisseauorga
Il n’y a qu’un seul « king » en Supercross en ce moment et il s’appelle @marvinmusquin25 🏆 #nanterre #supercross #paris #uarena #ktm #frenchie #25 #pleinebourre 🇫🇷🇺🇸#kingofparis #thisismoto #mm85 #capromet #allezmaintenantgeneve #orangebrigade 📷 LeBigUSA
Vous avez la parole sur LeBigUSA au @supercross_de_paris #fans #supercross #nanterre #paris #moto #leretour #lacapitale #leBigUSA #microtrottoir #interview #fun #laparole 🎬 LeBig Prod @jg287 🇺🇸🇫🇷