Trent Webb, une maman en or (1/2)

Publié par La rédaction le jeudi 20 juin 2013 à 14:36

La semaine dernière, nous vous faisions découvrir Cooper Webb. C’est désormais au tour de sa maman, Trent, de nous en dire plus sur l’étoile montante du MX US.

TrentWebb_1

Enseignante, coach et « groupie », la maman de Cooper Webb cumule les rôles auprès de son fils. Rien d’étonnant qu’il l’appelle « Wouahou Woman ». Trent ne s’arrête pas une seule seconde : « Son passage chez les pros n’a pas bouleversé notre vie, dit-elle. C’est simplement très différent. Nous étions tellement habitués à tout faire. Il est difficile de trouver sa place dans une équipe aussi complète. On cherche encore. Parfois, je ne peux pas m’empêcher de laver ses bottes. »

Une réussite familiale
Assise dans le carré VIP du clan bleu, Trent admire son fils se préparer pour la 1ère manche de la journée. Une victoire pour la petite famille qui a toujours été soudée et impliquée dans la réussite de leur enfant prodige : « C’est vraiment une histoire de famille, explique-t-elle. Mon mari s’occupait de la moto et de l’entraînement. Pour ma part, c’était aussi l’entraînement avec l’entretien physique et les devoirs en plus. Nous avons réparti les rôles de façon très équitable. »

CooperWebb_HighPoint

Cooper fait un bon début de saison outdoor. © LBU/BD

Si le papa semble plus en retrait dans la carrière de Cooper, la maman apparaît comme la pièce maîtresse de l’ère Webb : « J’étais très exigeante avec lui sur les entraînements, dévoile-t-elle avec le sourire. Si le tour n’était pas bon, je pouvais lui demander de recommencer jusqu’à ce qu’il soit parfait. Il avait beau râler, je gagnais toujours.  » La détermination et l’envie du couple ne suffisent malheureusement pas. Gary Bailey, le père adoptif de David Bailey entre alors dans la vie du trio infernal comme entraîneur.

A la dure
Cooper commence à travailler avec Gary dès l’âge de 9 ans. « La première fois que nous l’avons amené à son école, c’était tout simplement impressionnant, se souvient sa maman. Il a une cravache pour taper sur les doigts de ses élèves. Le premier jour, Cooper a reçu trois coups. A la fin de la semaine, plus rien. » Professeur d’EPS, Trent passe définitivement le relais lorsque le niveau de Cooper hausse subitement dans les rangs amateurs : « Nous avions l’habitude d’aller en salle de sport ensemble, se souvient-elle. Maintenant, il a Darren Stockton pour l’épauler. Ils s’appellent tous les jours sur Facetime ou via Skype. »

(La suite demain)

Propos recueillis par Charlotte F.

Cooper Webb fait sensation mais reste très réservé. Sa maman parle pour lui. © LeBigUSA.com/Benjamin D’introne

Cooper Webb fait sensation mais reste très réservé. © LeBigUSA.com/Benjamin D’introne

10 Commentaires

 

Articles

Mode sombre