Tomac tourne le dos aux Nations

Publié par La Rédaction le jeudi 11 août 2016 à 08:46


Le Motocross des Nations 2016 est décidément au centre de toutes les attentions. Eli Tomac fait savoir à l’équipe US qu’il ne roulera pas à Maggiora en Italie le 25 septembre prochain.

6_m_14_49_11829

« Ce n’était pas une décision facile à prendre, dit Eli Tomac dans une lettre envoyée à l’AMA (Fédération Américaine de Moto). J’ai participé deux fois au Motocross des Nations. Cela a toujours été un honneur d’être choisi pour cet événement prestigieux. Cette année du à un calendrier de compétitions et aux engagements que j’ai pris pour le mois de septembre, mon équipe et moi n’allons pas avoir le temps et la préparation nécessaire pour participer à une course aussi importante que le Motocross des Nations. J’espère avoir l’opportunité de représenter les Etats-Unis dans le futur. Je souhaite à l’équipe américaine le meilleur au moment où elle va se mesurer au monde en Italie. J’ai hâte de la voir sur la plus haute marche du podium où elle doit être. »

Difficile décision
Cette décision fait réagir les fans américains et pas dans le bon sens. Sur les forums Tomac en prend pour son grade. Il ne veut « pas défendre les couleurs de l’Amérique », comme si une course de plus allait changer quelque chose « alors que l’on travaille 50 heures par semaine », etc. Certains parlent d’une mesure de rétorsion de la part d’Eli parce que son contrat avec Monster Energy l’oblige à rouler aux deux GP’s à Charlotte et à Glen Helen. C’est un secret de polichinelle que ces deux courses sont des boulets pour les pilotes américains. Elles ne rapportent absolument rien autant sur le plan sportif que financier. A quoi peut ressembler l’équipe américaine ? Ryan Dungey n’y sera pas, Justin Barcia non plus. C’est sans doute le bon moment de faire rouler des jeunes comme Jason Anderson, Cooper Webb ou les frères Martin. La composition devrait être annoncée ce week-end à Unadilla par l’AMA.

Par Stéphan Legrand

6_m_14_49_11854


39 Commentaires



  1. jcair

    Les tops américains en ont peut être marre de se faire laver les fesses à chaque voyage, l’hégémonie est enterré depuis des lustres, en revanche le prochain coup aux USA il y aura pas de refus de la part des uns et des autres…

    Répondre