Le format « Triple Crown » d’Anaheim 2

Publié par La Rédaction le mercredi 17 janvier 2018 à 17:55

Le « Triple Crown » est inauguré samedi à Anaheim 2 avant de revenir à Atlanta (3 mars) et Minneapolis (14 avril). Quel est ce format qui chamboule tout ? On vous explique en détails.

Feld avait promis des nouveautés lors d’une conférence de presse organisée en décembre dernier en Floride. Les organisateurs du championnat SX US s’y tiennent. Parmi elles figure le format « Triple Crown » pour trois épreuves : Anaheim 2 (20 janvier), Atlanta (3 mars) et Minneapolis (14 avril). C’est sans doute l’innovation la plus marquante. Plus ou moins calqué sur le format de la Monster Energy Cup, le « Triple Crown » chamboule le programme habituel des pilotes le jour de ces courses. Tout se joue désormais lors des essais chronométrés de l’après-midi où seulement 18 pilotes se qualifient pour les trois « finales » du soir. Deux courses de « la dernière chance » de 4 minutes (+ 1 tour) sont programmées à 16h10. Elles déterminent alors les 4 places qui restent. Autant dire qu’il ne faut pas se louper.

Explications
En catégorie 250, les trois « finales » durent 6 minutes (+ 1 tour), 10 minutes (+ 1 tour) et 12 minutes (+1 tour). Les pilotes 450 roulent un peu plus longtemps : 8 minutes (+ 1 tour), 12 minutes (+ 1 tour) et  15 minutes (+ 1 tour). Plus encore que d’habitude, les départs risquent fort d’être prépondérants. Certains pilotes pourraient bien jouer les trouble-fêtes et tirer leur épingle du jeu sur ce format inhabituel très proche d’un sprint. Chaque vainqueur récupère 1 point. Celui qui a le moins de points à la fin de la soirée remporte l’épreuve. Si ce format enthousiasme certains pilotes, d’autres en sont beaucoup moins friands car trois départs dit également trois fois plus de risques d’accrochages. Samedi soir, c’est la même chose pour tout le monde. Doit-on s’attendre à quelques surprises ? Assurément. Vivement Anaheim 2.

Par la rédaction.

Voir plus
USA

26 Commentaires

Articles

Mode sombre