Lorsque Marvin faisait sauter la banque…

Publié par Justine Geisler le samedi 13 octobre 2018 à 14:57


L’an dernier, Marvin Musquin signait la soirée parfaite sur la Monster Cup, raflant les 3 manches et le million de dollars. Vous vous souvenez ? On vous rafraichit la mémoire.Le sourire de Marvin Musquin en dit long sur la soirée qu’il vient tout juste de vivre dans l’enceinte du Sam Boyd Stadium de Las Vegas. Le français vient de réaliser un exploit et il le sait. En remportant les 3 manches de la Monster Energy Cup, au nez et à la barbe de ses adversaires, il a tout simplement fait sauter la banque et empoche 1 million de dollars. Ce n’était arrivé qu’une seule fois dans l’histoire de cet événement bien à part. Ryan Villopoto était jusque là le seul à avoir accompli l’impossible en 2011. Depuis, ils ont eu beau avoir essayé très fort, ils se sont tous cassé les dents. Justin Barcia, James Stewart, Davi Millsaps, Ken Roczen et Eli Tomac ont eu beau tour à tour remporter l’épreuve, ils n’ont jamais signé le grand chelem et ont tous dû se contenter d’un lot de consolation à 100 000 dollars. Désormais ils sont deux à se partager les honneurs. Marvin Musquin entre à son tour dans l’histoire. Sur le papier, rien n’était joué d’avance. Au final, il a dominé la soirée.

Drapeau rouge
La piste de cette édition 2017 est difficile, sélective et très atypique. Il faut faire preuve de précision et montrer une technique irréprochable pour non seulement rouler vite mais rester sur ses roues. La première manche va très vite le confirmer, laissant sur le carreau de nombreux concurrents. Avec un drapeau rouge agité dès les premières secondes suite à une violente chute de Justin Bogle, le ton est immédiatement donné. L’unité de soins mobile est obligée d’intervenir. Heureusement, lorsque Justin est évacué, il est sur ses deux jambes et salue le public. Ouf. En revanche, pour les autres, tout est à refaire. Les pilote reviennent se placer derrière la grille et le départ est donné une seconde fois. Eli Tomac prend immédiatement la tête devant Marvin Musquin. Les deux hommes sont les grands favoris de cette épreuve et entre eux, le ton monte très rapidement.Eli et Marvin se passent, se repassent. Le premier bloque le second à deux reprises avec autorité mais le français n’est pas du genre à se laisser impressionner. La bataille fait rage et le public n’en perd pas une miette. Eli est le premier a se jeter dans la joker lane suivi par Marvin un tour plus loin. Toujours roue dans roue, le spectacle qu’ils livrent est à la hauteur de toutes les attentes. Soudain, alors que Marvin vient de reprendre la tête, un murmure parcourt la foule. Eli Tomac vient de prendre un coup de raquette et a violemment heurté le sol. Il se relève et manque de se faire percuter de plein fouet par Jason Anderson avant de courir se mettre à l’abri derrière les tuff block. Le pilote Kawasaki est choqué et ne semble pas bien comprendre ce qui lui arrive. Sa moto a glissé et il n’a rien pu faire pour la rattraper. En une fraction de seconde, tout a basculé. S’il ne souffre d’aucune lésion grave, sa soirée s’arrête là. Contre tout attente, Marvin a le champ libre.

Patatra, encore
« Jamais deux sans trois », c’est ce que dit le proverbe. Après les abandons successifs de Bogle et Tomac, Tim Gajser est le prochain sur la liste. Le champion du Monde MXGP 2016 se débrouille pourtant comme un chef pour ses débuts en SX US. Pas le plus rapide ni le plus incisif, le pilote Honda réussit à se hisser dans le top 5 et fait ce qu’il peut pour s’y maintenir. Tout bascule soudainement lorsqu’il se met court sur un enchainement. Tim ne peut éviter la chute et s’écrase au sol. Sans qu’on ne connaisse pour l’heure l’étendue de ses blessures, pour lui aussi l’aventure tourne court. Heureusement, l’hécatombe s’arrête là et Marvin franchit tranquillement le drapeau à damiers en vainqueur devant Jason Anderson, Dean Wilson et Broc Tickle. Son click air est le premier d’une longue série. Il est désormais le seul à pouvoir espérer empocher le million.

La pression est lourde sur les épaules du pilote KTM. Désormais, tous les regards sont braqués sur lui. Depuis 2011, tout le monde n’attend qu’une seule chose, voir enfin un autre pilote succéder à Villopoto et empocher le million. Après sa victoire en 1ère manche, il est le seul à pouvoir le faire. Pour concrétiser, il lui faut signer de bons départs et rester sur ses roues. C’est exactement ce qu’il fait dans la seconde comme dans la troisième manche. Auteur des deux holeshots puis de deux courses parfaites, Marvin ne connait aucune résistance de la part de ses adversaires. Anderson fait ce qu’il peut pour le garder en ligne de mire mais rien n’y fait, le français est au dessus du lot ce soir. Jason se contente de la seconde place, celle-là même qu’il a occupé tout au long de la soirée.

L’exploit
La troisième marche du podium est finalement la plus disputée entre Broc Tickle et Dean Wilson. Les deux hommes terminent à égalité de points mais Wilson l’emporte, avantage à la dernière manche. A noter la 17ème place finale du français Cyrille Coulon. Le pilote Suzuki a fait le déplacement dans le but de se faire plaisir et d’accéder au programme du soir. Le pari est réussi. Pendant ce temps, au terme de 10 tours longs comme un jour sans pain, Marvin voit enfin le bout de son effort et claque un dernier click air. Il lève le poing puis les deux avant d’enchainer sur un tour d’honneur et célébrer ce moment avec un public tout aussi déchainé. A force de voir les pilotes échouer année après année, plus personne ne s’attendait à voir l’un d’entre eux rafler le pactole. Finalement tout vient à point à qui sait attendre. « J’ai du mal à réaliser » confie Marvin sur le podium. On veut bien le croire. Pourtant sur le chèque qu’il brandit fièrement, il y a bien son nom d’écrit. Celui du futur champion 2018 ? C’est une autre histoire. Seul l’avenir nous le dira.

Par la rédaction.

Monster Cup 2017

1. Marvin Musquin (1-1-1)
2. Jason Anderson (2-2-2)
3. Dean Wilson (3-5-3)
4. Broc Tickle (4-3-4)
5. Jordon Smith (5-4-6)
6. Justin Barcia (10-6-5)
7. Joshua Grant (6-7-8)
8. Benny Bloss (7-8-7)
9. Vince Friese (8-10-10)
10. Tyler Bowers (12-9-9)
11. Justin Hoeft (11-11-12)
12. Alex Ray (14-14-14)
13. Cole Martinez (20-13-11)
14. Chris Blose (17-15-13)
15. Fredrik Noren (18-12-17)
16. Chase Marquier (15-16-16)
17. Christian Craig (9-18-21)
18. Cyrille Coulon (16-17-15)
19. Jacob Hayes (13-20-20)
20. Eli Tomac


3 Commentaires



  1. ridershop ( Posté via l'application )

    Ça fait un peu course au pognon…. mais bon, il faut comprendre que Marvin a à peux près gagné 100.000€ en primes de courses cette années (hors contrats)… et rien qu’une première place au général lui rapportera peut-être plus que 17 courses ! 😉

    Répondre
    • ridershop ( Posté via l'application )

      Total des primes supercross d eMarvin en 2018 = 86355$ sans compter la finale de Las Vegas… Moi je dis que c’est rien… il mérite encore plus ! Allez le million 😁

  2. jérémy899

    La faute d’orthographe dans son nom sur le chèque aura bien aussi créer le buzz pour ceux et celles qui s’en souviennent encore ^^.

    Répondre
La saison SX 2019 approche vite. @dv934 a décidé de filer un coup de main à @marvinmusquin25 (et @dylanferrandis). Il raconte pourquoi et comment dans une interview vidéo de 16 minutes. En ligne à 9h34 bien sûr. #LeBigUSA #supercross #mec #lasvegas #coaching #saison2019 #934 #dvfactory 🎤 @sauvourelfred 🎥 @nicolaspaulmier #dreamteam #frenchmedia #journalistes
C’est de la balle la Monster Energy Cup de Las Vegas. 😝 #leBigUSA #supercross #samboyd #monster #instagood #delaballe #cible #humour #photo #enligne #cheval 📷 LeBig
@elitomac gagne le million de la @monsterenergy de Las Vegas avec un petit coup de main de @versacesavatgy17. C’est de bonne guerre. #leBigUSA #lasvegas #samboyd #coequipiers #kawasaki #victoire #lemillion 📷 LeBig
« Where is Marvin? » A la Monster Energy Cup de Las Vegas. Ca fait plaisir de le voir d’ailleurs. 🇫🇷 🇺🇸 #samboydstadium @monsterenergy #lasvegas #supercross #ktm #plaque1 #lemillion #interview #video #pourlesfans #sxisback 📷 @nicolaspaulmier