« Le rêve américain » est de retour…

Publié par Stéphan Legrand le jeudi 18 février 2016 à 09:49

En 2005 Arnaud Dufour filmait le « rêve américain », un film sur les coulisses du Supercross US qui a fait rêver toute une génération. Pas moins de 11 ans plus tard, il remet le couvert.

Arnaud_Dufour_02

En début d’année pendant l’épreuve d’Anaheim 2, un mec suit Mathilde et Marvin Musquin à la trace ne lâchant pas le couple d’une semelle. Arnaud Dufour, 38 ans, n’est pas un admirateur fou ou un fan désespéré. Il est réalisateur et tourne un film sur le pilote français. Pour les plus jeunes d’entre vous, son nom ne vous dit certainement rien. Il y a 11 ans il est le 1er à filmer dans les coulisses du Supercross US. Son long-métrage « le rêve américain » (que vous pouvez visionner tout en bas de cet article) devient culte pour toute une génération. Il ne le savait pas encore mais son idée était visionnaire. Les vidéos se regardaient à la télé et Internet n’était pas encore aussi développé qu’aujourd’hui. De nos jours n’importe qui filme les coulisses de n’importe quel événement de sa vie privée, sociale ou professionnelle.

Du jamais vu
« En 2005, il n’y avait rien à la télé sur le SX US. J’ai donc décidé de partir en Californie, explique t-il. Je suis allé voir la chaine du cable AB Moteurs pour expliquer mon projet. Je voulais qu’ils pré-achètent un film de 52 minutes. Au final ils m’ont commandé 105 minutes. J’étais comme un fou. » Jeune frère d’Olivier Dufour, célèbre chirurgien orthopédique, Arnaud est passionné de cross et surtout de SX depuis qu’il est tout petit. Il roule depuis l’âge de 14 ans. Grâce aux contacts donnés par son frère, il débarque aux Etats-Unis et rencontre Steve Boniface, Stéphane Roncada, Eric Sorby et David Vuillemin. L’aventure peut commencer. Toute proportion gardée, le film connait un immense succès auprès des passionnés de tout-terrain. Arnaud tourne même une suite quelques années plus tard…

Arnaud_Dufour_01

En 2016, Arnaud part sur le même principe qu’en 2005. « J’ai pré-vendu le film à la plateforme de documentaires Spicee, un site sous forme d’abonnements comme LeBigUSA mais qui coute 9.90€ par mois, dit-il. Quand je leur ai parlé du monde du SX US ils étaient comme des dingues. Ils étaient à bloc. » Cette fois-ci le thème est le dépassement de soi avec le rapport à la peur et au danger autour de Marvin Musquin. Qu’est-ce qui le pousse à aller si loin et à se dépasser ? « Le spectacle du supercross me donne toujours autant de frissons, avoue Arnaud. J’ai donc envie de faire partager ce genre de choses. » Le titre est « gladiator » car le film est en anglais pour être vendu dans le monde entier. Le projet a même déjà plu à Red Bull qui va le reprendre à son compte. Dans la vie de tous les jours, Arnaud est réalisateur de films de publicités. Pour ce projet qui a duré toute une semaine il préfère travailler tout seul. « Sur un plateau de tournage on est souvent cinquante personnes, explique t-il. Avec mon film, je veux faire exactement le contraire. Cela me permet de m’immiscer plus facilement et de passer inaperçu. »

Discret mais efficace.
Avec son « petit » Canon EOS 5D Mark III, Arnaud est autonome et peut tout filmer sans déranger personne. « Le grand format permet de jouer sur les flous, dit-il. L’objectif est d’être dans le quotidien de Marvin, d’être dans sa tête. J’essaie de créer une bulle autour de lui. Dans le « rêve américain », je présentais plusieurs pilotes, les stades, etc. Cette fois je suis concentré uniquement sur Marvin et c’est tout. Il mange, il dort, il prend sa douche, etc. » Il n’y a donc pas d’interview ni de regard caméra. Tout se passe dans l’instant. « Techniquement je m’oblige à ne jamais fermer le diaphragme. Je suis toujours en pleine ouverture à f/2.8.Je n’ai pas de restriction. Je filme tout. » Aldon Baker, Roger DeCoster et Ryan Dungey ont accueilli le réalisateur à bras ouvert au sein de l’équipe KTM. « Parfois je me faisais virer mais je revenais à l’attaque. » Si Arnaud réussit à faire le montage vers avril/mai le film « Gladiator » sera en ligne certainement en fin d’année. Peut-être avant. Après 11 ans, personne n’est à quelques mois près de toute façon…

Par Stéphan Legrand

Arnaud_Dufour_03

Voir plus
USA

20 Commentaires

Articles

Mode sombre