« Il était une fois le SX US » (DV)

Publié par La Rédaction le mercredi 15 avril 2020 à 19:34


Le chapitre 11 du livre « Il était une fois le Supercross américain » est consacré aux pilotes français qui ont gagné au moins une épreuve 450 dans leur carrière. DV en a gagné 7. 

Rien ne prédestinait David Vuillemin à mettre les fesses sur une moto de cross. Avec 7 victoires en Supercross US à son actif, il est pourtant le 3ème meilleur français de la discipline derrière Marvin Musquin et Jean-Michel Bayle. Originaire de Berre L’Etang, DV se promène petit dans les paddocks de vitesse pendant que son père roule en endurance et en Superbike. Le tout-terrain débarque dans sa vie presque par hasard. En 1985 le car d’un moto club monte dans la capitale pour emmener ses adhérents au Supercross de Paris-Bercy. David, 8 ans et son papa, montent à bord sans savoir que ce voyage va changer leur vie. « On n’y connaissait rien, se souvient David. J’avais participé à une course de cross 1 mois ½ auparavant sur une Yamaha YZ 60cm3. J’avais terminé dernier. J’étais nul et à l’arrêt complet. » Sur place pendant trois soirs, les pilotes américains du SX de Bercy hypnotisent David qui tombe immédiatement sous le charme. « J’ai eu un coup de foudre. Je suis rentré dans le sud avec plein de rêves dans la tête. » Sous la pression constante de son père, la moto loisir se transforme rapidement en compétition. Deux ans plus tard, David gagne sa 1ère course amateur. Les succès s’enchainent. Deux fois Champion de France, DV évoluent désormais dans la catégorie 125 cm3. Il est compétitif mais le rythme de l’apprentissage et des entrainements intensifs mené par un père intransigeant fatigue l’adolescent : « A 15 ans je voulais rester à l’école. Je priais pour qu’il pleuve ou que le camion tombe en panne pour ne pas aller rouler. Je n’aimais pas ce que je faisais mais j’étais assez intelligent pour comprendre que je devais me consacrer à fond à la moto si je voulais construire un avenir. »

Des choix difficiles
David met donc ses études de côté et fait le pari impossible de réussir dans le cross. Il part d’abord aux Etats-Unis pour tester ses capacités sur des courses ponctuelles. Ses bons résultats lui permettent de se faire des contacts avant de s’installer pour de bon en Californie en 1999. Sa carrière est lancée. « Je signe un gros contrat chez Yamaha pour deux saisons. Le seul souci est que j’allais rouler au top de ma carrière contre Jeremy McGrath, le King of Supercross et Ricky Carmichael l’un des meilleurs pilotes du monde. » Dès sa 1ère année, David bat le King à la régulière à plusieurs reprises. Le public n’en revient pas. Il faut attendre 2002 pour que les efforts se mettent vraiment à payer mais le destin en décide autrement. En tête du championnat contre Ricky Carmichael, le pilote français se blesse à l’omoplate pendant une séance photos. Il perd tout espoir pour le titre suprême dont il rêve tant. « Il n’y avait du vent, j’avais un mauvais pressentiment. J’ai chuté sur un saut que j’avais passé 100 fois. » Rongé par le doute, les résultats ne sont plus aussi bons qu’avant. La carrière de David s’enlise au fil des années et des contrats hypothétiques. « Même si j’ai échoué, j’ai couru après le championnat le plus difficile de la planète. » En 2009, David raccroche le casque et met un terme à sa carrière américaine. Il devient team manager de l’équipe MotoConcepts mais l’aventure ne dure pas longtemps. Il préfère retourner à sa vie paisible de jeune retraité. « Je n’ai plus besoin de travailler. Je vais réellement commencer ma vie vers 45/50 ans. Au final j’aimerais être respecté pour ce que j’ai accompli dans ma carrière professionnelle. »

Par Stéphan Legrand (avec les Editions Hachette – photos Joe Bonnello/S. Legrand).

Palmarès David Vuillemin

Pilote français né le 18/10/77 à Berre-l’Étang (France)
7 victoires SX 450


18 Commentaires



  1. OW51

    moi un truc qui m’a toujours fasciné (et que DV ne doit pas oublié) C’est à quel age Enzo Ferrari a construit sa 1er voiture … Il avait 52 ans , l

    Répondre
  2. macdoy ( Posté via l'application )

    Onnsent un peu d’amertume et peu de reconnaissance pour les parcours de DV , pourtant tres souvent devant et un des premiers pilotes à gagner le MX des nations ( le gang des sudistes) 😀😀

    Répondre
  3. SonUvaDigger

    La vache ! La carrière de DV résumé en 12 lignes… Ça ne résonne pas comme la valeur de son talent !

    Répondre
  4. luc ( Posté via l'application )

    et il continu a nous regaler avec un style tout a lui sur lebig et au bord de la piste ))) keskidi ))

    Répondre
  5. PROLINK

    Marvin a maintenant dépassé DV pour le nombre de victoires en SX 450 ( 8) et est le second français en nombre de victoires derrière JMB ( 16).
    Quand on voit ce qu’il arrive à faire avec Dylan, DV aurait une belle carrière de coach devant lui même s’il a pas besoin de cela pour vivre. Il sait transmettre son vécu, son expérience à qui veut bien l’écouter et travailler.

    Répondre
    • mxsxfan

      Ca s apelle la passion ! DeCoster non plus n a sûrement pas besoin d être tous les jours à l atelier ou tous les weekends aux 4 coins des USA et pourtant il est la !
      DV c’est pareil il a pas besoin d être au terrain yam ou aux courses et pourtant il y est !!
      La passion !

  6. AntoineAtst ( Posté via l'application )

    Je vais me faire allumer à coup sûr mais bon…
    Pour moi, c’est bien lui le plus grand pilote français en Supercross de l’histoire ! Certes JMB a ouvert la voie, mais sans vouloir manquer de respect à Stanton : DV s’est coltiné le MAC, le GOAT… (je ne parle même pas de Reed et Stewart). Sans ces 2 monstres (et cette foutue brise sur le shooting photo..), on aurait très probablement eu le français le plus titré en SX.

    C’est bon, vous pouvez attaquer maintenant !

    Répondre
    • Ghost-Rid7r ( Posté via l'application )

      Et dans les années 80-90 les pilotes ne s’entraînaient pas autant qu’en 2000 ou maintenant, donc JMB bien motivé pouvait rivaliser plus rapidement que si c’était aujourd’hui

    • PROLINK

      ah bon! parce que pour toi, Johnson, Stanton, Bradshaw, c’était de la M…e!!! 16 victoires en 3 saisons, çà fait une moyenne de plus de 5 victoires par saison.

    • AntoineAtst ( Posté via l'application )

      PRO LINK, relis bien et prends tes cachets mon ami… Je n’ai jamais dis que c’était de la merde loin de là. Mais un cran en dessous du Mac ou de RC4 (et probablement de JS7 et de Reed également) relax 😉

    • Eddy615 ( Posté via l'application )

      Je suis en parti d’accord avec toi mais apres c’est comme on dit  » avec des si tu refais le monde  » et pour le coup c’est vrai si le Mac et le Goat n’avais pas été là peut être qu’il y aurais eu autres choses on ne saura jamais mais ce que l’on c’est pour moi c’est que DV a gagner face aux meilleurs de son epoque. Certe mas le championnat mais de gagner autant d’epreuve face qu meilleurs sa reste l’un des plus grand pilote francais de l’histoire du motocross/supercross.

    • PROLINK

      ANTOINEATST, J’ai bien lu ton commentaire et t’es pas obligé de m’attaquer verbalement dès que t’es en manque d’arguments! oui, c’est vrai le MAC et RC4 sont les plus titrés en SX mais qui te dit que JMB s’il avait courru à leur époque n’aurait pas encore plus élevé son niveau pour essayer de les battre!
      C’est comme en foot, certains disent que le meilleur, c’était Pelé, d’autres Maradona, et les plus jeunes vont dire que c’est Messi ou Ronaldo parce qu’ils ont pas connu l’époque ancienne. Le nombre de titres est important mais tout cela est très subjectif.
      DV a vraiment manqué de chance en 2002 avec cet accident lors d’une séance photo, un peu comme Jacky Vimond fin 86 quand il s’écrase avec sa moto sur le plancher du paradis latin alors qu’il fêtait son titre de World champ! Sans çà, le destin de leur carrière aurait été changé.

  7. stanton#1

    Faut pas oublier que JMB n’ a fait que 3 saisons aux US si ma mémoire et bonne et qu’il
    a remporté 3 titres la meme saison.Du jamais vu et que ces adversaires voulaient tous le couper en 2 .

    Répondre
    • ST ( Posté via l'application )

      En fait JMB avait une façon bien à lui d’appréhender la course .. une sorte de mental

    • RdC

      Ils voulaient tous se couper en 2 les uns les autres… Bradshaw agissait sur Matiasevich comme sur JMB ou Stanton, c’était un autre temps niveau pistes, motos, préparation des pilotes… ce qui n’enlève rien aux performances de JMB ni à celles de DV, MM25, Ronron, La Piche, Tortelli, CP…

  8. ST ( Posté via l'application )

    C’est qui ce DV?
    C’est pas un joueur de casino🤔

    Répondre
  9. Jerem289

    Un nombre de 7 victoires en 450 sa me fait penser un peu à quelqu’un sa ^^ sinon DV niveau podium dans toute ta carrière tu en es à combien championnat du monde inclus ainsi que l’outdoor, si bien-sûr tu t’es fait chier à tous les compter^^.

    Répondre