« Il était une fois le SX US » (Carmichael)

Publié par Stéphan Legrand le vendredi 27 mars 2020 à 19:15


Dans le chapitre 6 du livre « Il était une fois le Supercross américain », tous les champions SX US sont à l’honneur à partir de Jeremy McGrath. Parmi eux, Ricky Carmichael est le « goat ».

Le casque vole dans le camion et s’écrase au sol dans un bruit terrifiant. Ricky Carmichael a perdu une finale. Il est furieux. Ses yeux rougis par la colère cherchent son mécanicien. Un juron sort de bouche. Perdre n’est jamais une option. « Il a toujours eu un mauvais caractère, raconte Jeannie, sa maman. Heureusement qu’il gagnait souvent lorsqu’il était petit. » Après avoir dominé les championnats amateurs, Ricky se retrouve chez les professionnels en SX 125cm3 au guidon d’une Kawasaki Pro Circuit. Ses débuts sont erratiques. Il chute beaucoup, fait des erreurs mais finit quand même par gagner le championnat SX 125cm3 de la côte Est en 1999. L’année d’après, il débarque dans la catégorie reine. Court sur pattes, un poil grassouillet, il n’a pas le physique pour s’imposer. Il fait appel à Aldon Baker, un ancien champion de VTT, pour l’entrainer à plein temps. « Ricky était enrobé physiquement, raconte t-il. Je l’ai alors mis sur un programme structuré avec un régime drastique. Personne n’avait vraiment d’entraîneur particulier dans le milieu, j’étais un peu la bête curieuse ». Les efforts ne paient pas immédiatement. Ses deux premières saisons dans la catégorie reine sont chaotiques : « J’ai du revoir à la baisse mes objectifs, dit Ricky. Je me suis blessé. J’ai raté des courses. » Il faut attendre 2001 pour vraiment voir Carmichael dominer le Supercross à partir de son 1er titre SX 450 en 2001. Ses innombrables victoires en motocross lui donne d’ailleurs le surnom de « The GOAT » (Greatest of All Time, « le plus grand de tous les temps »). Il devient une machine à gagner. « C’était comme si rien ne pouvait l’atteindre, dit Chad Reed, un de ses plus féroces adversaires. Il se mettait une chute énorme pendant les essais, se faisait poser des points de suture et il s’imposait le soir quand même. »

Ne jamais rien lâcher
Son dernier championnat SX 450 en 2006 reste certainement l’une des plus belles saisons de l’histoire du Supercross. En arrivant à la finale de Las Vegas, seulement cinq points le séparent de Reed et Stewart pour le titre. La pression est immense mais pas suffisante pour faire craquer Carmichael. Il gagne son 5ème titre SX 450. Dans sa roue, le jeune James Stewart essaie de se faire une place au soleil. Ricky décide qu’il est temps d’annoncer sa retraite. « Le rêve de n’importe quels sportifs de haut niveau est d’arrêter sa carrière sans jamais avoir été battu, dit-il. Quand tu es au top, tu penses que tu peux continuer, que tu es imbattable. Le jour où tu es battu, tu ne veux pas arrêter sur une défaite et tu fais une année de plus. C’est un cercle vicieux. » Il laisse derrière lui un jeune pilote aux dents longues avec lequel il n’a pas beaucoup d’affinités : « James Stewart est un pilote exceptionnel. Il fait des trucs incroyables sur sa moto. Il n’avait pas peur de tenter des choses auxquelles les autres ne pensaient même pas. Le seul problème est que sa personnalité est en train de le dévorer vivant. » La détermination et le travail acharné resteront les piliers du succès de la carrière de Ricky Carmichael : « Pour être champion de SX, il ne faut aucune distraction. A mon époque c’était sans doute plus facile. C’est bien de rouler vite mais passer son temps sur Instagram n’apporte rien du tout. La recette est de bien s’entourer, de travailler dur et d’accepter beaucoup de sacrifices. »

Par Stéphan Legrand (avec les Editions Hachette – photos Jeff Kardas/S. Legrand).

Palmarès Ricky Carmichael

Pilote américain né le 27/11/1979 à Clearwater (Floride)
5 titres SX 250/450 (2001, 2002, 2003, 2005, 2006)
48 victoires SX 450


17 Commentaires



    • tathan ( Posté via l'application )

      On es d’accord en plus vue en vrai a ernee en 2005 🤩🤩🤩🤩🤩🤩

  1. ROLL ( Posté via l'application )

    Un titre SX450 en 2001 ? Mais à l’époque c’était encore sur des 250 2T . Si même les journalistes l’oublient , bientôt on va finir par rayer les 2T de l’histoire de la moto

    Répondre
    • La Rédaction

      Je n’ai rien oublié du tout. Même réponse que sur l’article précédent avec Jeff Emig : 250 2-temps à l’époque = titre SX 450 aujourd’hui. C’est le sujet du chapitre n°6 du livre : les champions de la catégorie reine… cqfd.

      ___SL

  2. célian

    Simplement, le meilleur pilote de tous les temps, un surnom mérité!

    2002 et 2004, il fait 2 saisons parfaites en MX il me semble, en gagnant 24 manches sur 24, ça calme.

    Répondre
  3. mxsxfan

    Invaincu à partir de 2001 tout simplement. En 2004 Reed est champion parce que RC est absent (genou cassé avant le début de saison). RC revient pour l’outdoor et claque le grand chelem avec 24 manches sur 24 …
    A note aussi que contrairement aux champions actuels il ne rechignait jamais à aller representer son pays aux nations.

    Le seul qui aurait pu lui piquer un titre c’est DV en 2002 qui avait 20 pts d avance sur lui lorsqu’il se blesse. En tout cas, à la régulière, ni Reed ni Stewart n’y seront parvenus.

    Répondre
    • X@v17

      Je comprends ton enthousiasme à l’égard de RC, mais puisque tu parle de JS7, il faut rétablir un peu de vérité…
      Tout d’abord il faut dire que JS7 de 2001 à 2004 roulait en LITES donc difficile de battre RC4 !
      Et dire que JS7 n’a pas battu RC4 une fois à la régulière c’est faux, il s’en est fallu que de 2 pts en SX 2006 pour sa seconde saison en 450 et JS7 cette année la, il gagne plus de finale : 6 pour RC4 contre 8 pour JS7
      En 2007, RC4 ne fait que 7 SX mais est battu 5 fois par JS7, ce dernier gagnera le titre avec 13 succès.
      Quand à JS7 il a lui aussi fait le grand chelem en MX 2008
      Ne pas oublié non plus que JS7 est plus jeune de 6 ans donc, on ne peut pas vraiment comparer leur confrontation.
      JS7 est devant RC4 au nombre de victoire en SX, avec seulement 2 victoires de différence.
      JS7 sans toutes ses blessures, puisque tu parles aussi de blessures, aurai sans doutes beaucoup plus de victoires et de titres, celui de SX 2008 et SX2010 notamment, même chose en MX !
      Pour moi le plus rapide jamais vu que ce soit en SX ou MX !

    • mxsxfan

      @xav17 en 2007 c’était une tournée d afieu pour RC il n a pas disputé toutes les courses donc ne jouait pas le titre.
      Je sais que JS7 est plus jeune mais sur tous les championnats ou ils jouaient le titre tous les 2 c’est toujours RC qui a gagné.
      Stewart l a souvent dit d ailleurs qu’un de ses plus gros regrets était de ne pas avoir réussi à piquer un titre à RC 😉

  4. domino ( Posté via l'application )

    Comme normand 415 le meilleur de tout les temps !! Il était indémontable . Une rage de gagné, qui le rendait plus fort que tout autre !! Même a erne , il a dépose tout le monde !!👏👏👏👏👋

    Répondre
  5. Yass

    Une autre époque… Mais quelle époque!!

    Répondre
  6. sly_mx15

    C’est dommage qu’il ait pris sa retraite alors qu’il était au top. Il aurait pu faire de belles courses encore même si il n’avait plus rien à prouver. Et pourquoi pas battre le record de McGrath? Entre Reed qui s’éternise jusqu’à se qualifier de justesse et Carmichael qui part alors qu’il est le plus rapide, il y a un juste milieu je trouve… Ils pourraient se retirer au début du déclin, mais bon ils font bien ce qu’ils veulent. Un immense champion en tout cas ! #4

    Répondre
    • Kevmx67 ( Posté via l'application )

      C’est vrai mais je trouve plus classe de partir comme RC4 que Reed, ça tue un peu la légende.

  7. Tsib22 ( Posté via l'application )

    Ricky le meilleur de tous les temps tout championnat confondues.

    Répondre
  8. Guidouch89

    Chacun son avis sur ce champion d’exeption, travailleur avec une volonté au dessus de la moyenne.Et puis heureusement que tous les pilotes ne gèrent pas tous leurs carrière de la même manière ,cela serait ennuyeux .c’est vrai que depuis les nations à Ernée ou j’ai eu la chance de le voir rouler je regarde Ricky avec un autre regard ,définitivement un grand champion!!

    Répondre
  9. Casal 17 ( Posté via l'application )

    J’ai eu moi aussi la chance de le voir à Ernee, et chaque saut, chaque virage était magnifique! Mais le plus impressionnant pour moi, c’était son entrée dans la ligne droite où le guidon touchait le sol , et il cabrait la moto, faisait toute la ligne droite (qui fait un arc de cercle à droite) en wheeling et enchaînait le saut et virage suivant dans une fluidité incroyable.
    Oui, pilote extraordinaire mais après le king Mc Grath😀

    Répondre
    • Romane

      J’y étais aussi et je ne me rappelle pas qu’il faisait toucher le guidon ceci étant ce qui m’a le plus marqué est qu’il accélérait 50 cm plus tôt que les autres dans le dévers gauche après la table du départ et il mettait la moto à bloc c’était pas juste la remise des gaz.
      Autre chose les pilotés US dont DV sautaient très loin dans la grande descente du circuit alors que les Européens Townley y compris sautaient moins loin pour remettre du gaz avant le freinage.
      Rappelez vous Pastrana sur Roncada c’était le même type de saut de folie sur lequel il l’avait doublé aux nations.
      L’américain style était très marqué il y a 15 ans .
      Maintenant c’est les américains qui copient nos pilotes Européens, surtout en Mx .
      Dommage que Herlings reste en Europe .
      J’espère que Tiga 243 va venir en 2021 faire un top 5 en Sx et tenter le titre Mx .
      Le confinement nous ronge la tête.