Feld répond aux médias…

Publié par La Rédaction le samedi 16 mai 2020 à 07:01

Dave Prater, le Directeur du Supercross US, a pris le temps de répondre aux questions de 27 journalistes via l’application Zoom. LeBigUSA était invité. On a traduit les infos principales. 

Dave Prater : « Même s’il y a seulement deux jours entre les épreuves, tous les tracés seront différents. Une fois qu’un pilote, mécano, employés de Feld, etc., arrive à Salt Lake City, il doit se soumettre à un test Covid-19. Les résultats seront connus en 48h. Après ça, il doit rester en Utah jusqu’au 21 juin sinon il devra être testé à nouveau. La catégorie 450 est la plus concernée par ce dispositif. Les pilotes 250 de la côte Est peuvent participer aux trois premières épreuves et revenir pour les deux dernières. Si quelqu’un est positif, il peut refaire un test 72h plus tard. S’il est encore positif, il est automatiquement en quarantaine pendant deux semaines. Tous les jours, avant d’entrer dans le périmètre, la température de chaque personne est contrôlée. Le port du masque est obligatoire en toutes circonstances. Si le Championnat doit s’arrêter pour une raison ou une autre, il n’y aura pas d’autre reprise. Les titres seront attribués aux pilotes en tête du classement général au moment de l’arrêt. L’Utah a approuvé la présence de 900 personnes sur le site et 400 en même temps dans le stade. On va créer des groupes de dix personnes maximum qui devront rester entre eux et respecter la distanciation sociale. Ce groupe ne pourra se mélanger à un aucun autre. Tous les journalistes et photographes accrédités ne pourront pas assister à ces sept dernières courses. On est désolé mais on a du faire un tri sélectif. Ceux qui ont été sélectionnés recevront un email nominatif ce week-end. Le bureau du Gouverneur va nous donner une liste d’hôtels où les personnes autorisées à se déplacer en Utah pourront réserver. Il est aussi possible bien sûr de dormir dans un motor-home, un AirBnB ou une location. Il faudra arriver deux jours avant la 1ère course pour avoir le temps de tester tout le monde. »

Challenge
« Nous organisons ces courses sans spectateurs. Nous ne le faisons pas par gaité de coeur car c’est notre principale source de revenus. Nous savons que c’est important de reprendre la compétition le plus vite possible pour le bien-être financier de l’industrie du cross en général. Beaucoup de gens vont perdre leur boulot si rien ne bouge. Depuis 1 mois 1/2, on fait des réunions « Zoom » deux fois par semaine avec les constructeurs et les équipes. On a aussi été en communication avec d’autres sports tels que le football, le basket-ball et le base-ball. On a partagé beaucoup d’informations entre nous. On a beaucoup appris. Malheureusement on a du diminuer les primes de 22,5% pour la catégorie 450 et 17,5% pour les 250. On ne voulait pas le faire mais on a du faire des économies. Sans spectateurs, on était obligé d’en arriver là. Notre objectif principal est d’assurer la sécurité de tous. Il n’y aura pas de podium avec des gens qui se serrent dans les bras et se tapent dans les mains. Cela dit, j’ai hâte de voir les pilotes de nouveau sur la piste. Cela va être intéressant de voir comment ils vont rebondir avec cette situation que personne n’a jamais connu auparavant. Si un employé de Feld est testé positif, il sera remplacé par un autre. Ce n’est pas un test positif qui va nous arrêter. On essaie de tout prévoir. Pour le moment, on se concentre sur ce qu’il y a devant nous mais cela n’empêche pas de commencer à penser à 2021. On ne sait pas ce qu’il va se passer à Anaheim en Californie en janvier prochain. C’est déjà un challenge. »

Propos recueillis par Stéphan Legrand.

11 Commentaires

Articles

Mode sombre