« C’est arrivé avec »… Christophe Pourcel

Publié par Stéphan Legrand le lundi 11 mai 2020 à 12:33

Avec plus de 20 ans en reportages aux Etats-Unis, il y a aussi eu des moments difficiles et pénibles. LeBig ne peut pas oublier cette séance photos avec Christophe Pourcel en 2011.

Juin 2011 : La société Unit m’embauche pour faire des photos de Christophe Pourcel récemment recruté pour promouvoir la jeune marque australienne. Je prends l’avion direction la Floride où je retrouve le pilote français sur sa propriété ainsi que l’attaché de presse de chez Unit dont j’ai oublié le nom. Je n’ai qu’une seule journée pour « shooter » des t-shirts, casquettes, chemises, pantalons, etc. On se met rapidement au travail. Je repère les lieux, sors le matériel, installe les lumières, passe en revue dans ma tête les plans à faire pendant que Christophe se prépare. Il fait chaud et très humide. Le mec de chez Unit décide d’aller faire un tour avec le quad utilitaire garé devant la maison. Il démarre, enclenche la marche arrière et s’arrête net au moment des hurlements… En reculant il a écrasé les trois chiots de la chienne de Christophe qui dormaient à l’ombre sous les roues de l’engin. Deux sont morts et le dernier se tortille de douleur avant de succomber presque immédiatement. Le mec est effondré. Il craque complètement. Il est à genoux dans l’herbe et pleure comme un gosse. Je suis paralysé l’espace de quelques secondes. Sans attendre davantage je rentre dans la maison et annonce la nouvelle à CP sans ménagement. La tristesse envahit son visage. Dans un coin, sa chienne sent qu’il se passe quelque chose d’anormal. Elle court dans tous les sens, renifle la porte d’entrée. Christophe ne veut pas sortir. Il est choqué comme je le suis.

Un cauchemar
Dehors le mec n’a pas bougé d’un millimètre. Je vais dans le garage, trouve une pelle et un sac poubelle où je mets les trois chiots. Je monte dans le quad et trace à travers champ. Je m’engage dans la forêt attenante au milieu des arbres puis je m’arrête loin de tout. Je commence à creuser. La terre est molle, il fait moite, humide, lourd, les gouttes de sueur me dégoulinent sur le visage. Je me demande si je ne suis pas en train de faire un cauchemar. Je vais me réveiller. En guise de réveil, quelque chose se met à bouger dans le sac poubelle… Le corps disloqué d’un des chiots fait un dernier sursaut avant de s’immobiliser pour de bon. J’ai envie de chialer. Je creuse, je creuse… De retour à la maison, le mec de chez Unit est en panique total. Il dit qu’il ne se sent pas bien et qu’il doit partir. Je ne le retiens pas. Il monte dans sa voiture de location et me plante. Je reste avec Christophe qui accepte malgré tout de faire la séance photo. Son professionnalisme m’impressionne. Nous échangeons un ou deux mots. J’essaie de me concentrer comme je peux. J’ai un travail à faire. Je suis venu pour ça. La dernière photo est dans la boite. On se dit au revoir. Que vient-il de se passer ? Je réalise à peine. Au final, Christophe n’a jamais signé le contrat avec Unit. Avec son accord, c’est la 1ère fois que j’en parle publiquement. Les photos n’ont jamais été publiées. Je n’ai jamais été payé…

Stéphan Legrand

19 Commentaires

Articles

Mode sombre