Une page se tourne à Gimont…

Publié par La Rédaction le mercredi 18 septembre 2019 à 11:41


« Bonsoir à tous. Cette publication est particulière. La rédiger n’a pas été facile. Comme vous le savez sûrement, cela fait plusieurs années que les propriétaires du site des Rouquettes souhaitent récupérer leur bien pour réaliser un projet personnel. Nous avons toujours eu d’excellentes relations et des échanges francs et courtois avec les propriétaires, cela fût encore le cas ce week-end. Ils nous ont adressé, fin 2016, un courrier recommandé donnant congé du bail qui nous liait afin de récupérer leur bien le 31 décembre 2017. Nous avions, alors, convenu que rien ne changerait pour l’année 2017 (à savoir l’organisation d’une épreuve et des séances d’entrainement). Fin 2017, nous avons discuté avec les propriétaires et cela nous a permis d’organiser durant l’année 2018 deux épreuves en plus des séances d’entrainement. Lors de notre dernière assemblée générale, les propriétaires nous ont dit que leur projet avançait et que pour le concrétiser, ils devaient récupérer leur bien fin 2019. Ils nous ont également annoncé que nous pourrions organiser les entraînements jusqu’à l’épreuve et organiser aussi l’épreuve du 20 juillet dernier. Durant cette année, le président a rencontré les propriétaires pour essayer de conserver encore quelques mois le site des Rouquettes mais il fallait bien convenir d’une date de restitution et c’est ce qui a été défini ce samedi. »

Définitivement fermé
« Nous vous annonçons donc que le circuit des Rouquettes est définitivement fermé. Nous allons débuter prochainement le démantèlement du site car nous devons le restituer dans l’état qui était le sien au début des années soixante dix (prairies). Nous remercions tous ceux qui ont permis au circuit des Rouquettes de vivre depuis quasiment cinquante ans : les bénévoles du club, les pilotes, les officiels, les sponsors et partenaires, les différents services de sécurité, les accompagnants, les photographes, les spectateurs, la FFM, la Ligue Midi Pyrénées devenue depuis Occitanie, l’UFOLEP, la municipalité, les propriétaires du site… Nous oublions sûrement des personnes, des organismes mais ne nous en tenez pas rigueur car nous avons le cœur gros depuis samedi. Nous espérons que lorsque vous entendrez le nom des Rouquettes, cela vous rappellera de bons souvenirs : une manche de folie, une séance d’entrainement entre potes, une soirée finissant sous un orage, etc. Une page se referme, nous savions que ce jour arriverait tôt ou tard, cela fait partie du sport et de la vie. Le Gimont Moto Club va continuer à exister, à être affilié à la FFM, à délivrer des licences, même s’il sera beaucoup moins actif et présent sur les réseaux sociaux. »

Le Bureau Directeur du Gimont Moto Club.


7 Commentaires



  1. PROLINK

    Ouais, çà fout un peu le blues pour les anciens ( comme moi) qui ont vu de grands moments sur ce circuit.
    En 76, un cross inter avec la victoire du pilote allemand décédé en début d’année, Herbert Schmitz, puis le GP de France 250 1985 ( dans la boue) avec le chef d’oeuvre de Jacky Vimond ( tout en rose) qui avait gagné les 2 manches devant tout le gratin de la catégorie.
    Espérons que les organisateurs arriveront à trouver un autre site bien valloné dans ce beau département du Gers, pas évident aujourd’hui, je sais bien.

    Répondre
    • Seb74 ( Posté via l'application )

      1985, j’y étais. 10 ans et 3 kg de boue sur chaque botte. Mais voir rouler Vimont comme si la boue n’existait que pour les autres… les mecs en crac dans les montées, parfois sur sa ligne habituelle, et lui qui trouvait toujours le moyen de monter tout les évitant…
      Ça reste un excellent souvenir.

  2. benou ( Posté via l'application )

    Chapeau pour la bonne compréhension des proprios

    Répondre
  3. Kevmx67 ( Posté via l'application )

    Je suis choqué. 🙁

    Répondre