Suspense au domaine de Foolz

Publié par La Rédaction le lundi 13 mai 2019 à 16:18


La quatrième épreuve du 24MX Tour 2019 a débuté samedi 11 mai dans des conditions très compliquées au Domaine de Foolz. De fortes pluies se sont abattues en matinée sur le terrain champenois le rendant à la fois glissant et très collant, et contraignant l’organisation à neutraliser une courte partie du circuit. Une gageure pour les petites cylindrées du Championnat Espoirs 85cc ! Les jeunes pilotes ont dû lutter avec des machines alourdies par des kilos de boues et éviter de nombreux pièges pour la quatrième épreuve de leur Championnat.
Déjà vainqueur au Domaine de Foolz l’an dernier, Maxime Grau (Tech 32 KTM) récidive en 2019 grâce à deux courses très sérieuses où il a bien su lire la piste et ses innombrables pièges. Avec deux bons départs, y compris le deuxième sous une pluie battante, il s’est mis dans de bonnes dispositions. Au tout début de la première manche, alors qu’il était troisième, il a commis une erreur qu’il l’a fait rétrograder d’une place. Très rapide, il a gardé son sang froid pour arracher la deuxième position à son coéquipier Gianni Barbier dès le quatrième tour. Ce dernier finira la manche troisième, une superbe performance pour son retour à la compétition. Grau ne pourra lui pas inquiéter le favori de la catégorie Quentin-Marc Prugnières, parti loin devant entre temps. Lors de l’ultime course, le Lyonnais va bénéficier de la chute du pilote Bud Racing Kawasaki à mi-course pour s’imposer avec une minute d’avance et ainsi remporter l’épreuve. Grau termine donc à égalité de points avec Prugnières qui s’est contenté de la deuxième position en deuxième manche. Un doublé lui tendait une nouvelle fois les bras lorsque le Réunionais, clairement le plus rapide en piste, s’est accroché avec un retardataire. Prugnières reste virtuellement en tête du Championnat puisqu’il n’est qu’à dix points du leader avec une compensation à venir.

Troisième place
David Guillemot Scheid (KTM) prend la troisième place de l’épreuve et conserve sa plaque rouge malgré deux départs très mauvais qui l’ont contraint à remonter à chaque fois. Dans le trafic et avec une très mauvaise visibilité, il est revenu cinquième en première manche et troisième ensuite. Derrière ces trois pilotes de l’Equipe de France 85 cc, Kivers Lefebvre (6-5), malgré plusieurs erreurs, a été le plus régulier des outsiders et place sa Husqvarna à la quatrième position. Le grand perdant du jour est Alexis Fueri (KTM) qui a chuté au départ de la première manche, est reparti loin derrière, et n’a pu faire mieux que neuvième à deux reprises. Le Niçois reste troisième du Championnat mais perd des points très importants en vue du podium. Du côté du team Tech 32, il convient de noter que les deux Sud Africains qui mènent actuellement leur championnat national ont eu du mal dans la boue du Domaine de Foolz. Blake Kyle Young signe neanmois une quatrième place en première manche. Le cinquième pilote de l’équipe, Diego Haution (10-11), n’est pas à l’aise dans la boue et cela s’est senti. Il termine dixième et reste quatrième du Championnat.
Le lendemain, dimanche 12 mai, la quatrième épreuve des Championnats de France motocross Elites et Junior s’est déroulée en présence de Jacques Bolle, Président de la Fédération Française de Motocyclisme, dans des conditions quasi parfaites. Dans l’Aube, soleil et nuages ont alterné toute la journée mais la météo est restée sèche. Le superbe terrain du Domaine de Foolz, idéalement préparé par les bénévoles du club dont le travail a été salué par les pilotes, a permis de déroulement de six superbes manches. Sur un terrain qui a fortement séché durant la journée, bien creusé avec de profondes ornières et beaucoup de trajectoires possibles, Grégory Aranda signe son premier succès de la saison. Le pilote SN Motorsports a roulé très sobrement et proprement. Il passe à deux doigts du doublé ! Après un bon départ en première manche derrière le Suisse Valentin Guillod (FR25 Honda) qui remplaçait Florent Richier dans l’Aube, il a rapidement pris les commandes de la course et s’est détaché petit à petit de Milko Potisek (HB Racing Yamaha) pour s’imposer avec huit petites secondes d’avance.

Second départ
Son second départ a été moins bon mais il a attaqué fort dans les premières boucles pour réussir à s’emparer de la tête dans le tour 4 au détriment de Jimmy Clochet. S’il a ensuite creusé l’écart, il n’a pu résister au retour en flèche de Maxime Desprey (Honda SR Motoblouz) en fin de manche. Le leader du Championnat a réussi à le doubler au dernier passage sur la ligne. Desprey, qui avait terminé troisième de la première course après un départ moyen limite ainsi la casse au Championnat, Aranda ne lui reprenant que deux points. Le Bourguignon est sorti deux fois moyennement de grille, ce qui l’a empêché d’entrevoir la victoire alors qu’il avait signé le meilleur temps des chronos. Il conserve une maigre avance de dix points sur le vainqueur du jour en vue du titre. Alors qu’il avait lourdement chuté l’an dernier sur ce terrain, se blessant gravement, Milko Potisek (2-3) a chassé ses démons et monte sur le podium de l’épreuve. Il est parti dans le bon wagon à deux reprises mais il lui a manqué un tout petit peu de vitesse pour envisager mieux. Il signe néanmoins son meilleur début de saison en MX depuis très longtemps. Avec seize points de retard sur Desprey, il reste totalement dans le coup en vue du titre. Nicolas Aubin (OB1 Motorsports Suzuki – 4-10) est en revanche clairement détaché après avoir manqué son premier départ puis chuté en seconde manche alors qu’il était à l’attaque sur Aranda. Valentin Guillod (7-4) et Jimmy Clochet (5-5) complètent le Top 5 de l’épreuve. Le Suisse réalise le holeshot de la première manche avant de rétrograder tandis que le pilote Bud Racing Kawasaki s’est lui illustré en menant le début de l’ultime course de la journée.
En l’absence de quelques leaders partis disputer le Championnat du Monde ou d’Europe, Thibault Benistant (Yamaha MJC) n’a pas laissé passer l’occasion de s’imposer dans une catégorie MX2 très mouvementée. Le pilote de l’Equipe de France a bien su gérer les faits de course pour sa première année en 250cc. En première manche, un pilote a chuté dans le premier tour, ce qui a entraîné la neutralisation de la course. Le départ a du être redonné. Sorti dixième de la grille, Benistant a réussi à rapidement se faufiler pour prendre la roue du leader Valentin Teillet. Durant toute la manche il est resté juste derrière le Vendéen sans jamais pouvoir placer d’attaque franche. Il se contente de la deuxième place. Son second départ a été meilleur mais il a rétrogradé en début de manche avant de remettre du gros gaz, de dépasser Pierre Goupillon dans le huitième tour pour le gain de la deuxième place, peu avant que ce dernier ne chute violemment en descente en provoquant l’arrêt de la course sur drapeau rouge.

Au final
Benistant remporte ainsi l’épreuve puisque Teillet, qui s’était fait enfermé au départ et était parti très loin derrière n’était remonté qu’en quatrième position le tour précédent l’arrêt. Le pilote JPM Racing Suzuki termine troisième de l’épreuve tandis qu’Adrien Malaval prend la deuxième place du jour. Le pilote TMX Yamaha, de retour après plusieurs années passées en Allemagne, signe ainsi sa meilleure performance en Elite en remportant sa première victoire de manche. Le Gersois menait en effet la deuxième manche sur un rythme effréné avant son arrêt. Durant l’acte précédent il était parti dans la deuxième moitié du peloton et avait réussi à revenir jusqu’en quatrième position. Comme le prévoit le règlement, le classement du tour précédent l’arrêt de la course sur drapeau rouge est considéré comme classement final. Goupillon est ainsi classé troisième de cette manche, ce qui le place quatrième de l’épreuve après la première course qu’il avait mené avant de chuter légèrement (troisième au final). Il conserve ainsi sa plaque rouge de leader, une bien maigre consolation car le pilote Assomotor RedMoto Honda semble être victime d’une fracture du fémur qui risque de le tenir éloigné des terrains de longs mois.

Chez les Juniors
En Juniors également manquait à l‘appel les deux leaders la catégorie. Arthur Vial (VRT KTM) en a profité pour s’offrir sa première victoire d’épreuve au terme de deux courses très animées. Parti dans le bon wagon en première manche, il s’est retrouvé à la lutte avec Baptiste Bordes (KTM) et Bogdan Krajewski (KTM) alors qu’Alan Harnois (KTM) s’échappait en tête de la course. A l’attaque sur Bordes, les deux pilotes se sont gênés, permettant à Krajewski de prendre le meilleur. Peu après, Vial a trouvé la faille pour se positionner troisième. Alors que l’on pensait les positions figées, Harnois a attrapé mal au bras et a considérablement baissé de rythme. Krajewski a alors fondu sur lui, l’a passé, mais a chuté juste après et n’est reparti que quatrième. En toute fin de course, c’est Vial qui est revenu au contact du leader mais il a échoué d’un souffle et termine dans la roue d’Harnois, permettant à ce dernier de remporter sa première manche à ce niveau. Lors de la seconde course, Vial est moins bien parti mais, le plus rapide en piste, il a réussi à prendre le meilleur sur son coéquipier Saad Soulimani (VRT Husqvarna) peu après la mi-course. Deux tours plus tard il a commis deux erreurs de trajectoires qui ont permis à Soulimani de repasser puis de remporter la manche. La deuxième position lui permet néanmoins de remporter l’épreuve. Soulimani termine donc deuxième en remportant une manche après avoir vécu une première course délicate. Un départ moyen puis deux chutes ne lui ont permis de terminer que sixième de l’acte matinal. Il recolle néanmoins au Championnat en l’absence de Miot. Bogdan Krajewski se classe deux fois troisième et termine l’épreuve sur le podium. Sa chute de la première manche alors qu’il avait fait le plus dur lui coûte certainement la victoire d’épreuve mais il a roulé aux avants-postes à chaque fois. Simon Depoers (Yamaha MJC – 7-4) et Pablo Metayer (Husqvarna – 5-5) complètent le Top 5 tandis qu’Alan Harnois a payé chèrement ses efforts de la première manche, ne terminant ensuite que quatorzième pour une sixième place finale.

Prochain rendez-vous
Pas le temps de souffler pour les pilotes et les suiveurs du 24MX Tour ! Ceux-ci traversent la France pour se retrouver dès le weekend prochain dans le Vaucluse à Pernes-les-Fontaines. Le club est un habitué de ce rendez-vous, ce qui, alors que l’on approche du sprint final, promet une très belle épreuve.

(Communiqué de presse FFM).


2 Commentaires



  1. ridershop ( Posté via l'application )

    C’est difficile de s’y retrouver dans ce texte !?!?
    Il serait bon d’y ajouter les résultats du classement ‘

    Répondre
    • TMC380 ( Posté via l'application )

      +1 toujours dix fois trop long…

Dans le ciel de @foxraceway pour la 2ème épreuve @promotocross de la saison. #motocross #thisismoto #californie #leBigUSA #enplace #surteterre #dansleciel #surlesroutes #drone #dji #mavicpro 🚁 LeBig
La France est représentée à @foxraceway pour la 2ème épreuve de l'outdoor US. @dylanferrandis + @marvinmusquin25 #motocross #thisismoto #californie #round2 #frenchies #dvfactory 🇫🇷🇺🇸 📷 LeBig
Que peut-on s'attendre du Champion en titre @elitomac pour la 2ème épreuve de l'outdoor US à @foxraceway samedi ? Les paris sont ouverts. #motocross #thisismoto #californie #lechamp #palaoupas #la2eme #toutlete #surlaroute #plaquerouge #justeledebut #usa 🇺🇸 🇫🇷 📷 LeBig with @acerbisusa 🤣
L'outdoor US 2019 ne fait que commencer pour @dylanferrandis 💪 #motocross #leBigUSA #toutlete #frenchie #queledebut #dvfactory @starracingyamaha 📷 LeBig