Florilège de chutes en Russie

Publié par Justine Geisler le lundi 12 juin 2017 à 12:44



7 Commentaires



  1. dreambreaker

    honnêtement c’était pénible à regarder , pas agréable du tout on était en empathie avec les pilotes qui se galéraient à mort! pas de chances pour les organisateurs y’a fallu qu’il y ait un putain d’orage comme par hasard ce jour-là!

    Répondre
    1 0
    • cedric

      Bah ça fait partie du sport

      5 0
  2. STEPH2215

    Vous n’avez pas connu Sourdeval 1994. L’année ou Mickael Pichon gagne sont premier grand prix. C’était apocalyptique avec la boue, le froid et la neige fondue le midi . Bref des spectateurs faisait des malaises a cause du froid. Les mecs ils roulaient !! T’es un guerrier ou tu ne l’ai pas !

    Répondre
    9 0
    • Ange

      Les gars avaient portés la moto de Pichon jusqu’au départ pour qu’il ait les pneus propres.

      0 0
  3. PROLINK

    Gimont 85 et 90, c’était pas mal non plus. Vimond en rose et Puzar en blanc étaient devant et c’était les seuls reconaissables.

    Répondre
    1 0
  4. texasthierry ( Posté via l'application )

    C’est qui cet ufolep qui se traîne et qui fout Febvre par terre ??? 😎

    Répondre
    3 3
    • milou ( Posté via l'application )

      Mdrrrrr

      0 0