Christian Craig contrôlé positif

Publié par La Rédaction le mercredi 19 juin 2019 à 10:32

C’est une nouvelle à laquelle on ne s’attendait pas. Christian Craig vient d’annoncer avoir été testé positif à un contrôle anti-dopage remontant à mars 2018, à l’occasion du SX de Daytona. Plus fou encore, ce n’est qu’en janvier 2019 que la FIM a remis ses conclusions au pilote Honda Geico. C’est une trace d’Heptaminol qui a été retrouvé dans son organisme, une substance interdite de niveau inférieur [ndlr : L’Heptaminol est un agent cardiotonique. Il exerce une action inotrope positive, c’est-à-dire qu’il agit sur la contraction de la fibre musculaire, en particulier sur celle du cœur. En d’autres termes, il entre dans la catégorie des stimulants du système cardio-vasculaire]. C’est ce qui explique pourquoi Christian a pu continuer à prendre part aux compétitions FIM cette année, en attendant une audience et un verdict. Malgré le fait qu’il ait pu continuer à rouler comme si de rien n’était jusque là, Craig a ressenti le besoin d’en parler via son compte Instagram et de jouer la carte de la transparence.

Une affaire confidentielle
« Je voulais faire le point sur ce qui s’est passé cette année. Le 23 janvier 2019, j’ai reçu un courriel de la FIM indiquant qu’un résultat défavorable me concernant avait été découvert à Daytona le 10 mars 2018. Plus important encore, je n’ai JAMAIS pris ou n’aurais jamais pris sciemment une substance interdite ! La FIM a convenu qu’elle ne pensait pas à une consommation intentionnelle mais bien sûr, cela n’enlève rien au résultat. Il y a deux niveaux de substances interdites – le premier suspend immédiatement un pilote et l’autre non. Comme la substance testée positive figure sur la moins importante des deux listes, j’ai pu continuer à prendre part aux compétitions. Dès le départ, tout le monde s’est mis d’accord pour garder cette affaire confidentielle jusqu’à ce qu’elle soit résolue. Mais comme les gens me demandent sans cesse ce qui ne va pas chez moi, je sens que j’ai besoin de vous tenir au courant. »

« Les conclusions de mon test révèlent une trace d’Heptaminol, un médicament dont je n’avais jamais entendu parler jusqu’à maintenant. J’ai passé les six derniers mois à me tester moi-même et à tester tout ce que j’ai utilisé pour trouver la source. Après pas mal de recherches, je suis convaincu que mon test positif provient d’un complément contaminé. J’ai appris que de nombreux compléments contiennent des ingrédients provenant du monde entier ce qui fait qu’il est presque impossible de garantir une non contamination, surtout un an après. Cette situation m’a fait payer un lourd tribut sur le plan mental et a rendu presque impossible le fait que je puisse me libérer sur la moto depuis le début de l’année. J’ai toujours été honnête avec mes fans et j’en suis fier. Je suis aussi un père et un modèle pour certains et ça me tue de me retrouver dans cette position. »

Pas d’interview
« Je ne peux pas commenter davantage ce sujet et refuserait chaque interview à ce sujet jusqu’à ce que l’affaire soit résolue ce qui devrait être le cas d’ici les 30 prochains jours. J’espère que tout cela vous permettra de comprendre pourquoi je n’ai pas été moi-même cette année. Cela m’enlève un poids énorme sur les épaules d’être capable de partager tout ça avec vous. Merci pour votre soutien continu ! *Cette photo a été prise un mois avant que je ne reçoive le premier courriel de la FIM. J’ai choisi d’utiliser cette photo pour montrer à mes fans que si j’avais l’intention de tricher, je ne signerais pas et ne poserais pas devant une affiche antidopage de la FIM avec mon fils de 4 ans*. » Il n’y a plus qu’à souhaiter à Christian Craig une issue favorable. Il en va bien évidemment de la suite de sa carrière.

Par la rédaction.

Voir plus

18 Commentaires

Articles

Mode sombre