Bilan : « live streaming » de la MEC

Publié par La Rédaction le mardi 18 octobre 2016 à 15:15

Pour la 1ère fois dans l’histoire de la Monster Energy Cup, vous aviez la possibilité de ne rien manquer de l’événement grâce au live streaming proposé (enfin) par Feld Entertainement. Avec pas moins de 51 % du traffic de supercrosslive.com venant de l’étranger (hors USA et Canada), ce n’était qu’une question de temps avant qu’un service de ce genre ne soit proposé. Pour la somme de 14,99$ (soit 13,94€ HT), vous aviez accès à l’ensemble des courses au programme de la soirée grâce aux services de Cleeng, spécialiste de la vente d’événements en direct sur Internet. Sur le papier, la proposition est alléchante même si le prix pouvait freiner les plus motivés. On les comprend. Au final, cela valait-il le coup ? On a fait péter la carte bancaire et on a testé aussi. Si l’expérience est renouvelée pour le SX US autant être fixé sur la qualité de la prestation.

Simple et rapide
Le système en lui-même est efficace, rapide et très facile. Pour accéder à l’achat du live, il faut d’abord créer un compte sur la plateforme Cleeng. Trois choix sont proposés : Google +, Facebook ou avec une adresse mail. En optant pour solution Facebook, quelques secondes se passent avant d’être transféré vers une plateforme de paiement. Pas de mail envoyé, pas de compte à confirmer. Tout se fait très vite. Il est alors possible de payer par carte de crédit ou Paypal. Là encore, quelques secondes suffisent. Aux 13,94€ de base HT, il faut ajouter les 3,01€ de TVA et les 1,12€ de  « frais de paiement et de services ». On passe alors à un tarif TTC de 18,10€ (16,70€ par CB). Autant dire que ce n’est pas franchement donné.

1-livestreaming

Une fois le paiement effectué, l’installation dans le canapé est obligatoire. La qualité de la vidéo est d’abord très bonne. Cela ne dure pas longtemps malheureusement. Juste avant le départ de la 1ère manche, un écran noir s’affiche. La seule solution est d’actualiser le lien dans la barre de recherche. La grille n’était pas encore tombée. Lorsque les pilotes s’élancent sur la piste, la qualité change rapidement. On passe du HD à une image de piètre qualité. Elle devient alors saccadée un peu comme si la connexion internet n’était pas suffisante. Pour palier à ce problème, Cleeng conseille de recharger plusieurs fois la page. Frustré par la nullité de la diffusion, les liens « pirates » trouvés un peu partout sur les réseaux sociaux attirent notre attention. Etonnement, la qualité de l’image est parfaite. Tant pis pour les 18€.

Un accès sûr
La soirée se déroule alors sans accro comme on l’avait espéré en raquant 18€. C’était trop beau pour être vrai. Cela ne dure pas. Le direct « pirate » proposé sur YouTube s’arrête subitement. La fenêtre qui s’affiche alors ne laisse aucun doute : « cette vidéo n’est plus disponible suite à une réclamation pour atteinte aux droits d’auteur soumise par Feld Entertainment« . L’organisateur se devait bien sûr de protéger son investissement. Plus rien ne fonctionne nulle part gratuitement. C’est le bon moment pour basculer à nouveau vers le lien officiel Cleeng sans perdre de temps. Les 18€ sont dépensés. Autant les amortir en évitant de perdre son temps à partir à la chasse aux liens internet « pirates » même si très souvent ils sont meilleurs pour des raisons que l’on ignore.

2-livestreaming

Au final, il n’y a aucun doute que ce live streaming proposé par Feld est une excellente initiative. On se demande même pourquoi ils n’y avaient pas pensé plus tôt. Il n’y a rien de pire que de mettre son réveil à 4 h du matin pour regarder un SX US et ne finalement trouver aucun lien pour suivre la course. En proposant ce service même s’il est payant, Feld permet aux fans du monde entier de pouvoir suivre leurs pilotes préférés à l’autre bout de la planète et devant un ordi. A quel prix aussi ?

Conclusion
Si l’initiative est excellente, on regrette simplement la qualité médiocre de l’image. La plateforme a-t-elle été dépassée par son succès ? Feld nous dit que non. Y avait-il trop de monde connecté en même temps ? Feld dit qu’il faut une connection internet qui barde grave ce qui est notre cas habituellement. Si Feld veut renouveler l’opération, ils vont devoir se pencher sérieusement sur la question surtout au prix où ils proposent la diffusion. Nul doute que ce sera le cas. Plusieurs formules seront alors proposées. Par course ou pour tout le championnat. Le « livre streaming » du SX US n’en est qu’à ses débuts.

Par la rédaction.

2016_mec_sp_lbu_-20

Voir plus

20 Commentaires

Articles

Mode sombre