Victoires de Boog, Rubini et Miot

Publié par Justine Geisler le lundi 25 juin 2018 à 11:21


Difficile d’imaginer plus bel écrin en Bourgogne que le Domaine de Foolz pour accueillir la cinquième des sept étapes du 24MX Tour 2018. Une vaste prairie verdoyante, totalement dégagée, formant une cuvette dans laquelle serpente un splendide tracé, disparaissant au loin dans quelques petits bosquets, avant de revenir par le haut du plateau. Un régal pour les pilotes et les spectateurs, d’autant que les équipes de l’Association Sportive du Domaine de Foolz ont éffectué un fantastique travail dans la soirée de samedi pour humidifier la piste. Très dure hier, celle-ci a été intégralement griffée à la pelle mécanique, puis hersée avant d’être copieusement arrosée. Pour leur première organisation de cette ampleur, les équipes de Nicolas Cheurlin ont également assuré une organisation impeccable, permettant de mettre tout le monde dans les meilleures dispositions. La météo a joué le jeu avec un soleil voilé toute la journée et des températures oscillant autour des vingt degrés. Les conditions étaient donc excellentes, les courses ont été de très haut niveau pour le plaisir de nombreux spectateurs et celui de Jacques Bolle, Président de la FFM, qui a tenu à être présent pour cette cinquième épreuve des Championnats de France Elite MX1, MX2 et Juniors. Il tenait également à saluer l’excellent travail d’un tout jeune club très dynamique qui, pour une première, à placer la barre très haute.

Boog passe à travers les gouttes en MX1
Arrivé en Bourgogne avec une confortable avance au Championnat, Xavier Boog à une nouvelle fois fait parler l’expérience pour s’imposer en ne commettant aucune erreur sur une piste pourtant sélective et piégeuse, contrairement à ses concurrents. Il s’adjuge la deuxième manche qui a vu partir au tapis presque tous ses rivaux. C’est d’abord Jordi Tixier (Bos Racing) et Grégory Aranda (SN Motorsports Kawasaki) qui sont tombés après quelques virages. Contraints à l’abandon, ils ont laissé le champ libre à Milko Potisek (Yamaha – 7-DNF), auteur du holeshot, ainsi qu’au Champion en titre. Boog s’est vite placé second, puis est revenu petit à petit avant d’accélérer et prendre la tête dans le 9ème tour. L’hécatombe s’est ensuite poursuivie puisque Potisek, deuxième, a chuté et abandonné à deux tours de la fin tandis que Nicolas Dercourt (GSM Dafy Michelin Yamaha) s’est luxé l’épaule alors qu’il était quatrième et n’a pu franchir la ligne. En première manche, Boog avait réalisé le holeshot mais n’avait pu résister que deux tours aux attaques du Champion du Monde MX2 2014 Jordi Tixier, de retour de blessure mais visiblement déjà bien en jambe. Au Championnat , le pilote Honda SR Motoblouz est désormais sur un boulevard avec 54 points d’avance sur Nicolas Aubin (Amexio Suzuki), deuxième de l’épreuve malgré une blessure au pouce. Le Normand, quatrième de la première manche après un excellent départ et en ayant longtemps roulé dans le trio de tête, se classe ensuite troisième avec une course très propre. Le Belge Damon Graulus (JPM Racing Suzuki) complète le podium de l’épreuve et profite de l’abandon d’Aranda pour s’emparer de la troisième place du Championnat pour un petit point. Son premier départ, dans le Top 20, a été plutôt mauvais. Il lui a alors fallu lutter toute la course pour terminer huitième. A nouveau très mal parti lors de la manche suivante il profitera de la chute des leaders et du ralentissement causé pour se faufiler jusqu’en quatrième position, puis passera deuxième après la chute de Potisek. Après sa casse mécanique à Pernes le Gardois Aranda perd une nouvelle fois des points importants. Il avait pourtant réalisé une première course aux avants-poste, se classant troisième à une vingtaine de secondes de Boog. Parmi les leaders, Valentin Teillet (VRT 3AS KTM – 5-4) a été à la peine. Deux départs en milieu de pack l’ont fortement handicapé, d’autant qu’il a été gêné en seconde par la chute après le départ. Il a signé deux belles remontées pour accrocher deux Top 5.

Rubini toujours plus vite en MX2
Troisième apparition sur le 24MX Tour 2018 et troisième victoire d’épreuve pour le pilote GP Stephen Rubini (KTM Silver Action)! S’il est apparu une nouvelle fois très rapide , il a mis un peu de temps à se mettre dans le rythme en première manche. Parti quatrième, il a laissé les leaders Boisramé (Honda SR Motoblouz) et Vialle s’échapper avant d’entrer en action. Alors que Boisramé abandonnait sur problème mécanique, il s’est emparé de la deuxième position au détriment de Brian Moreau-Strubhart (Monster Energy Bud Racing Kawasaki). Il a ensuite mis une grosse pression à Vialle mais le jeune pilote Cap Racing Husqvarna n’a pas craqué. Rubini se contente de la deuxième place. Sa seconde manche sera du même acabit avec un départ encore plus moyen suivi d’une remontée qui l’a vu se défaire successivement de Boisramé, Vialle et Moreau Strubhart pour, cette fois-ci, s’imposer. Après sa performance majuscule de Pernes, Tom Vialle récidive en se classant deuxième de la journée avec la victoire en première manche suivie d’une troisième place. Il excelle dans l’exercice du départ, ce qui lui a permis de rouler devant toute la journée. Sur un circuit où il était compliqué de dépasser, ses sorties de grille ont fait la différence.A l’inverse, Pierre Goupillon (Monster Energy Bud Racing Kawasaki) a réalisé deux départs exécrables mais s’est rattrapé en piste. Il monte sur le podium de la journée. En première manche, il a glissé dans le premier virage et chuté. Reparti avant dernier, il a mis du très gros gaz pour revenir jusqu’en sixième position. Son second départ, dans le Top 20, l’a contraint à une nouvelle remontée qu’il a terminé à la quatrième place. Dans cette catégorie, les leaders du Championnat ont été à la peine. Mathys Boisramé, pourtant très véloce, a eu un problème électronique sur la moto et a dû abandonner alors qu’il menait la première course. A nouveau aux avants-postes par la suite, il a roulé dans le Top 5 avant de profiter de l’abandon sur problème mécanique de Brian Moreau-Strubhart pour se classer deuxième. Malgré sa manche blanche, il conserve néanmoins la plaque rouge avec dix points d’avance, Arnaud Aubin ayant été vraiment en difficulté sur cette piste. Le pilote Amexio Suzuki n’a jamais été dans le rythme, se contentant d’une douzième et d’une huitième place décevantes. A noter que Brian Moreau Strubhart (3-DNF) s’est illustré en étant notamment le plus rapide des qualifications avec trois secondes d’avance. Sans ce problème mécanique, il aurait accroché pu accroché le premier podium d’épreuve de sa jeune carrière. Dan Houzet et Henri Giraud entrent dans le Top 5 tandis que Calvin Fonvieille, Champion de France Junior en titre, réalise sa meilleure performance en première manche avec une quatrième place.

Mathéo Miot signe sa première victoire en Junior
Les leaders des différents Championnats ont globalement été à la peine au Domaine de Foolz et Tom Guyon n’échappe pas à la règle. Le pilote VRT KTM 3AS a été pris dans une chute lors du premier départ. Reparti dans les derniers, il a étalé tout son talent pour remonter jusqu’en cinquième position. Dans les ultimes tours, il s’est payé le luxe d’attaquer Thibault Benistant (Yamaha MJC), qui lui aussi avait été retardé par la chute initiale mais avait pu repartir en milieu de peloton. Le leader du Championnat n’a néanmoins pas réussi à passer, notamment à cause d’un trafic dense de retardataires qui compliquait les dépassements. En seconde manche, Guyon est parti deuxième et n’aura mis que deux tours pour se défaire de Mathéo Miot (Motoblouz HB Racing KTM) et filer vers la victoire. Ce dernier remporte malgré tout l’épreuve en réalisant un cavalier seul en première manche puis, cédant aux assauts de Benistant à deux tours du drapeau à damiers, en se classant troisième. Deuxième du Championnat, il compte quinze points de retard sur Guyon mais cette victoire devrait lui donner confiance. Thibault Benistant monte sur le podium de la journée. Il manque toujours d’un peu de vitesse par rapport à Guyon et l’embouteillage en première manche l’a considérablement retardé. Sa deuxième manche fut plus solide. Troisième du Championnat, son retard est désormais de 24 unités. A la quatrième place de l’épreuve, Thibault Maupin a une nouvelle fois répondu présent. Les leaders au tapis en première manche, il s’est porté en tête juste derrière son coéquipier. Rick Elzinga (Yamaha MJC) a réussi à le passer dans le troisième tour mais Maupin ne s’en est pas laissé compter et a redoublé le Hollandais quatre tours plus tard. Alors qu’il roulait très proprement, l’arrivée sur des retardataires lui a a fait perdre son rythme, permettant à Elzinga (2-DNF) de regagner la deuxième place. Maupin termine troisième avant de rouler l’intégralité de la deuxième course à la quatrième place.

Prochain rendez-vous
La caravane du 24MX Tour fait relâche le temps d’un week-end avant le sprint final pour l’attribution des titres de Champion de France 2018. Deux épreuves à une semaine d’intervalle attendent les pilotes. La première se déroulera les 7 et 8 juillet à Iffendic en Bretagne. Le club a renoué avec le 24MX Tour en 2016 en organisant la grande finale avant une pause en 2017. L’ultime épreuve aura lieu dans le Tarn, à Castelnau-de-Levis, les 14 et 15 juillet.

Encore plus de 24MX Tour avec Facebook
Pour cette saison 2018, la FFM enrichit son offre internet afin de vous permettre de suivre encore plus intensément, et dans les conditions du direct, le 24MX Tour. Pour cela, rendez-vous sur notre page Facebook @elitemotocross. Vous pourrez y suivre l’évolution des courses en Live et, en partenariat avec motorsport.tv, bénéficier de contenus vidéos exclusifs : interview, résumé des manches, sujets magazines, résultats commentés, classements… Et bien sûr, retrouvez toutes les informations sur le site officiel du championnat www.elite-motocross.fr. Notez également dans vos agendas qu’une émission de 24 minutes consacrée à cette épreuve du 24MX Tour sera diffusée sur la chaine motorsport TV le jeudi 28 juin à 21h.

(Communiqué de presse FFM).


3 Commentaires



  1. motorbike

    je veux pas raconter de bêtise mais il me semble que Brian est déjà monter sur le podium c’était a bitche si mes souvenirs sont bon. En tout cas dommage pour sa panne en deuxième manche.

    Répondre
  2. Twanou ( Posté via l'application )

    Une petite erreur sur la région. Le domaine de Foolz, c’est dans la commune de Bourguignons dans l’Aube en Champagne ;)

    Répondre
  3. Piedthym

    Ce n’est pas en Bourgogne mais dans le département de l’Aube (10) dans le grand est (anciennement Champagne Ardenne).
    Le terrain se trouve à côté du village de Bourguignon (juste avant Bar sur Seine).
    Oui Cadre magnifique qui ressemble dans le style à Materley Bassin

    Répondre
@sauvourelfred a suivi @marvinmusquin25 et @dv934 toute la journée de la Monster Energy Cup. La vidéo « inside » est en ligne à partir de 9h34 sur LeBigUSA.com bien sûr. 😋 #video #inside #lasvegas #mec #samboydstadium #dvfactory #coaching #saison2019 #supercross #usa #sxus #instavideo 🎥 LeBigProductions
La saison SX 2019 approche vite. @dv934 a décidé de filer un coup de main à @marvinmusquin25 (et @dylanferrandis). Il raconte pourquoi et comment dans une interview vidéo de 16 minutes. En ligne à 9h34 bien sûr. #LeBigUSA #supercross #mec #lasvegas #coaching #saison2019 #934 #dvfactory 🎤 @sauvourelfred 🎥 @nicolaspaulmier #dreamteam #frenchmedia #journalistes
C’est de la balle la Monster Energy Cup de Las Vegas. 😝 #leBigUSA #supercross #samboyd #monster #instagood #delaballe #cible #humour #photo #enligne #cheval 📷 LeBig
@elitomac gagne le million de la @monsterenergy de Las Vegas avec un petit coup de main de @versacesavatgy17. C’est de bonne guerre. #leBigUSA #lasvegas #samboyd #coequipiers #kawasaki #victoire #lemillion 📷 LeBig