Quand la FFM fait valoir ses droits

Publié par La Rédaction le vendredi 20 mars 2015 à 12:19


Régulièrement, depuis plusieurs années, la Préfecture du Vaucluse tente d’interdire la tenue de compétitions sur le circuit de motocross de Goult (84). À de nombreuses reprises, en référé ou sur le fond, le Juge Administratif a donné tort à l’administration autorisant, in fine, des manifestations que le Préfet avait interdites dans un premier temps. Sans doute mécontent de cette situation, le Ministère de l’Ecologie a interjeté appel de la dernière décision du Tribunal Administratif de Nîmes qui avait annulé une interdiction préfectorale. La Cour Administrative d’Appel de Marseille, par décision du 12 mars 2015, vient de confirmer le bien-fondé de la position fédérale et de son Moto-Club en indiquant notamment dans sa décision que «le Ministre n’établit pas que la dite manifestation était de nature à porter atteinte à ce site naturel ».

Soutien envers les clubs
Sur un plan plus technique, il est intéressant de noter que la Cour d’Appel a précisé que le fait de se trouver à l’intérieur d’une zone Natura 2000 n’est pas un argument suffisant pour interdire une épreuve de sport motocycliste. Souhaitons qu’après cette 5ème décision favorable, le Moto-Club de Goult puisse enfin faire pratiquer sereinement le sport motocycliste sur son circuit de la Gardi. La FFM continuera à soutenir ses clubs et n’hésitera pas à faire valoir ses droits devant la justice chaque fois que cela sera nécessaire.

(Communiqué de presse FFM).

Logo FFM 2013


5 Commentaires



    • splitfire

      donc c’est bien la fédé défend les clubs et nous permets de continuer à rouler!
      Ils font aussi des choses bien à la FFM ;-))