Les résultats de Gaillac Toulza

Publié par Justine Geisler le mardi 2 mai 2017 à 18:05


C’est au pied des Pyrénées encore enneigées, en Haute-Garonne, que s’est disputée la quatrième étape du 24MX Tour. La météo est restée clémente toute la journée avec de belles éclaircies sur le circuit Jean-Pierre Goudol de Gaillac-Toulza. Copieusement arrosé par les abondantes pluies de la veille, le terrain était parfait, roulant et technique à la fois avec de belles ornières qui se sont creusées. Il faut dire que les équipes du Toulouse Moto Sport ont fait un superbe travail pour les soixante-dix ans du club. Au menu de cette Fête du Travail façon MX : la quatrième épreuve du Championnat de France Elite ainsi que la troisième course du Championnat de France Vétérans. Comme toujours, les pilotes ont assuré le spectacle, le suspense était au rendez-vous de toutes les manches, et le public s’est régalé durant chaque course. Nouveauté, petits et grands ont pu rencontrer les pilotes directement dans les stands à l’occasion de séances dédicaces intégrées dans chaque team.

Arrivé à Gaillac-Toulza avec trente points de retard sur le leader Xavier Boog (Honda SR Motoblouz), Valentin Teillet (VRT 3AS Honda) devait faire une épreuve parfaite pour rester dans la course au titre. C’est chose faite ! Vainqueur des deux manches de la journée, il a été intouchable. En première course, il est parti devant, a dépassé Maxime Desprey dès les premiers virages, avant que ce dernier ne repasse. Pas pour longtemps, le pilote Monster Energy Bud Racing Kawasaki commet une petite erreur dans la foulée permettant au Vendéen de reprendre les commandes pour ne plus les lâcher. En seconde manche, il ne lui a suffit que de quelques virages pour se défaire de Nicolas Aubin (Amexio Suzuki) qui avait réalisé le holeshot. En tête de bout en bout, il restera néanmoins sous la pression du Belge Damon Graulus (24MX Lucas Oil Honda) qui roulait vraiment très fort en fin de manche. Ce doublé permet à Teillet de reprendre dix-huit points à Boog pour revenir à douze longueurs d’un Championnat désormais relancé. L’Alsacien conserve sa plaque rouge mais le week-end a été compliqué. Quatrième des chronos, il finit quatrième d’une première manche durant laquelle il n’a jamais vraiment été en mesure de se battre pour la gagne. Il sera ensuite bloqué au départ de la seconde course par la chute d’un pilote. Reparti quasiment dernier il a attaqué toute la manche pour en finir septième et limiter la casse.

Du  bon et du moins bon
Dans ces conditions, c’est Nicolas Aubin qui termine deuxième de l’épreuve avec deux troisièmes places. Il a une nouvelle fois été très performant en sortie de grille. Si en première manche il a vite dû renoncer face au duo Teillet-Desprey, en seconde il a tenu la deuxième place pendant près de la moitié de la course avant de céder face à Graulus. Il reste troisième du Championnat et grappille des points sur le leader. C’est Maxime Desprey qui complète le podium de l’épreuve, son premier de la saison. Son premier départ a été excellent, il aurait pu espérer mieux que sa deuxième place sans une petite faute qui a laissé le champ libre à Teillet. La seconde sortie de grille a été moins bonne, il est resté quatrième de bout en bout. Le Champion en titre Grégory Aranda (Yamaha 2B Moraco), malgré qu’il ait réalisé le meilleur temps des chronos, a une nouvelle fois effectué des départs vraiment très moyens qui ne lui ont pas permis de rouler devant. Tout juste dans le Top 15 à la fin du premier tour, il reviendra septième en première manche. En seconde, il prendra la cinquième position après un départ dans le Top 10 pour se classer septième de l’épreuve. Il est devancé par Milko Potisek (Yamaha – 5-6) qui a fait deux courses très sérieuses, ce qui ne lui était plus arrivé depuis le début du Championnat. Boog se contente d’un Top5 derrière Graulus (8-2) qui a une nouvelle fois été très performant alors qu’il pointait avant dernier à la fin du premier tour de la course initiale. Cédric Soubeyras (JPM Racing Suzuki – 6-9) et Loic Rombaut (KTM – 11-8) complètent le Top10.

Première  pour Clochet en MX2
L’année dernière, il avait réalisé son premier Top3 Elite MX2 à Gaillac-Toulza. Cette année, Jimmy Clochet a une nouvelle fois brillé du côté de Toulouse en montant sur la plus haute marche du podium pour la première fois. Il s’est ouvert une voie royale en réalisant le holeshot de la première course, puis en mettant du gros gaz pour ne pas être inquiété. Il s’impose en résistant au retour de Florent Richier (JPM Racing Suzuki). En seconde manche, parti huitième, il est revenu troisième à mi-course avant qu’un Nicolas Dercourt (GSM Dafy Michelin Yamaha) déchaîné ne le prive du Top 3 dans le tout dernier tour d’une manche splendide. Sachant qu’il avait la victoire en poche il n’a pas trop voulu se frotter au Picard pour ne pas risquer de tout perdre. Meilleur temps des chronos, Pierre Goupillon (VHR KTM) prend la deuxième place de l’épreuve. Le pilote de l’Equipe de France Espoirs, vice-champion de France Junior 2016, confirme son énorme potentiel. Parti dans le Top 5 de la première course, il termine quatrième après s’être fait passer par Richier. Ensuite, il a réalisé le holeshot, a mené durant deux tours avant une petite chute qui permettra à Thomas Do de passer et de remporter la course. Goupillon se contente de la deuxième place tandis que Do monte sur le podium de l’épreuve avec cette victoire de manche précédée d’une septième place. Le pilote Honda SR Motoblouz signe sa meilleure performance cette année après un début de Championnat compliqué.

Richier leader
Florent Richier (JPM Racing Suzuki) s’il ne se classe « que » quatrième, peut être satisfait puisqu’il conforte sa place de leader. Longtemps cinquième de la première course, il a attaqué fort en fin de manche pour s’emparer de la deuxième place après qu’Arnaud Aubin (Amexio Suzuki) ait chuté. Pris dans le paquet au second départ, il ne fera pas mieux que sixième, un résultat qui lui assure dix-neuf points d’avance au Championnat sur Henri Giraud. Le pilote Husqvarna (9-8) a été franchement en retrait de ce qu’il avait montré à Castelnau-de-Lévis mais conserve la deuxième place du Championnat, trois points devant Arnaud Aubin. Le Normand (7-7), septième, avait bien commencé son épreuve puisqu’il était deuxième de la première manche avant de rater une ornière et de tirer droit dans les barrières. Nicolas Dercourt (5-3) prend donc la cinquième place de l’épreuve. Le Picard était une nouvelle fois très rapide mais a encore été handicapé par de très mauvais départs. Il finira la seconde manche en boulet de canon pour n’échouer qu’à quelques centimètres de la deuxième place. A sept points seulement de la deuxième place du Championnat, il reste dans le coup pour le podium et même pour le titre, tandis qu’Anthony Boissière (Yamaha 2B Moraco) se classe sixième à Gaillac-Toulza avec une troisième suivie d’une sixième position.

Championnat de France Vétérans
Le Championnat de France Vétéran se répartit en quatre classes d’âge distinctes et deux catégories. Du côté de la catégorie Bronze / Argent, les « plus jeunes », la troisième épreuve du Championnat de France a été remportée par Yannick Buffard (Suzuki) qui, après une deuxième place, a remporté la seconde manche de la journée. Il s’impose dans la classe «Bronze » à égalité de points avec William Poll (KYM) qui avait lui remporté la première course. Xavier Toulza (KTM) monte sur le podium a deux reprises. Bruno Guyard (Kawasaki) termine deux fois quatrième de manche. Il est le meilleur de la classe Argent, loin devant ses concurrents directs sur l’épreuve Rafik Kadri (KTM) et Emmanuel Ruffoni (Husqvarna). En catégorie Or/Platine, Erick D’Oliveira (Honda) fait un carton plein en s’imposant dans les deux courses. Il devance Philippe Mielle (Suzuki) et Philippe Roulliay (Honda). Ces deux pilotes ont terminé au moins une fois deuxième de manche. Robert Jourdan (Yamaha), quatrième, monte sur un podium de manche. Tous ces pilotes appartiennent à la classe d’âge Or, le meilleur Platine étant Didier Dorde (Honda) à la septième place de l’épreuve, trois points devant Paul Barbara (Yamaha).

Prochain rendez-vous
Il ne reste désormais que deux épreuves du 24MX Tour, le sprint final vers le titre est lancé. Les deux dernières étapes auront lieu dans le Sud-Est, sur le pourtour méditerranéen. Le premier « round » aura lieu les 20 et 21 mai prochain à Saint-Thibéry dans l’Hérault. Pour l’occasion seront une nouvelle fois réunis les trois Championnats majeurs : L’Elite, le Junior et les Espoirs. La grande finale aura lieu deux semaines plus tard dans le Vaucluse, à Pernes-Les-Fontaines.

Plus de 24 MX Tour
Pour cette saison 2017, la FFM enrichit son offre internet afin de vous permettre de suivre encore plus intensément, et dans les conditions du direct, le 24MX Tour. Pour cela, rendez-vous sur notre page Facebook @elitemotocross. Vous pourrez y suivre l’évolution des courses en Live et, en partenariat avec motorsport.tv, bénéficier de contenus vidéos exclusifs : interview, résumé des manches, sujets magazines, résultats commentés, classements… Et bien sûr, retrouvez toutes les informations sur le site officiel du championnat www.elite-motocross.fr.

(Communiqué de presse FFM).


Soyez le premier à réagir




 

Ca fait plaisir de voir un pilote qui montre des émotions sur un podium. Bravo @adamcianciarulo #lebigUSA @promotocross #buddscreek #joie #enfin @pcraceteam #iletaittemps #prodige #maryland #humide #thisismoto #ac #procircuit #foxracing #motocross 🇫🇷🇺🇸 📷 LeBig
Les trophées de Budds Creek ont un gout de maison blanche. Washington DC n'est pas très loin. #leBigUSA #whitehouse #presidentseal 🇺🇸🙄@fiveadvancedgloves #maryland #nevergiveup #round11 #thisismoto @promotocross #outdoor #usa 📷 LeBig
Bienvenue à Budds Creek pour la 11ème épreuve de l'outdoor US. #leBigUSA #promotocross #maryland #buddscreek #thisismoto #round11 #roadtrip #terrain 📷 LeBig
Aurevoir @unadillamx. A l'année prochaine. Rendez-vous à @buddscreekmx samedi. @promotocross #leBigUSA #drone #mavic #LeBigProd #dansleciel #nuages #foret #newyork #thisismoto #roadtrip 🛰 LeBig Prod.