Les bleus défendent leur titre

Publié par La Rédaction le jeudi 26 septembre 2019 à 12:15


Comme chaque année depuis maintenant cinq ans, la Fédération Française de Motocyclisme s’apprête à remettre en jeu le Trophée Chamberlain, symbole des cinq victoires consécutives de l’Equipe de France au Motocross des Nations. Ce week-end, c’est dans les sables d’Assen (Pays-Bas) que Gautier Paulin, Maxime Renaux et Jordi Tixier représenteront les couleurs de la France face à 33 autres nations.

Une Équipe de France soudée et motivée
L’Équipe de France s’est retrouvée en début de semaine dans la province de Drenthe pour préparer la 73ème édition de ce Championnat du Monde par équipe. Épreuve qui se disputera cette saison sur un circuit sablonneux construit pour l’occasion dans l’enceinte du circuit de vitesse d’Assen, cadre, entre-autres, du Championnat du Monde MotoGP. Sport individuel par excellence, le Motocross devient chaque année et le temps d’un week-end une épreuve réunissant sous la même bannière trois pilotes qui ont été rivaux tout au long de la saison. Chaque année, il faut donc créer une certaine cohésion. Objectif atteint : les pilotes partageant depuis plusieurs jours le même programme sous la houlette du staff fédéral.

Capitaine de cette équipe, Gautier Paulin fêtera ce week-end sa onzième sélection consécutive, et s’impose logiquement comme le leader des Bleus sur la piste comme dans le collectif : « Je ne regarde pas souvent dans le rétroviseur mais c’est vrai que le fait d’être sélectionné pour la onzième année consécutive prouve beaucoup de choses ! J’ai toujours le même plaisir, la même motivation à porter ce maillot et à défendre nos couleurs, comme mes équipiers. Maxime, le petit nouveau, s’est bien intégré. Je le connaissais peu contrairement à Jordi avec qui nous avons déjà fait équipe mais c’est un garçon agréable, fougueux comme le sont souvent les jeunes. Son team a fait de gros efforts pour lui donner le meilleur matériel et il met beaucoup de bonne volonté. On le sent heureux d’être là avec nous. On remet le titre en jeu avec une nouvelle équipe motivée, qui a bossé technique, physique et a peaufiné les détails dans une belle synergie cette semaine. C’est un gros challenge qui nous attend mais c’est pareil chaque année ! Sur le papier, ça va être la guerre, mais nous sommes prêts. » confie sereinement le quintuple vainqueur de l’épreuve.

Une équipe éprouvée
Team manager de cette Équipe de France depuis le millésime 2015, après avoir œuvré aux côtés d’Olivier Robert pendant une décennie, Pascal Finot connaît mieux que quiconque cette course qui voit chaque Nation aligner au départ une équipe de trois pilotes. « Cela fait maintenant cinq ans que nous gagnons, et chaque année au mois de septembre on repart d’une page blanche pour essayer de réécrire l’histoire. Il n’y a pas de pression particulière car comme chaque année la Fédération, les pilotes et le staff font le maximum. J’ai hâte d’être samedi matin au moment du premier essai, il est temps que l’action débute. » souligne Pascal qui avec son adjoint Thierry Van den Bosch est aux côtés des pilotes depuis le début de semaine. « J’ai rencontré les pilotes vendredi en Belgique alors qu’ils s’entrainaient et on s’est retrouvé lundi aux Pays-Bas pour notre semaine de préparation. La mayonnaise a pris de suite entre les pilotes, Gautier dans son rôle de capitaine, Jordi membre de l’équipe victorieuse l’an passé et Maxime le rookie. Il y a beaucoup d’échanges, une très bonne cohésion et une bonne dynamique. Personne ne se prend la tête et est prêt à aller chercher une nouvelle étoile. »

Après deux journées d’entrainement les pilotes vont souffler ce jeudi avant que le coup d’envoi de l’épreuve ne soit donné vendredi, avec la reconnaissance de la piste, la traditionnelle conférence de presse et enfin la présentation des équipes au public. Les premiers essais sont programmés samedi matin.

(Communiqué de presse FFM).

 

 


8 Commentaires



  1. ridershop ( Posté via l'application )

    Pilotes soudés… et la poignée de gaz ???

    Répondre
  2. Olivier1988 ( Posté via l'application )

    On en parle du logo monster sur la casquette de Paulin ? 🤔

    Répondre
    • MXTAHITI ( Posté via l'application )

      Personne ne doit faire d’ombre à Paulon et son gros melin !!! Lol du coup on prend surtout pas de pilotes plus rapides que lui, c’est pas de Bolle mais c’est comme ça !!!

    • PROLINK

      y’a rien à dire puique la fédé a signé un contrat avec Monster

    • Wickerman62 ( Posté via l'application )

      En même temps tu voulais mettre qui à sa place ? Musquin ne voulait pas rouler et Febvre est blessé. Une fois ces 2 là retirés, Paulin est le choix logique.

  3. guy cooper ( Posté via l'application )

    On va encore gagner et tous ça grace à Monsieur Bolle ce mec est un génie !

    Répondre
  4. Dudu450yzf ( Posté via l'application )

    Ou peut on regarder les nations à la tv ce week-end ?

    Répondre
    • R2SSS ( Posté via l'application )

      l’équipe 21 a partir de 13h30