Le challenge perpétuel d’Upower

Publié par La Rédaction le vendredi 20 mars 2015 à 12:27


A l’aube d’une saison sportive 2015 qui s’annonce déjà riche en événements, Gauthier Gourjault revient en détails sur l’année passée par l’équipe Upower Motorsports.

Travail acharné et consécration sportive.
« Le bilan sportif est très bon. En catégorie Pro, nous conservons le titre de vice-champion de France Pitbike avec Mathieu Ambéis. Cela aurait été compliqué de s’imposer face à Llamas et ce n’était pas notre objectif, mais c’est tout de même une Bucci qui gagne. On prend le titre en 88cc et il y a toute une armada de pilotes qui utilisait notre matériel, châssis ou moteur. Chez les Girls, Justine Geisler et PitsterPro s’imposent et sur le CGO, Daniel Razoux, équipé châssis et moteur, l’emporte en Star. Il faut aussi souligner que plus de 70% du plateau utilisait notre matériel et que nous avons donc eu des podiums dans toutes les catégories. La structure officielle était volontairement réduite mais nous avons apporté notre support à plusieurs teams ou pilotes privés. C’est moins tape à l’œil qu’un énorme stand avec une grande lignée de motos mais l’envie partagée de porter haut et fort les couleurs d’UPower porte ses fruits. »

3 axes de travail
« A l’atelier, nous avons divisé l’année en trois. Le premier axe de travail concernait la motorisation avec le nouveau Tokawa. Ce moteur maintenant fabriqué dans notre usine en Asie nous a bien occupé le premier tiers de l’année. Puis, il a fallu travailler sur les prototypes des nouvelles Bucci. Proposer et valider les innovations veut toujours dire faire beaucoup de tests et donc donner beaucoup d’énergie. Le dernier tiers de l’année était consacré au motocross. Le rapprochement avec Honda s’est fait pour définir une politique qui nous a réussi puisque aujourd’hui nous sommes le deuxième concessionnaire de France sur le segment du motocross avec une grosse cinquantaine de motos vendues. Un beau challenge pour une concession qui ne faisait pas de MX il y a deux ans. »

unnamed(1)

« Pour 2015, nous allons fonctionner sur le même mode et découper l’année en trois. Tout d’abord avec la mise en place de nouveautés sur les Bucci et LXR, des innovations qui ne vont pas changer du tout au tout mais qui vont permettre aux pilotes d’avoir plus de confort. Nous nous attaquerons ensuite à la création d’un nouveau modèle PitsterPro LXR avec cette fois, des réformes capitales. Enfin, le dernier tiers de l’année aura pour but le développement du Tokawa. Nos voies de recherches se porteront sur la facilité de démarrage, les performances en allonge avec sans doute une nouvelle boite de vitesse pour 2016 et un travail sur les arbres à came.

Objectifs sportifs
« Le côté sportif est toujours aussi important et nous venons juste d’acquérir un terrain d’entraînement. Il nous servira pour nos tests bien sûr, mais aussi pour faire rouler nos clients. Malgré la conjoncture délicate, nous resterons partenaire de trois championnats ou challenges : le championnat de France, le challenge Grand Ouest et le championnat d’Angleterre. Nous sommes aussi proches des projets indoor qui prennent forme. C’est important pour nous de montrer notre attachement à la compétition, voilà pourquoi nous continuerons d’aider beaucoup de pilotes à l’image de Killian Cottereau qui repart pour une seconde année. Avec l’entraînement et le matériel, les résultats devraient suivre. »

unnamed

« Nous serons aussi encore plus proches d’OMS Factory qui fait rouler Daniel Razoux puisqu’ils recevront notre support sur le CGO et le France. Pour les PitsterPro, Xavier Claude jouera sans doute le top 10 en Pro, Clément Bageot s’aligne en Promotion car il revient de blessure et on poursuit avec Justine Geisler avec l’objectif du titre chez les Girls. Nous avons aussi de gros espoirs avec Matusiak, Jeanneau et Russeil en Promotion. Nous allons prendre un peu de recul sur le 88 en compétition et c’est pourquoi nous n’avons pas encore de pilote de pointe même si on peut compter sur l’équipe de l’AS7 Park qui est bien présente. Pour nous, le semi-auto aujourd’hui, c’est le loisir, le côté ludique et le fun. L’accent est donc sur le MX110 avec l’idée de développer cette catégorie. »

(Communiqué de presse Upower Motorsports).


Soyez le premier à réagir