Le 24 MX Tour à Gaillac Toulza

Publié par Justine Geisler le mercredi 26 avril 2017 à 13:34


Chaque année la Fête du Travail rime avec motocross pour l’ensemble des équipes du Toulouse Moto Sport. Et 2017 ne déroge pas à la règle. Ce lundi 1er mai c’est donc le 24MX Tour qui fera étape en terre haute-garonnaise. Les participants aux Championnats de France Elite MX1 et MX2 connaissent bien ce terrain pour y venir presque chaque année depuis plus de dix ans. Après trois épreuves en un mois, teams et pilotes ont bénéficié de trois semaines de repos et se retrouveront donc sur le magnifique circuit Jean-Pierre Goudol pour la quatrième épreuve. Tous les éléments sont réunis pour une grande et belle journée de motocross de très haut niveau. Les bénévoles, sans qui l’organisation d’une telle manifestation serait impossible, sont à l’œuvre depuis plusieurs mois pour accueillir pilotes et spectateurs dans les meilleures conditions. La venue du 24MX Tour permettra au club de fêter dignement ses 70 ans avec, pour compléter le tableau, la troisième épreuve du Championnat de France Vétérans.

Soixante-dix ans et pas une ride
Sur la scène nationale motocross, le Toulouse Moto Sport est bien connu de tous. Ce club très actif a toujours organisé à la perfection des événements d’ampleur. Et cela fait 70 ans que ça dure ! En particulier, il est un hôte habituel du Championnat de France Elite. S’il est « âgé », il n’en reste pas moins très moderne. Le tracé du circuit Jean-Pierre Goudol a été revu en deux étapes successives. Une première partie a été modifiée en 2015, puis une seconde l’an dernier. Il répond désormais aux plus hauts standards en matière sportive, mais également en terme de sécurité, tant pour les pilotes que pour les spectateurs. Ce terrain est aussi technique qu’exigeant. Tracé dans une alternance de marne et de terre argileuse, il comprend désormais entre ses quatorze virages trois sauts simples, cinq doubles et quatre tables. De quoi donner des sueurs froides aux pilotes. De quoi également faire frémir de plaisir les spectateurs qui peuvent se placer au plus près de l’action dans plusieurs zones sécurisées tout en ayant une vision quasi intégrale du circuit. Comme toujours lors du 24MX Tour, petits et grands auront un accès libre au paddock, pourront rencontrer les pilotes lors de séances de dédicaces, tout cela sans casser leur tirelire notamment grâce à des tarifs préférentiels pour les plus jeunes et les personnes à mobilité réduite.


A mi-championnat, l’Alsacien Boog a fait le break en 450cc. Le pilote Honda SR Motoblouz a réalisé un superbe doublé à Romagné puis a profité de la casse mécanique de son principal rival pour prendre le large. Il compte trente points d’avance, une marge confortable même si tout peut aller très vite en sport mécanique. Souvent à l’aise à Gaillac-Toulza, il va pouvoir gérer ses courses avec toute l’expérience du pilote GP qu’il a été. Son dauphin Valentin Teillet (VRT 3AS Honda) n’a quant à lui guère de question à se poser. Il lui faudra attaquer fort, faire le plein de points, et espérer un faux pas du porteur de la plaque rouge. Il est sous la menace directe du Champion de France en titre Grégory Aranda. Le pilote Yamaha 2B Moraco n’est qu’à un point au classement et monte en puissance après un début de saison perturbé par les blessures. Nicolas Aubin (Amexio Suzuki) suit à quatre longueurs. Il est dans la même situation qu’Aranda et revient très fort après une année 2016 compliquée. Maxime Desprey (Monster Energy Bud Racing Kawasaki) complète le Top 5 du Championnat. Derrière Boog, ces quatre pilotes se tiennent en sept points, tous peuvent donc encore rêver au titre ! Le Belge Damon Graulus (24MX Lucas Oil Honda), Cédric Soubeyras (JPM Racing Suzuki), Milko Potisek (Yamaha) ou encore Loic Rombaut (KTM) seront à surveiller de près et restent de sérieux candidats au podium.

 

Une catégorie MX2 toujours indécise
L’historique des résultats à Gaillac-Toulza montre clairement une chose : si Florent Richier (JPM Racing Suzuki) est toujours très rapide sur ce terrain, il y a aussi très peu de réussite ! Problème mécanique en 2016 alors qu’il était en tête, grosse chute et blessure au premier départ en 2015, abandon en seconde manche en 2013 alors qu’il avait gagné la première, l’actuel leader du Championnat MX2 a souvent perdu gros sur le circuit Jean-Pierre Goudol. Pas toujours très à l’aise en piste cette année, il n’a encore gagné aucune manche mais sa régularité lui permet de compter sept points d’avance sur Henri Giraud (Husqvarna). La révélation de la saison, montée pour la première fois sur un podium d’épreuve Elite à Castelnau-de-Lévis est en pleine confiance. A vingt ans, il roule totalement décomplexé et sans pression. Nul doute qu’il sera un sérieux client pour la victoire. Arnaud Aubin (Amexio Suzuki) est également toujours dans le coup bien qu’il peine à s’inscrire dans la durée au plus haut niveau. L’américain Marshal Weltin (Monster Energy Bud Racing Kawasaki) et Nicolas Dercourt (GSM Dafy Michelin Yamaha) complètent le Top 5 à moins de vingt-cinq points du leader. Ils restent dans la course au titre bien que cela passe par une performance majeure à Gaillac-Toulza. Le niveau de la catégorie restant très homogène ces pilotes pourraient bien se voir voler la vedette par le revenant Anthony « Toto » Boissière (Yamaha 2B Moraco) – large vainqueur à Castelnau-de-Lévis – le tout jeune Pierre Goupillon (VHR KTM) ou encore le fantasque américain Tristan Charboneau (Monster Energy Bud Racing Kawasaki).

Outre l’Élite, cette étape du 24MX Tour sera l’occasion d’assister à la troisième des huit épreuves du Championnat de France Vétérans. Pour la première fois, Élite et « anciens » seront réunis sur une même journée de course. Cette compétition compte quatre classes d’âge réparties dans deux Championnats. La catégorie Bronze/Argent regroupe respectivement les 38-44 ans et les 45-51 ans. William Poll (KTM) mène ce Championnat, le premier « Argent » étant Jean-Philippe Jauliac (Suzuki) à la cinquième place. La catégorie Or/Platine regroupe elle les 52-58 ans avec les plus de 59 ans. Le leader est actuellement Philippe Mielle (Suzuki), le premier « Platine » pointant à la huitième position en la personne de Paul Barbara (Yamaha). Chaque catégorie disputera deux manches.

Le 24MX TOUR sur Facebook
Pour cette saison 2017, la FFM enrichit son offre internet afin de vous permettre de suivre encore plus intensément, et dans les conditions du direct, le 24MX Tour. Pour cela, rendez-vous sur notre page Facebook @elitemotocross. Vous pourrez y suivre l’évolution des courses en Live et, en partenariat avec motorsport.tv, bénéficier de contenus vidéo exclusifs : interview, résumé des manches, sujets magazines, résultats commentés, classements… Et bien sûr, retrouvez toutes les informations sur le site officiel du championnat www.elite-motocross.fr

(Communiqué de presse FFM).


Soyez le premier à réagir




 

Le livre
L'important est de bosser en se marrant. Le contraire est possible aussi. Merci @thedomn8r #alpinestars #leBigUSA #thisismoto #betisier #bloopers #video #action #cut #rires #essais @flyracingusa @6dhelmets @neken_official #jemappelle #french @yamaharacingcomofficial @24mx 🇺🇸🇫🇷🎥 LeBig Prod.
Un dimanche comme un autre à Las Vegas. #pasLeBigUSA #famille #sundayfunday #minibikes #motocross #desert #kids #soleil #nevada #lasvegas #outdoor #relax @ycfriding 📷 LeBig
Un abonné LeBigUSA en pole position du Bol d'Or, c'est un peu la classe. Good luck @randydepuniet14 👍 #leBigUSA #endurance #boldor2017 #kawasaki #vitesse #slick #24h #11 #thisismoto #gofast @circuitpaulricard 🇫🇷📷 @sauvourelfredlebig