Coup d’envoi du 24MX Tour

Publié par La Rédaction le mardi 10 mars 2020 à 12:11


Ce week-end, le très attendu 24MX Tour va reprendre ses droits dans le Tarn pour une cinquième édition consécutive sous l’égide de la Fédération Française de Motocyclisme. Avec lui, c’est le top départ des Championnats de France Elite MX1, Elite MX2, Junior 125 cc et Espoirs 85 cc qui va être donné. Plus de 250 pilotes vont donc se retrouver près d’Albi pour la première des sept épreuves les menant vers le titre. Avec huit manches au programme et la présence de plusieurs pilotes GP, dont Jordi Tixier – champion du monde MX2 2014 – et Jérémy Van Horebeek – 8ème du dernier Championnat du Monde MXGP – cette ouverture du 24MX Tour s’annonce palpitante.

Comme l’an dernier l’ouverture du 24MX Tour a été confiée à l’expérimenté club de l’AGS Puech-Rampant présidé par Alain Bosseboeuf. Cette confiance est représentative de la volonté de la Commission Nationale Motocross de la FFM de miser sur la continuité pour ses quatre championnats majeurs. La formule a fait ses preuves, tant sportivement qu’économiquement. Les pilotes bénéficient de conditions optimales et les plus jeunes peuvent progresser au contact des anciens. Les équipes profitent d’une visibilité exceptionnelle tout en optimisant leurs structures en limitant les déplacements. Côté piste le savoir-faire du club tarnais n’est plus à démontrer. Depuis que les Championnats de France Elite y ont fait leur retour en 2016 l’aventure se renouvelle chaque année pour les quelques 300 bénévoles de l’AGS Puech-Rampant. Le circuit vient d’être ré-homologué avec quelques modifications majeures du tracé. Suppression de la chicane après la ligne de départ, création d’un obstacle en travers, il s’annonce encore plus spectaculaire. Il reste un terrain moderne, parmi les plus rapides du Championnat, avec de bonnes possibilités de dépassement. Toujours très disputées, les courses ont par le passé souvent été le théâtre de nombreux rebondissements. Comme en 2019, le manufacturier de pneus Dunlop met en place un challenge. Sur chaque épreuve, tout pilote équipé de montes de la marque qui aura mis au moins quatre stickers Dunlop sur sa machine pourra s’inscrire à un tirage au sort. En jeu, des chèques carburant et surtout un train de pneu dans chaque catégorie !

Un plateau de niveau mondial en MX1
En catégorie reine, le Champion de France en titre Maxime Desprey va avoir fort à faire pour conserver sa couronne. Le Bourguignon a rejoint l’équipe de Serge Guidetty GSM Dafy Michelin Yamaha à l’intersaison. S’il sera épaulé sur quelques épreuves par le quintuple Champion de France Xavier Boog, qui reprendra du service pour l’occasion, il sera en concurrence avec deux pilotes GP sur les 7 épreuves. Le Belge Jérémy Van Horebeek et le Suisse Valentin Guillod disputeront en effet l’intégralité du 24MX Tour avec leur équipe Honda SR Motoblouz. Respectivement 2ème et 3ème en 2019, Milko Potisek (Yamaha) et Nicolas Aubin (OB1 Motorsports Suzuki) seront également de la partie. Ils leur faudra compter sur le retour en 450 cc de Valentin Teillet et de Christophe Charlier. Le premier, après être redescendu en MX2 l’an passé, a créé sa propre structure, 737 Performance, et s’alignera sur une Husqvarna 350 cc. Il endosse la double casquette de pilote et de team manager en encadrant quatre jeunes pilotes sur les épreuves. Après trois années en enduro, le Corse Charlier, Champion du Monde avec l’Équipe de France en 2017, revient à ses premiers amours au sein de SN CBO Kawasaki tandis que Zachary Pichon recentre sa saison sur l’Elite avec le team familial Rocket Junior et le support d’Honda France. Jimmy Clochet (Kawasaki), vainqueur à Sommières en course de préparation, figure parmi les outsiders alors que le champion du Monde MX2 2005 Christophe Pourcel (Kawasaki) fera son retour à la compétition officielle dans le Tarn. A noter enfin la présence sur le circuit du Puech-Rampant de Jordi Tixier (KTM Sarholz). S’il ne devrait pas disputer l’intégralité du championnat, le Champion du Monde MX2 2014, vainqueur des Nations avec l’Equipe de France, est engagé sur l’épreuve en vue du Mondial.

La catégorie MX2 très ouverte
Troisième de l’Elite MX2 l’an dernier, vice-champion d’Europe 125 cc, Tom Guyon, membre de l’équipe de France 250cc, avance vite, très vite ! A tout juste 18 ans, il a impressionné pour ses débuts en MX2. Difficile de ne pas le placer parmi les favoris pour le titre cette année, d’autant qu’il poursuit sa collaboration avec une équipe qui grandit aussi rapidement, VRT KTM. Le Champion de France Junior 2018 a l’occasion de rouler avec Petar Petrov, qui représente le team en Grand-Prix, et bénéficie du soutien de KTM, avec notamment des moteurs préparés par l’usine. Il sera épaulé par un Thibault Maupin revanchard après une année blanche. La confrontation avec les représentants de Bud Racing Kawasaki s’annonce spectaculaire. L’Américain Mitchell Harrisson a engrangé de l’expérience sur les terrains européens et doit cette année concrétiser son potentiel. Pierre Goupillon revient lui à la compétition après sa sérieuse blessure au fémur contractée au Domaine de Foolz l’an passé. L’Albigeois Calvin Fonvieille (TMX Compétition KTM) roulera presque à domicile ce week-end et pourrait se servir de sa parfaite connaissance du terrain pour lancer idéalement sa saison après sa 4ème position au Championnat l’an dernier. Il fait figure d’outsider, tout comme Arnaud Aubin (OB1 Motorsports Suzuki) qui, à 26 ans, continue d’alterner bonnes performances et déconvenues. Cette épreuve sera également l’occasion de voir évoluer au guidon d’une 250 cc le Suisse Luca Diserens (Honda), le talentueux Mathéo Miot (KTM), ainsi que Bogdan Krajewski (Yamaha), tandis que des garçons plus expérimentés comme Adrien Malaval (TMX Compétition Yamaha), Germain Jamet (TMX Compétition Yamaha), Lucas Imbert (Yamaha) ou Enzo Toriani (E2T Racing Husqvarna) auront à cœur d’aller chercher des podiums. A noter également la présence dans le Tarn des deux pilotes GP australiens du team Honda 114 Motorsports Bailey Malkiewicz et Nathan Crawford.

Championnat de France Junior
Le championnat de France Junior se déroulera sur deux jours, avec essais et courses qualificatives le samedi, suivis de deux manches le dimanche en marge de l’Elite. Il voit s’affronter des pilotes entre 13 et 17 ans sur des 125cc. Cette année plus que les autres, la confrontation entre pilotes ayant l’expérience de la catégorie et pilotes qui montent de l’Espoirs 85cc va être intéressante. Parmi les premiers, comment ne pas citer Xavier Cazal (VHR KTM) et Saad Soulimani, tous deux membre de l’équipe de France 125, qui seront les leaders logiques à la vue des résultats 2019. Le Réunionnais Cazal est vice-champion de France devant le représentant de VRT KTM. Les deux seront à nouveau confrontés cette saison avec comme juge de paix des pilotes ayant ponctuellement performé comme Enzo Casat (Husqvarna), Alan Harnois (KTM) ou Nicolas Duhamel (737 Performance Husqvarna).Du côté des jeunes pousses, on attend impatiemment de voir à l’œuvre le pilote Bud Racing Quentin-Marc Prugnières, Champion de France Espoirs en titre, ainsi que son dauphin Maxime Grau également membres de l’équipe de France 125cc. Le représentant Tech 32 KTM, 14 ans seulement, a signé une fantastique 6ème place en ouverture de l’EMX 125 en Angleterre. On retrouvera également les jeunes Alexis Fueri (Husqvarna), David Guillemod-Scheid (KTM), Diego Haution (Husqvarna) et Nathan Naudin (KTM).

Championnat de France Espoirs 85cc
Dans cette catégorie se retrouvent des pilotes ayant entre 12 et 15 ans. On retrouve ici les plus jeunes coureurs tricolores, les talents de demain. La compétition se déroulera le samedi exclusivement, avec essais et courses qualificatives le matin, suivis de deux manches l’après-midi. L’ensemble des épreuves de ce Championnat se déroulera dans le cadre du 24MX Tour. Les pilotes déjà familiers de la catégorie partent avec un avantage certain. Ceux ayant le mieux performé en 2019 sont Mathis Barthez (KTM), Kivers Lefebvre (Husqvarna) et Mathis Valin, tous membres de l’équipe de France 85cc. Ce dernier est suivi par Valentin Teillet au sein de la structure 737 Performance. Bien entendu, il conviendra de garder un œil sur Jules Piètre (KTM), vainqueur du Minivert en 2018 ainsi que sur son homologue de 2019 Maho Simo (KTM).

Partenaires
24MX, France Equipement, First Racing, MX magazine, Dunlop et Yamaha ont renouvelé leur confiance au 24MX Tour. Ces partenaires apportent un précieux soutien à la Fédération Française de Motocyclisme. Ils sont rejoints cette année par Auto Moto La Chaîne qui consacrera chaque dimanche suivant une épreuve un reportage de 26 min sur le 24MX Tour.

Encore plus de 24MX Tour avec Facebook
La FFM vous permet de suivre le 24MX Tour sur internet, et dans les conditions du direct. Rendez-vous sur notre page Facebook @elitemotocross et Instagram #24mxtour. Vous pourrez y suivre l’évolution des courses en Live et, bénéficier de contenus vidéos exclusifs : interview, résumé des manches, sujets magazines, résultats commentés, classements… Et bien sûr, toutes les informations sont sur le site officiel du championnat www.elite-motocross.fr

(Communiqué de presse FFM).


1 Commentaire



  1. Guidouch89

    En espérant que ce ne soit pas annulé comme pas mal d’organisations en ce moment!!!

    Répondre
    0 0