Conditions difficiles à Plomion

Publié par La Rédaction le lundi 4 mai 2015 à 18:05


La cinquième et avant dernière épreuve du championnat de France Elite Motocross s’est déroulée ce week-end dans des conditions très difficiles. À Plomion, une pluie incessante s’est abattue sur le circuit de la Comtesse, rendant la piste extrêmement glissante et très piégeuse. Les membres du club avaient pourtant préparé un terrain digne d’un Grand Prix, avec un tracé largement modifié. Ils ont fait le maximum pour assurer le bon déroulement des manches de catégorie mais ont été contraint d’annuler la super-finale. Les pilotes ont néanmoins joué les funambules durant quatre courses, devant un public de connaisseurs venu en nombre.

unnamed

Après un début de saison un peu délicat, Nicolas Aubin (OB1 Motorsport Suzuki) se rassure à Plomion en remportant les deux manches de l’épreuve. Les départs sont cruciaux quand les conditions météo sont difficiles et le Normand ne s’est pas râté. Avec deux holeshots, il s’est mis sur de bons rails dans chaque course puis a su gérer à l’expérience. Xavier Boog (Bud Racing Kawasaki Monster), second MX1 et troisième de l’épreuve, assure l’essentiel en conservant la tête du classement 450cc. Il a roulé sérieusement sans prendre trop de risques et finit second dans les deux manches. Dans cette catégorie, Loic Rombaut (VHR Kawasaki) monte sur le podium avec des manches très sérieuses (4/3). Malgré une blessure au scaphoïde, Valentin Teillet (Honda SR Motoblouz) s’adjuge la quatrième place. Alors qu’il n’était pas certain de pouvoir rouler, il limite les dégâts au championnat et pourra jouer le titre à Gaillac-Toulza. Il compte désormais treize points de retard sur le leader.

unnamed(1)

En catégorie MX2, la météo a redistribué les cartes et le podium est inédit. Maxime Desprey (Bud Racing Kawasaki Monster) a bien tenu son rang. Vainqueur en 250cc, il est second au classement scratch du jour. Il s’empare ainsi de la plaque rouge de leader des Internationaux de France au détriment de son coéquipier Xavier Boog. Alexis Verhaeghe (VHR Kawasaki) prend la seconde place de l’épreuve, une première en Elite pour ce jeune pilote. Avec deux bons départs, il termine cinquième puis second. Le podium est complété par un étonnant Adrien Malaval (Kawasaki – 6/3), une première pour lui aussi. Nicolas Dercourt (Bud Racing Kawasaki Monster) échoue au pied du podium (3/8). Pourtant dans le coup en terme de vitesse, il a chuté en seconde manche et cède de précieux points au leader. Il consolide néanmoins sa seconde place au championnat car Cédric Soubeyras (Yamaha 2B) a connu un weekend noir. Une grosse chute en première manche suivie d’un abandon et le Provençal ne marque que dix petits points à Plomion (11/DNF). Le Suisse Valentin Guillod (Yamaha), guest star du jour, remporte la première manche mais est contraint à l’abandon en seconde suite à une chute.

Manches MX2
Valentin Guillod remporte la première manche du jour. Très bien sorti de grille, il pointe dans le Top 5 et se met rapidement en action pour prendre les commandes dans le premier tour. Maxime Desprey, un peu moins bien parti que d’habitude, se lance à la poursuite du Suisse. Il colle bien au leader dans la première partie de course, sans parvenir à revenir. Il a ensuite assuré et termine second à 50 secondes. Nicolas Dercourt complète le podium. Ce dernier s’est une nouvelle fois mal élancé et s’est retrouvé dans un groupe de cinq pilotes à la lutte pour le podium. Il a pris le meilleur sur un très bon Bryan Boulard (Honda) peu avant la mi-course. Simon Mallet (MB Honda), très sérieux, est revenu petit à petit pour s’emparer de la quatrième place devant Alexis Verhaege et Adrien Malaval. Cédric Soubeyras, dans le coup pour le podium, a chuté et termine à la onzième place.

Revanche de Desprey
En patron, Maxime Desprey prend sa revanche en seconde manche. Parti dans le Top 5, il est à la lutte avec Valentin Guillod avant que ce dernier ne chute et soit finalement contraint de rentrer au stand. Le Bourguignon met alors du gros gaz pour se défaire de Nicolas Barcelo (JPM Racing Yamaha) puis d’Alexis Verhaeghe à la mi-course. Il ne sera plus inquiété jusqu’au drapeau à damier. Alexis Verhaeghe, à la seconde place, réalise sa meilleure performance en Elite. Il est à nouveau sorti de grille magnifiquement pour ensuite rouler très sérieusement tout au long de la manche. Adrien Malaval l’a dit, il aime bien la boue. Il a été servi et monte pour la première fois sur un podium de manche en Elite. Thomas Do (Honda) devance Lucas Imbert (Kawasaki) pour la quatrième position. Nicolas Barcelo, qui a bouclé trois tours en tête après son holeshot, finit sixième alors qu’il était encore sur le podium à quatre tours du drapeau à damier (chute). Nicolas Dercourt, dans le Top 10 au départ, était revenu à la troisième place avant de tomber. Il en termine à la huitième place. Pour sa part, Cédric Soubeyras a été contraint à l’abandon dès le second tour.

Manches MX1
Nicolas Aubin remporte sa première manche de la saison. En réalisant le holeshot, il s’est ouvert une voie royale avec ces conditions très difficiles. Xavier Boog, deuxième, est resté à quelques secondes du leader toute la manche sans pouvoir vraiment l’inquiéter. Il a du se défaire de son masque rapidement, difficile dans ces conditions de revenir. Une nouvelle fois très costaud, Loic Rombaut termine troisième devant un Daymond Martens (Yamaha) à son meilleur niveau. Malgré la douleur, Valentin Teillet engrange des points avec une bonne cinquième place devant Adrien Van Beveren (Yamaha). Alors qu’il était troisième, Cyrille Coulon perd l’avant dans un virage et chute. Le remplaçant de luxe sur la Yamaha de Sébastien Pourcel se contente de la treizième place.

unnamed

En seconde manche 450cc, on prend les mêmes et on recommence ! Comme lors de la première course, Nicolas Aubin réalise le holeshot et prend les commandes. Xavier Boog second, met alors la pression et tente de passer dans le second tour. Le Normand ferme bien la porte. Il restera en tête jusqu’à la ligne d’arrivée pour une seconde victoire. Xavier Boog se contente de la seconde place. Trop difficile de dépasser avec ces conditions difficiles et le manque de visibilité. Valentin Teillet, bien sorti de grille, fait mieux que limiter la casse et monte sur le podium. Loic Rombaut termine quatrième devant un très bon Richard Fura (Kawasaki). Daymond Martens a de nouveau tenu un bon rythme pour finir sixième.

Championnat de France Féminin
En marge de l’Elite, le club organisait la cinquième épreuve du championnat de France féminin. Déjà leader du classement, Livia Lancelot s’est imposée sans trembler. Elle a remporté les deux manches du jour et accentue son avance déjà confortable. Justine Charroux prend la seconde place avec une quatrième puis une troisième position. Mathilde Denis monte sur le podium alors qu’elle avait chuté lourdement et s’était blessée au bras lors des essais. Amandine Verstappen, seconde du championnat, ne termine que huitième de l’épreuve suite à une chute et un abandon en première manche. Elle perd des points importants pour le titre, tandis que la jeune Gloria Jacquemard a signé son premier podium de la saison.

Prochain rendez-vous
Le championnat fait relâche durant un mois avant que les pilotes ne traversent à nouveau la France pour la grande finale de cette édition 2015. Elle aura lieu le 7 juin au pied des Pyrénées, à Gaillac-Toulza (31), un club fidèle à l’Elite depuis de nombreuses années.

Retrouvez le championnat de France Elite sur Motors TV et Sport+
En partenariat avec Motors TV et Sport +, les magazines Wheelies et Motards reviendront à travers des reportages sur les épreuves.  Pour les programmes complets, rendez-vous sur les sites internet de ces chaînes : www.motorstv.com et www.sport-plus.fr  Diffusions pour cette épreuve : Motors TV : Mercredi 6 mai. Sport + : Samedi 9 mai.

(Communiqué de presse FFM).


1 Commentaire



  1. Romane

    Merci à Seb Pourcel d’avoir placé Cyrille Coulon sur sa moto ( suite au vol récent de ses 2 kxf)
    Super de la part de Seb au gros coeur pour un bon pilote qui n’a jamais été une menace pour lui par le passé
    Solidarité des crossman nickel

    Répondre