Les résultats de Gueugnon

Publié par La Rédaction le lundi 19 mars 2018 à 17:55


L’édition 2018 du 24MX Tour s’est ouverte dès samedi 17 mars sur le circuit de Gueugnon Sainte-Radegonde (71) avec le Championnat de France Espoirs 85cc. Les équipes du Moto-Club de Dardon-Gueugnon ont eu fort à faire dans la semaine avec les pluies qui se sont abattues sur le terrain. Ils ont néanmoins fourni un travail extraordinaire pour permettre le bon déroulement des courses sur ce tracé de haut niveau à grand spectacle. La veille de l’Élite, les plus jeunes ont ouvert le bal et montré beaucoup de détermination et de talents dans des conditions de course très délicates alternant, à cause de quelques averses, de profondes ornières avec des parties sablonneuses plus sèches et d’autres détrempées.

Sur un circuit très piégeux, l’ouverture du Championnat de France Espoirs 85cc s’est résumé à un duel rapproché entre le Suisse Luca Diserens (Ricci Racing KTM) et le Franco-Marocain Saad Soulimani (Husqvarna). Les deux pilotes de respectivement 14 et 15 ans se sont rendus coups pour coups, ne laissant aucune chance à leurs adversaires. Pour leur deuxième année en Espoirs 85cc, ils ont su faire preuve de beaucoup de patience après de mauvais départs. Ils se sont posés en patron de la catégorie et il faudra clairement compter sur eux pour le titre. Après avoir chacun remporté leur course qualificative, c’est Soulimani qui a tiré le premier. Malgré un départ plus que moyen, il s’est faufilé dans le premier tour pour prendre la tête de la manche inaugurale. Il a mené une dizaine de minutes mais a commis une petite erreur de pilotage permettant au Suisse, déjà vainqueur de deux manches en 2017, de prendre les commandes.

Mano à mano
Quatre tours plus tard, au moment de dépasser un groupe de pilotes retardataires, Soulimani s’est montré plus tranchant et a réussi à reprendre les commandes. Plus personne ne l’a revu, il s’impose avec près de neuf secondes d’avance. En seconde manche, Diserens s’est montré plus véloce en début de course, se portant rapidement en tête, mais sans être en mesure de creuser l’écart. Soulimani est sagement revenu sur le leader après un mauvais départ et a porté une attaque aux deux-tiers de la course. Un doublé lui tendait alors les bras mais dans le dernier tour il calait en voulant passer un retardataire. Le pilote Ricci Racing en profitait pour repasser devant, remportant la manche et avec elle la victoire finale. Les deux pilotes terminent en effet a égalité de points mais Diserens s’impose au bénéfice de cette victoire finale.

Les autres
Nicolas Duhamel (KTM), qui participe lui aussi à sa deuxième saison en Espoirs 85cc, monte sur le podium de l’épreuve en finissant deux fois troisième. Le Breton a réalisé deux bons départs, s’offrant même un holeshot, mais n’a jamais été en mesure d’inquiéter les leaders. Il termine à deux reprises à près d’une minute des meilleurs mais n’a pas non plus été mis en difficulté. Il a au final roulé esseulé la plupart du temps. Romain Aste (KTM) réalise deux manches sérieuses en quatrième position. S’il a été dans le Top 5 tout au long de la première manche, il a effectué une belle remontée en seconde après avoir bouclé le premier tour à la onzième place. Dorian Koch (KTM – 6-6) complète le Top 5 de l’épreuve tandis que Leo Lefaure (KTM – 5-27) a réalisé le holeshot de la première manche avant de chuter au départ de la seconde.

Après les Espoirs 85 samedi, la première épreuve des Championnats de France Elite et Junior de  s’est déroulée le lendemain. sur ce même circuit de Gueugnon Sainte-Radegonde. Une fois encore, malgré des températures glaciales, des conditions maussades et même de la neige en fin de journée, un public de connaisseurs a répondu présent et les pilotes ont assuré le spectacle durant ces six manches dominicales. Alors qu’il traverse une période trouble – privé de guidon en début de saison et contraint de rouler avec ses propres moyens – Benoît Paturel a montré sur le terrain qu’il fallait compter sur lui. Le pilote GP et sa Black Machine, une moto stock avec très peu de préparation, a fait carton plein en remportant les deux manches dominicales après avoir réalisé le meilleur temps des qualifications. Sur un tracé technique avec peu de possibilité de dépassements, il était annoncé que les départs allaient être primordiaux. Avec deux holeshots, il s’est mis sur de bons rails bien qu’il fut dépassé par (Amexio Suzuki) en tout début de deuxième manche avant de reprendre la tête pour s’envoler vers le doublé. En première,  est resté dans sa roue toute la course sans jamais pouvoir placer d’attaque. Le pilote Honda SR Motoblouz prend la deuxième place de l’épreuve en terminant à cette position les deux manches.

La suite
La seconde course aura été plus délicate que la première car il est moins bien sorti de grille et, sous la neige, a mis une bonne dizaine de minutes à prendre le bon rythme. Cinquième à la fin du premier tour, il est revenu tranquillement pour s’emparer de la place de dauphin au dixième tour au dépend de Grégory Aranda. Le Gardois du nouveau team SN Motorsport Kawasaki a fait une bonne impression dans des conditions qu’il n’affectionne généralement pas. Il monte sur le podium avec deux troisièmes places glanées après de bons départs et en imprimant un rythme soutenu.  prend la quatrième place de l’épreuve. S’il a complètement raté son envol en première manche pour finir huitième, il a roulé aux avant-postes de la seconde course. Deuxième pendant les cinq premiers tours, il a petit à petit rétrogradé au pied du podium mais a montré qu’il était toujours dans le coup.  (Kawasaki) entre dans le Top 5 avec une sixième puis une cinquième position, juste devant l’ex-pilote GP anglais Jack Nicholls (Honda Buildbase – 4-8) et  (KTM – 5-7). Damon Graulus (JPM Racing Suzuki) et  (GSM Dafy Michelin Yamaha), respectivement huitième et dixième, ont eu beaucoup de peine à s’exprimer suite à de très mauvais départs. Ils réalisent un résultat en deçà de leurs espérances et une mauvaise opération au Championnat.

La catégorie MX2 pour Aubin
Arnaud Aubin est connu pour être très performant dans l’exercice du départ. La mise en place des treillis métalliques ne semble pas l’avoir perturbé puisqu’il a réalisé deux magnifiques sorties de grille qui l’ont placé sur orbite. Si en première manche il a roulé derrière Jimmy Clochet (KTM) toute la course sans pouvoir porter d’attaque et se classe deuxième, il s’est brillamment imposé dans le second opus. En tête en début de manche, il s’est fait dépasser par Pierre Goupillon avant que le pilote Bud Racing Kawasaki ne chute quelques tours plus tard et lui laisse le champ libre. Mathys Boisramé (Honda SR Motoblouz) prend la deuxième place de l’épreuve grâce à deux troisièmes positions. Il a roulé dans le quatuor de tête durant toute la première manche et a effectué une superbe remontée en seconde. Seulement 14ème à la fin du premier tour, il termine troisième dans la roue de  (FR25 Suttel Motors Group Honda). Ce dernier (5-2) complète le podium du jour après deux départs plus que moyens qui ne lui ont pas permis de viser plus haut malgré une belle vitesse. Henri Giraud (Yamaha) et Thomas Do (Bos Racing) clôturent le Top 5 de l’épreuve. Giraud (4-6) voit sa régularité récompensée tandis que Do (7-4) a réalisé une splendide deuxième manche qui l’a vu occuper la deuxième position pendant cinq tours.

Fortunes diverses
Dans cette catégorie très homogène les pilotes ont connu des fortunes diverses. Tom Vialle (Cap Racing Husqvarna – 8-5) a roulé aux avant-postes des deux manches mais a commis deux erreurs alors qu’il était largement dans le coup. Des erreurs de jeunesse qui lui coûtent certainement un podium. Pierre Goupillon (6-15) peut également se mordre les doigts car il a chuté alors qu’il menait la deuxième manche et semblait en mesure de l’emporter. Jimmy Clochet (25-0) a quant à lui gagné la première course en la menant de bout en bout avant de chuter en seconde. A noter enfin que le tout jeune Brian Moreau (Bud Racing Kawasaki – 9-8) enlève la septième place et que Mathieu Santoni (20-9) a bien mouillé le maillot en se payant le luxe de rouler en deuxième position sous la neige pendant près de cinq tours. Le Champion de France Junior en titre Calvin Fonvieille (KTM LR Moto17 – 25-18) a été en difficulté et ne marque que trois petits points pour ses débuts en 250cc, son dauphin Maxime Charlier (Husqvarna) n’en marquant lui aucun.

Sacré Champion de France Espoirs 85cc il y a quelques mois, Pablo Metayer (KTM) a impressionné à Gueugnon en remportant une épreuve du Championnat Junior dès sa première apparition. Un réel exploit réalisé dans des conditions difficiles qui n’ont pas effrayé ce pilote malgré ses 14 ans. Il s’est mis dans de bonnes conditions en réussissant un excellent départ en première manche qui lui a permis de rouler en deuxième position toute la course derrière Lenaic Pilorget (KTM). Le second départ sera aussi bon puisqu’il réalise le holeshot avant de se placer deuxième dès le troisième tour. Très rapide, il va bénéficier au tour suivant d’une erreur du leader Pilorget pour prendre les commandes, ne plus les lâcher, et s’imposer confortablement. La surprise du jour sera venu de l’Auvergnat Lenaic Pilorget. Complètement inconnu puisqu’il n’avait fait que quelques apparitions sur le Championnat l’an dernier, il réalise une performance majuscule en menant la première manche de bout en bout puis en se classant troisième de la seconde course. Un peu juste physiquement il a dû baisser de rythme en fin de journée mais se classe deuxième de l’épreuve. Il n’avait pas prévu de disputer l’intégralité du Championnat, son résultat va certainement lui donner de quoi réfléchir !

Derrière les leaders
Enzo Polias (Husqvarna – 8-2) a réalisé deux courses très sérieuses pour s’offrir un podium final. En difficulté au premier départ, il a su régler le problème pour réaliser une seconde manche aboutie. La régularité de Pierre Dubost (KTM – 6-6) et de Vincent Marty (9-5) est récompensée puisqu’elle leur permet d’intégrer le Top 5. Au contraire, Arthur Vial (GSM Dafy Michelin Yamaha – ) s’est mis en difficulté en commettant des erreurs alors qu’il comptait parmi les plus rapides en piste. Sa première sortie de grille a été mauvaise, le contraignant à une remontée splendide pour passer la ligne en troisième position. En seconde manche, il a chuté en début de course alors qu’il était bien calé en troisième position. A noter que Pierre Moine (Berryli4ni Yamaha – 7-13) n’a pas été en mesure de confirmer ses très bons résultats des qualifications. Il faut dire qu’il n’a repris la compétition que très récemment après une blessure et manquait clairement de roulage. Jimmy Grajwoda (Husqvarna – 18-0) à quant à lui fait partie du quatuor qui a animé la première manche avant d’être contraint à l’abandon en seconde.

Prochain rendez-vous
Les pilotes du 24MX Tour font relâche pour un mois avant de se retrouver en Bretagne pour le deuxième des sept rendez-vous de l’année. Le Moto-Club de Romagné emmené par son emblématique Président Jean-Pierre Villerbue n’a pas manqué un seul rendez-vous avec l’Élite depuis plus de dix ans. Il promet d’organiser une nouvelle fois une merveilleuse épreuve les 21 et 22 avril.

Encore plus de 24MX Tour avec Facebook
Pour cette saison 2018, la FFM enrichit son offre internet afin de vous permettre de suivre encore plus intensément, et dans les conditions du direct, le 24MX Tour. Pour cela, rendez-vous sur notre page Facebook @elitemotocross. Vous pourrez y suivre l’évolution des courses en Live et, en partenariat avec motorsport.tv, bénéficier de contenus vidéos exclusifs : interview, résumé des manches, sujets magazines, résultats commentés, classements… Et bien sûr, retrouvez toutes les informations sur le site officiel du championnat www.elite-.fr

(Communiqué de presse FFM).


1 Commentaire



  1. milou

    Beau résumé vidéo. Bien monté, avec des images de qualités et des slow-mo ! ça change des résumés de GP ^^

    Répondre

 

Ce fan à Foxboro fait-il signer sa casquette au futur Champion SX 450 ? C’est fort possible. @elhombre21 #supercross #instagood #gillettestadium #massachusetts #thisismoto #onegoal #presquefini #deja #17coursesSX #enplace #onlyfrenchmedia 📷 LeBig
La rubrique #KesKidiDV de David Vuillemin est en ligne à 9h34. Regardez l’épisode #9 de @cedricsoubeyras au SX de Foxboro pendant la pause déjeuner (12h12). La journée est chargée sur LeBigUSA.com. #abonnezvous #magazineenligne 🇺🇸 🇫🇷#supercross #foxboro 🎥 #thisismoto #liveSX #leBigProductions #onestla #enplace #17SX #24h24 #1surlecrosdUS 📷 LeBig
On vous laisse deviner la conversation entre @marvinmusquin25 et @elitomac sur le podium du SX de Foxboro. #supercross #gilettestadium #round15 #marvattack #poussetoi #determination #volonte #thisismoto #tufaislagueule #bff 🇫🇷 🇺🇸 📷 LeBig
Meilleur temps chrono pour @elitomac au SX de Foxboro devant @marvinmusquin25. Vivement la finale. 🇺🇸🇫🇷 #supercross #round15 #massachusetts #gilettestadium #sxonfox #raceday #thisismoto #enplace 📷 LeBig