SX Paris-Lille : Xavier Audouard explique…

Publié par La Rédaction le jeudi 13 février 2014 à 08:48

Xavier Audouard, directeur sportif du Supercross de Paris-Bercy, devait être l’invité du dernier « LBU Radio Show » mais un retard d’avion a tout chamboulé. Il explique.

XA

Le choix du « demi » stade Pierre Mauroy de Lille

« Dès la 1ère visite au Stade Pierre Mauroy de Lille, au lendemain de Bercy 2013, il nous est apparu que la configuration demi-salle était le meilleur choix en terme de rapport dimension-visibilité piste, conservant l’atmosphère plus intense d’un Bercy (avec tout de même deux fois plus de spectateurs) et permettant de passer les pistes à 8 mètres (au lieu de 6/7 max), avec des gros obstacles et suffisamment de longueur de ligne droite pour proposer des enchaînements techniques se rapprochant du standard US, avec un temps au tour estimé entre 45 et 50 secondes, ce qui a été le cas d’un SX US sur trois lors du championnat 2013. »

Tendance US
« En regardant le dessin du SX de San Diego de samedi dernier où Stewart tournait en 47 secondes. On constate d’ailleurs qu’il est assez comparable à Lille avec trois aller-retours de piste sur la longueur du stade comme c’est le cas pour la quasi-totalité des pistes US. A San Diego, le départ était en bout de stade tandis qu’à Lille il croisera cinq pistes. De ce fait, les lignes droites de San Diego ne sont pas beaucoup plus longues que celles de Lille dans sa complète largeur. L’impression visuelle du demi-stade est donc trompeuse sur ce point. Il faut savoir que les stades de baseball et football US ne sont pas plus grands qu’un stade de foot (parfois plus petits) et que Feld n’utilise pas non plus la surface au sol comme nous allons le faire à Lille. »

La proximité du chaudron de Bercy ?

« Nous conservons une proximité plus proche de l’action à Lille que dans les stades US, dans un espace plus comparable à Bercy en configuration demi-stade avec rideau, ce qui permettra de préserver tout ou partie de l’atmosphère (du chaudron) à laquelle nous sommes tous attachés. Il faut savoir que le stade Pierre Mauroy dispose de l’inclinaison maximale autorisée pour les trois rangées de gradins. Depuis son siège, chaque spectateur pourra donc l’avoir en totalité dans son champ de vision et à une distance maxi de 120 ou 130 mètres pour ceux qui seront tout en haut. »

Objectif ambiance
« Pour un public de passionnés, cela nous paraît un atout majeur. Sur la totalité du stade, nous aurions été tenus de faire un seul jour (or sur Bercy nous avons deux publics assez distincts entre samedi soir et dimanche après-midi) ou de prendre le risque de tribunes clairsemées (ce qui aurait forcément plombé l’ambiance à laquelle nous sommes tous attachés). Dans une telle configuration, on aurait certes pu gagner encore 5 ou 8 secondes au tour et intégrer le standard des pistes « longues » du championnat US mais cela aurait été au prix de l’éloignement de la piste pour les spectateurs. »

Il fait froid à Lille ?

« Le soir de Nitro Circuis, vers la mi-décembre, il faisait -2° et ça caillait vraiment en certains endroits des tribunes. Il y a plein d’entrées sur le pourtour des tribunes et autant de courants d’air vraiment gênants. Le stade a entrepris de boucher toutes ces ouvertures avec des parois vitrées. Ce n’est qu’en cours mais sera terminé bien avant le SX et, pour avoir tourné dans le stade samedi dernier pendant le match Lille-Sochaux, je peux vous dire que c’est déjà beaucoup mieux qu’en décembre. »

Température clémente
« Les spectateurs gardaient leur veste mais n’étaient pas emmitouflés et n’avaient apparement pas froid. Il faisait 7° C, avec pluie et tempête dehors (toit du stade fermé, bien sûr, terrain parfait). La moyenne du siècle dernier donne 9° C jour/4° C nuit pour les 15 et 16 novembre à Lille. Donc tout indique que la température à l’intérieur du stade que pour le SX 2014 ne sera plus un désagrément significatifif, ni pour le public foot (qui a quand même + de 30 000 abonnés, signe qu’ils apprécient le stade, bien plus moderne et pratique par ailleurs que le Bercy d’avant-travaux) ni pour le public moto. Pour être complet, le stade évalue en ce moment-même la possibilité d’installer un vrai chauffage à l’horizon 2015. »

Par Xavier Audouard

12 Commentaires

Articles

Mode sombre