Steve Hudson, le pasteur du cross US (1/2)

Publié par La rédaction le vendredi 22 février 2013 à 09:02

Un service religieux s’organise chaque samedi matin sur la piste des SX US où toute l’industrie est conviée. Maître de cérémonie, Steve Hudson nous a ouvert ses portes.

pretre4

Grand, le look soigné, la bible sous le bras, Steve Hudson célèbre la messe tous les samedis entre les triples et les “whoops” du SX US : “Cela fait 18 ans que j’essaie d’apporter la bonne parole dans le milieu du cross, dit-il. Mon travail ne s’arrête pas là. Je rends visite aux pilotes lorsqu’ils sont à l’hôpital, j’en ai marié quelques uns… La semaine, j’officie dans une église de Charlotte où je vis et tous les lundis j’organise le service religieux de l’équipe Joe Gibbs Racing.

Vers de nouveaux horizons
Steve est sorti de son église en 1995 pour essayer de comprendre la désaffectation des lieux de culte le week-end : “Je trouvais intéressante l’idée de se déplacer sur des événements sportifs pour donner la messe à ceux qui n’ont pas le temps de venir à l’église. J’ai rencontré quelqu’un qui m’a fait les louanges du cross. Des jeunes de 18 à 30 ans se déplaçaient sur des courses pour assouvir leur passion et gagner leur vie. Dans ma tête, je me suis alors dit que cela serait super de me rapprocher d’eux. »

pretre2

Tout le monde « boit » les paroles de Steve. © LeBigUSA.com

Un nouvel univers s’ouvre à Steve Hudson qui n’a aucune affection pour les sports motorisés et encore moins pour le motocross : “En quelques courses, j’ai vu qu’il y avait une veritable demande, souligne t-il. Depuis, toute l’industrie soutient mon action.” En 18 ans de service sur la caravane du championnat américain, le quinquagénaire n’a raté aucune course laissant nâitre une relation intime entre lui et les pilotes.

Beaucoup d’adeptes
Stewart, Dungey, Barcia, Villopoto, Canard… Ils sont tous présents pour boire les paroles de Steve. Pourtant ce n’était pas gagné. « Lorsqu’ils sont arrivés sur le circuit professionnel, peu d’entre-eux restaient pour le service de la chapelle, se souvient le pasteur. Ils sont désormais plus vieux et plus sages (rires). Ils m’ont donné une chance de rentrer dans leur vie. Ils se rendent compte que je ne suis pas qu’une personne de religion. Je suis également un ami. »

– La suite demain –

Par Benjamin D’introne

Ryan Villopoto n'est absent en aucun cas. © LeBigUSA.com

Ryan Villopoto ne rate plus un service. © LeBigUSA.com

26 Commentaires

Articles

Mode sombre