Paulin, Ferrandis et Febvre aux Nations

Publié par La Rédaction le mercredi 8 août 2018 à 17:19

La sélection de l’équipe de France pour l’édition 2018 du motocross des Nations a été dévoilée ce midi par la Fédération Française de Motocyclisme. Voici sa composition.

C’est devenu une habitude chaque année, la Fédération Française de Motocyclisme annonce en avant-première et sur sa page Facebook la liste des pilotes sélectionnés pour le Motocross des Nations. La campagne 2018 n’a pas échappé à la règle. Sur la piste de RedBud les 6 et 7 octobre prochains, Gautier Paulin, Dylan Ferrandis et Romain Febvre représenteront le drapeau tricolore. En territoire américain et face à une équipe « locale » particulièrement motivée à en découdre, la barre est placée haute pour nos français dont la sélection est faite d’évidences comme de surprises.

MXGP : Gautier Paulin

Capitaine de l’équipe de France avec 10 sélections à son actif, Gautier Paulin est le français le plus expérimenté face à cet événement bien particulier que représente le Motocross des Nations. Véritable pilier depuis 2009, Gautier a toujours su donner son maximum pour permettre à son équipe d’aller chercher la victoire ces 4 dernières années, même au sortir de saisons un peu difficiles. Troisième du championnat du Monde MXGP l’an dernier, il occupe actuellement la 6ème place du classement provisoire juste derrière Romain Febvre. Ce n’est pas aussi bien qu’en 2017 mais il reste l’un des meilleurs français du moment et ce de façon incontestable. Solide, professionnel, on peut compter sur Gautier pour tenter d’accrocher la 5ème étoile et emmener son équipe au plus haut. Il roule en catégorie MXGP.

MX2 : Dylan Ferrandis

Sélectionné pour la 1ère fois en 2014 au sein de cette équipe de France, Dylan Ferrandis a manqué deux fois de suite le rendez-vous en 2016 et en 2017, contraint d’abandonner à deux reprises sur blessure. C’est dire sa frustration. S’il y a bien un pilote dans cette équipe qui attend sa revanche avec une grosse envie de bien faire, c’est sans aucun doute Dylan. Aux Etats-Unis depuis déjà deux saisons, le fait que les Nations se déroulent à RedBud est un avantage pour lui qui ne souffrira ni d’un trajet long et fatigant ni du décalage horaire. Concernant ses résultats cette saison, le sudiste n’a pas pu s’exprimer comme il le voudrait sur un championnat complet, que ce soit en supercross ou sur l’outdoor US, victime d’une fracture du bras sur le SX d’Atlanta. Actuellement 10ème de l’outdoor 250 après avoir manqué les 3 premières épreuves, Dylan est en forme. Vite, technique, bien physiquement, habitué aux pistes américaines et capable de se surpasser dans n’importe quelle situation, il s’est déjà offert deux victoires de manche cet été et une victoire d’épreuve. Il est un atout majeur de cette équipe. Sa sélection est tout simplement une évidence.

Open : Romain Febvre

Depuis son titre de champion du Monde MXGP acquis en 2015, Romain Febvre a connu du bon et du moins bon entre blessures et contre-performances. Capable du meilleur, il n’a pas toujours fait preuve de réussite ces derniers mois, pas toujours au meilleur de sa forme. Une chose est sûre, le vosgien n’est pas le dernier à se remettre en question lorsque c’est nécessaire et travailler dur pour rectifier le tir. Actuellement 5ème du classement provisoire MXGP à 10 points seulement de Gajser et 35 points de Desalle, Romain peut encore viser une place sur le podium final derrière Herlings et Cairoli. Battant et déterminé, sa performance sur les éditions 2015, 2016 et 2017 du MXDN sont dans toutes les mémoires. Romain est sans aucun doute le maillon fort, celui sur qui on peut toujours compter, fier de sa Nation et prêt à se surpasser le jour J jusqu’à la dernière seconde. Il ne lâchera rien.

L’absence de Marvin Musquin…

Comme l’an dernier, comme en 2016, le grand absent de cette équipe de France est sans conteste Marvin Musquin. Si en 2016, le choix de Pascal Finot de ne pas le sélectionner avait surpris tout le monde, le pilote KTM avait lui même annoncé l’an dernier son retrait de la compétition en raison d’un genou abîmé qu’il voulait prendre le temps de soigner. Cette année, c’est encore différent. Il y a quelques semaines seulement, le français partageait sur ses réseaux sociaux le maillot de l’équipe de France annonçant qu’il espérait le porter et défendre les couleurs de sa patrie à RedBud. Alors pourquoi Marvin n’appartient-il finalement pas à cette sélection 2018 ? Difficile de le savoir pour l’heure. Le calendrier est une des raisons pour lesquelles il aurait pu décliner la sélection. On le sait, le MXDN n’est pas organisé à une période facile pour les pilotes US terminant l’outdoor plus d’un mois avant l’échéance.  Septembre est le seul moment de l’année où ils peuvent s’accorder un peu de repos avant de reprendre la préparation pour la saison Supercross.

Un choix fédéral ?
Sans compter que la date de la Monster Cup n’aide pas davantage. Organisée une semaine seulement après RedBud, elle est un événement important sur lequel Marvin a empoché le million de dollars l’an dernier. Poursuivre la préparation MX en étant déjà tourné vers le SX n’est pas ce qu’il y a de plus facile. Pour autant, ces raisons expliquent-elles vraiment son absence ? Et si la Fédération avait tout simplement choisi de ne pas le sélectionner ? Seul pilote de l’outdoor US à être capable de suivre le rythme d’Eli Tomac, l’étonnement serait d’autant plus grand voir aberrant. Une chose est sûre, l’absence de Marvin pose débat, divise les fans et reste une incompréhension totale pour beaucoup. On a déjà hâte de l’entendre s’exprimer sur le sujet. Quoi qu’il en soit, avec ou sans lui, l’équipe de France a besoin de son public pour la soutenir et croire en ses chances. Comme en 2001, 2014, 2015, 2016 ou 2017, elle part avec l’objectif de soulever très haut le trophée Chamberlain au soir de RedBud. Gautier, Dylan et Romain comptent sur vous.

La rédaction.

39 Commentaires

Articles

Mode sombre