L’outdoor US suspendu jusqu’à nouvel ordre

Publié par La Rédaction le mercredi 1 juillet 2020 à 21:00

Le Championnat outdoor US devait débuter le 18 juillet sur le circuit d’Ironman et se poursuivre le week-end d’après en Floride. Ce n’est plus le cas. La saison est suspendue. 

La situation est compliquée pour le promoteur du championnat outdoor qui aimerait bien faire un copier/coller de ce qu’il s’est passé à Salt Lake City pour le SX US mais les choses ne sont pas si simples. Si Feld a pu se passer de spectateurs pour récupérer l’argent des sponsors et de la télévision, ce n’est pas le cas du tout pour les 12 propriétaires de circuits qui sont la colonne vertébrale du motocross américain. Sans la rentrée d’argent que représentent les tickets vendus, aucune structure ne peut se permettre le luxe d’organiser une épreuve à perte. Le public est crucial. Problème, les différents Etats dans lesquels se trouvent les circuits de l’outdoor n’ont pas tous donné leur feu vert, non seulement pour l’organisation de la course elle-même mais surtout pour l’autorisation d’accueillir du public.

Directives en constante évolution
Si les Etats de l’Indiana et la Floride avaient donné le feu vert, les choses ont changé depuis. MX Sports a donc annoncé que le Championnat était désormais suspendu en attendant des jours meilleurs. Les directives sont en constante évolution concernant la Pennsylvanie, le Colorado ou encore le Minnesota, cela signifie qu’on a encore de bonnes chances de voir les pilotes rouler à High Point, Loretta Lynn’s, Spring Creek ou encore Thunder Valley mais quand ? En revanche les Etats de New York, du Michigan et de Californie sont fermement opposés à toute organisation du genre dans un avenir proche. Autant dire qu’il n’y a pas ou peu de chance de voir se tenir  les épreuves de Pala, Hangtown ou Unadilla.

A l’heure où le nombre de cas repart à la hausse aux Etats-Unis, le retour des restrictions et plans de confinement sont à redouter. En Floride notamment où l’augmentation du nombre de nouvelles personnes testées positives au COVID-19 est surveillée de très près. C’est donc face à un véritable casse-tête chinois que se retrouve MX Sport tout comme l’est Infront de l’autre côté de l’Atlantique concernant l’organisation du Championnat du Monde MXGP. Pour l’heure, il serait question d’organiser les épreuves au moins deux par deux, à une semaine d’intervalle, et ce en présence du public tout en respectant un protocole sanitaire. Les masques pourraient être non obligatoires mais fortement recommandés. En revanche, il ne devrait pas être possible pour les fans de s’approcher des pilotes, demander une photo, un autographe, accéder au paddock ou approcher de près le podium final tout ceci dans le but d’éviter les risques de transmission.

Comment s’organiser ?
Les équipes et les pilotes sont inquiets quant à l’incertitude d’un déploiement progressif et d’éventuels déplacements inutiles à travers tout le pays. Ils préparent autant que possible cette campagne outdoor mais ils veulent être certains que leurs efforts seront récompensés par une série de courses en bonne et due forme. Bien évidemment, vu les conditions, impossible de s’en tenir aux 12 épreuves habituelles que compte le calendrier MX US. En revanche, les grandes équipes veulent pouvoir compter sur au moins 6 courses avec un minimum d’informations sur les dates et les lieux afin de mettre en place un circuit le plus rentable possible pour les chauffeurs de leurs semi-remorques. A quoi s’attendre au final ces prochaines semaines ? L’incertitude reste totale. On croise les doigts pour que le Championnat débute le 15 août dans le Tennessee sur le terrain « amateurs » de Loretta Lynn’s. Rien n’est moins sûr. Tout change tellement vite…

Par la rédaction.

27 Commentaires

Articles

Mode sombre