Livia Lancelot : « je partais pour le titre »

Publié par La Rédaction le vendredi 26 septembre 2014 à 07:27


Championne de France MX pour la 4ème fois, Livia Lancelot a renoué avec le succès dans l’hexagone après une saison 2013 interrompue par une blessure au genou. 

LIVIA_1803

Livia, un nouveau titre de champion de France, une habitude dira-t-on mais après la difficile saison 2013 il doit être apprécié ?
Oui c’est sûr que ce titre fait du bien, après ma blessure l’année dernière et la création du team cette année je repartais sur de nouvelles bases et c’est toujours bien de finir la saison avec un titre.

Ton absence à une épreuve, du fait de ton engagement au Grand Prix MX2 de Thaïlande t’a mis une certaine pression, puisqu’il t’a fallu combler le retard pris avec une épreuve de moins que tes rivales ?
Cela m’a mis une bonne pression effectivement car je n’avais pas le droit à l’erreur dans ce qui reste un sport mécanique. Avant le départ de la dernière manche je n’étais toujours pas championne mais je termine malgré tout avec 20 points d’avance sur ma dauphine donc c’est top.

Tu as gagné toutes les courses de championnat ou tu t’es alignée cette saison, c’est une satisfaction d’avoir réalisé le grand chelem ?
Oui, surtout que j’ai fait quelques belles manches. Je retiens par exemple ma victoire à St Chamond ou après être tombée dans le troisième tour je repars avec 40 secondes de retard sur la tête de la course. Je gagne finalement la manche mais en 15 minutes c’était loin d’être gagné d’avance.

Habituellement quand une épreuve de Mondial tombe le jour d’un championnat de France, la FFM a instauré une équivalence de points sur l’épreuve ratée. Le GP de Thaïlande étant une épreuve masculine et non féminine, cette règle n’a pas été appliquée pour toi, ca a été un peu dur à avaler, non ?
C’est comme ça. Je n’ai pas voulu batailler avec leur décision même si en lisant et relisant le règlement il était clair pour beaucoup de monde y compris des membres de la Fédération que cette règle aurait du s’appliquer. Mais c’est comme ça. Je ne demande pas de cadeau simplement que le règlement soit le même pour tout le monde. Mais je suis Championne de France donc au final ce n’est pas très grave.

Tu es montée en puissance tout au long de la saison de GP, à partir de quand considères tu qu’on a eu la vraie Livia en piste ? Que manquait-il en début de championnat ?
Je considère que j’étais bien à partir du GP des Pays Bas à Valkenswaard et au top au GP de France à St Jean aussi forcement. Le début de saison a été très difficile. Avec l’objectif du Touquet on a fait très peu de tests avec la 250 et je n’ai pas fait les bons choix. Je manquais aussi de roulage et ma préparation physique n’était pas assez précise pour le Mondial. Je me suis rapprochée de Bruno Losito. On a beaucoup discuté après le second GP et il m’a fait faire les bons choix. Je regrette tout simplement de ne pas l’avoir rencontré avant. Il s’occupe désormais de ma préparation physique, de mes programmes sur la moto et des réglages techniques. Je ne pense pas vraiment manquer de mental mais il m’apporte aussi de ce côté la.

LIVIA_1446

Les meilleurs moments de la saison, les plus difficiles ?
Le Grand Prix de France à St Jean restera le moment le plus fort de la saison. Ma victoire de manche a Valkenswaard (Pays Bas) aussi car cela marquait la fin de l’ancienne Livia. La seconde manche de Loket (République Tchèque) aussi car je gagne après une chute. Tous ces bons moments partagés avec tous les membres du team sont une motivation pour 2015. J’essaye d’oublier les moments difficiles pour aller de l’avant. Forcément mon abandon dans une manche fut un moment difficile. Ma chute en Italie n’était pas une partie de plaisir non plus.

Tu partais pour le titre mondial, tu finis sur le podium. Partie remise pour le titre, avec encore plus d’atouts dans tes mains ?
Je partais pour le titre car j’ai l’esprit de compétition et je n’aime pas faire 2ème mais je savais que ça serait compliqué avec mon retour de blessure, le programme sable, la création du team… Dans l’ensemble j’ai prouvé que je suis revenue à un très bon niveau et je vais continuer sur cette lancée .

Le mondial féminin reprenait des couleurs cette année, en se disputant en lever de rideau des GP MX2 et MXGP. Qu’en penses-tu ?
Je pense que c’est top. C’était vraiment la meilleure année du Mondial je pense en terme de calendrier, courses, niveau… Les médias et les sponsors recommencent a s’y intéresser comme ça l’était il y a quelques année et c’est vraiment une bonne chose.

Comment se profile 2015 ? Sponsors ? Programme ?
Je peux désormais annoncer que j’ai signé à nouveau avec Kawasaki, Bihr et Fox qui sont mes trois plus gros partenaires. Sans eux je n’aurais pas pu faire cette saison et on va encore évoluer pour 2015. Quelques partenaires vont changer mais dans l’ensemble ça va rester similaire pour un programme qui comprendra toujours les championnats de France et du Monde.

Tu reprends sérieusement l’entrainement quand ?
Je vais reprendre l’entrainement physique début octobre et la moto dans la foulée. Il est fort possible que je passe quelques semaines aux Etats-Unis cet hiver pour me préparer dans les meilleures conditions possibles. Ma 1ère course sera certainement juste avant le départ pour le GP Qatar. Je me concentre sur le motocross uniquement.

Tu as participé deux fois au Touquet, il n’y en aura pas de troisième en 2015 ?
Non malheureusement car je suis très déçue de l’organisation. C’est une course mythique qui m’a toujours fait rêver et j’ai adoré y participer. Terminer 39ème au scratch cette année est une énorme satisfaction pour moi. Je suis déçue pour les fans mais à la base c’est l’organisation qui est venue me chercher pour faire le Touquet. Une prime de 2 000€ pour la 1ère pilote féminine a été créée. Prime que j’aime touché en 2013 mais cette année l’organisateur a décidé de la supprimer quelques semaines avant l’épreuve bien après avoir reçu mon engagement et sans rien à dire a personne. Je roule plus par passion que pour l’argent sinon j’aurais arrêté la moto depuis pas mal d’années déjà mais la manière dont ils ont agi est un manque de respect pour les filles qui participent à cette course. Donc je n’y serai pas en 2015.

Le mot de la fin ?
Je tiens vraiment à remercier tous les gens qui croient en moi, mes parents, mon mécano, mon entraineur, mes amis, sponsors et fans. Même si la moto est un sport individuel, sans toutes ces personnes je n’en serais pas là. Rendez-vous en 2015 pour de nouvelles aventures et je l’espère deux titres !

(communiqué de presse)

LIVIA_1849


4 Commentaires



  1. Wickerman62

    Content de revoir Bruno Losito. Par contre, très déçu qu’elle ne fasse pas Le Touquet :(

    Répondre
  2. coq7

    Super Nana et SUPER PILOTE, GO LIVIA 2015 EST AUSSI POUR TOI !

    Répondre