Les temps forts SX 450 2020 (part 4)

Publié par Justine Geisler le jeudi 30 avril 2020 à 18:00


Si la crise sanitaire du Covid-19 a fait basculer le SX US 2020, la 1ère partie de saison a eu le temps de livrer des moments forts. La chute de Webb au Triple Crown d’Arlington en est un.

En arrivant au SX d’Arlington, Cooper Webb est en pleine confiance. Dans une belle dynamique après trois podiums consécutifs dont une victoire à San Diego, le pilote KTM se relance doucement mais surement dans la course au titre. Il n’a pas connu le début de saison qu’il espérait mais il est prêt à inverser la tendance. Le championnat est loin d’être terminé et son retard n’est plus que de 11 points derrière Eli Tomac, 7 derrière Ken Roczen. Au Texas, après Glendale, Arlington est la seconde épreuve « Triple Crown » de la saison. Autant dire qu’il faut jouer de régularité et éviter les embuches pour tirer son épingle du jeu. Pour Cooper, la soirée commence bien. Roczen lui donne du fil à retordre en 1ère manche mais il signe une solide seconde place. Hélas, ça ne va pas durer. Au départ de la 2ème manche, Webb est englué dans le paquet. Il cravache dur et remonte quand tout à coup, il perd le contrôle sur un dragon’s back et passe par devant sa moto. C’est alors qu’il s’écrase sur le béton à côté de la piste, réceptionnant sur le dos. L’impact est violent. Une semaine après l’accident de Brian Moreau, c’est l’effroi dans les gradins. Le pilote KTM rampe sur le côté et la douleur se lit sur son visage. Sa soirée s’arrête là.

A qui la faute ?
Contraint à l’abandon, Cooper laisse bien malgré lui s’envoler de précieux points. Grâce au format « Triple Crown » et son excellente 1ère manche, il sauve une 12ème place au général. En revanche, la plaque rouge éloigne un peu plus. En quittant Arlington, MiniCoop accuse désormais 26 unités de retard sur Tomac, 19 sur Roczen. Pour le championnat, c’est un véritable tournant. Tomac et Roczen se détachent du reste de leurs adversaires, le champion en titre y compris. « Heureusement », dans l’histoire, Cooper n’a aucune raison de voir sa confiance en lui s’amenuir. Cette chute, il n’en est pas complètement responsable. Ce soir là, les pilotes sont unanimes, le dragon’s back sur lequel Webb a chuté est dangereux. Cianciarulo y a laissé une clavicule quelques heures plus tôt et Decotis en a également fait les frais, tous les deux durant les essais. L’équipe Dirt Wurx chargée de la construction et réfection de la piste aurait du intervenir pour le modifier. Au lieu de ça, Cooper s’est à son tour fait piéger. Dans son malheur, il s’en sort indemne ou presque. Très contusionné, c’est en serrant les dents qu’il s’aligne 7 jours plus tard à Atlanta et décroche la 3ème place. S’écroulant aussitôt passé le drapeau à damiers, sa ténacité force le respect. Ça ne rattrape pas les points perdus pour autant. Après Arlington, son destin ne lui appartient plus complètement. Il dépend désormais d’Eli et Ken.

Par Justine Geisler.


Soyez le premier à réagir