Les temps de la réflexion (St Louis)

Publié par La Rédaction le jeudi 16 janvier 2020 à 12:00


La rédaction inaugure une nouvelle rubrique pour cette saison SX 2020. Si vous aimez les chiffres, les statistiques, les courbes et les graphiques, elle est pour vous. Ca vous plait ?

Explications : Le graphe ci-dessus représente les temps cumulés par rapport aux temps médian de l’ensemble des pilotes. Cela permet de donner un aperçu global de la course, avec les pilotes qui se détachent et ceux qui se trainent. Le premier tour étant particulier en termes de temps au tour, celui ci n’est pas pris en compte dans l’analyse ainsi que tout ce qui s’y passe par la même occasion. Cela permet de se concentrer sur d’autres éléments que le départ. A ce jeux là, il est évident que Ken Roczen a outrageusement dominé la course de Saint Louis se détachant irrésistiblement jusqu’au 16ème tour. Au tour par tour, sur ces 16 premiers tours, l’allemand réalise le meilleur tour 13 fois. Seuls Barcia au 7ème tour, Anderson au 8ème, et Osborne au 15ème ont réussi à aller plus vite sur les trois premiers quarts de la course.

Bien que malade ce week end, Justin Barcia a réalisé une excellente performance en restant dans les cinq pilotes les plus rapides tout le long de la course confirmant ainsi sa performance d’Anaheim 1. Il va être nécessaire de le prendre au sérieux. Les Kawi boys Cianciarulo et Tomac sont revenus fort en fin de course en maintenant une certaine régularité alors que les autres faiblissaient régulièrement sur la fin de course. Il ne faut néanmoins pas prêter trop d’importance à ces retours lorsque tout ou presque est joué. Et malheureusement pour Adam, sa chute du dernier tour lui a fait perdre le bénéfice de sa performance. Cooper Webb est la grosse déception du week-end après sa performance d’Anaheim 1 bien que diminué. Il n’est manifestement pas totalement remis totalement et a effectué la finale en marche arrière en étant le moins bon des top pilotes sur la quasi moitié des tours de la finale.

Explications : Le graphe ci dessus est un “boxplot”. Il permet de visualiser la performance de chaque pilote en affichant le meilleur tour, le plus mauvais tour, le tour moyen, le tour médian (qui sépare les bons tours des mauvais tours), la médiane des meilleurs tours (bas de la boîte – 25ème percentile), la médiane des mauvais tours (haut de la boîte – 75ème percentile). Par dessus sont représentés l’ensemble des tours de chaque pilotes par des points. Les carrés rouges sont statistiquement considérées comme des anomalies par rapport à la performance générale de chaque pilote. Ce graphe fournit une vision synthétique mais détaillée de la performance de chacun et permet une analyse comparative.

Dominateur
On retrouve ici la domination de Roczen avec le meilleur tour, une moyenne de ses meilleurs tours bien plus rapide que celles des autres. Barcia et Anderson suivent de près justifiant ainsi leurs places sur le podium. Plus surprenante est la performance d’Adam Cianciarulo qui bien que capable de réaliser un très bon temps sur cette finale (le 3ème meilleur temps absolu), ses autres tours n’ont pas été au même niveau. Ses meilleurs tours sont particulièrement en retrait par rapport à ceux de K-Roc, BamBam, El Hombre ou même Elito Mac. Son meilleur tour est même considéré comme aberrant (tout comme son dernier tour, qui n‘apparaît pas ici). S’il n’y avait eu cette erreur dans le dernier tour, un bon premier tour et une régularité impressionnante aurait néanmoins pu lui permettre de réaliser une excellente quatrième place, en appliquant la recette Webb.

Une remarque sur la performance de Ken Roczen : à Saint Louis, le profil de sa course est quasiment identique à celui d’Anaheim 1. Qu’il soit mid pack ou en tête de la course, ses performances diminuent autour de la mi-course, d’une manière très régulière, ce qui peut indiquer une fatigue physique. C’est peut être un indicateur qu’il ne s’est pas totalement débarrassé de son virus Epstein Barr. Alors certes, la plupart des autres pilotes fatiguent aussi à mi-course, mais pas d’une manière aussi régulière, dans des conditions bien différentes, seul ou en paquet. A suivre à Anaheim 2.

La catégorie 250 à St Louis


A Saint Louis, le vainqueur n’était pas le meilleur en piste. Justin Cooper était plus rapide qu’Austin Forkner, et supérieur d’une façon générale, sauf pour le moins bon tour qui n’était toutefois pas catastrophique. Sa prestation confirme qu’il sera un client très sérieux pour le titre (voir le boxplot d’Anaheim 1 ci-dessous). Jett Lawrence a montré tout son potentiel en tenant tête à Forkner jusqu’à ce qu’il s’accroche avec une botte de paille et torde sa pédale de frein arrière. Il était un solide second avec le 2ème meilleur temps jusqu’à ce moment là. Après, c’était beaucoup plus brouillon.

Brouillon
Christian Craig réalisait une performance très solide derrière les deux pilote de tête. Cela aurait été intéressant de le voir aller jusqu’au bout. A noter aussi que Ferrandis fait la même course qu’Alex Martin qui finit 4ème mais avec un tour de retard où il fallait s’effacer devant la tête de course. Belle performance donc pour Dylan qui a même rattrapé ce tour de retard sur Martin mais aussi Hartranft qui a alterné le moyen et le moins bon. C’était néanmoins suffisant pour que ce dernier accroche le premier podium de sa carrière. Voilà. On a fait le tour en détails. C’est le moins que l’on puisse dire. On continue la semaine prochaine ou pas ?

Joris Bastien (celui qui aime les chiffres).


21 Commentaires



  1. dm19veteran ( Posté via l'application )

    Bonjour,
    sur le 1er graphe on peut voir la régularité ,la progression,la place de chaque pilote,la défaillance…moi ca me plait.
    le 2eme graphe,je trouve qu’il refléte moins la course.
    continuez,une rubrique en plus,c’est bien.
    merci.

    Répondre
    • Joris Bastien

      Le deuxième graphe ne reflète effectivement pas la course mais permet d’apprécier la performance individuelle de chaque pilote, et de pouvoir la comparer aux autres.
      Ben934 a fait une bonne explication de la « boite à moustache », terme que je ne connaissais pas :-) Les 25ème et 75ème percentiles ainsi que la taille de la boîte sont super important dans l’évaluation de la performance.
      Cela permet de se rendre compte au passage que le meilleur tour, n’est que le meilleur tour (cf AC9 par exemple)

  2. Ben934

    Super rubrique, j’avais déjà fait ce genre d’analyse sur la durée d’un championnat avec le logiciel R, et pensé à vous le soumettre. Beau travail !
    Juste une remarque, on appele le 25 % et 75 % percentile, premier quartile et dernier quartile respectivement. L’interquartile ( taille de la boite = écart entre le premier et dernier quartile ) représente l’homgénéité des tours. Plus la boite est petite, plus le pilote est régulier !
    Et pour les personnes qui souhaitent retrouver un terme plus familier, une boxplot c’est plus connu sous le nom de « boite à moustache » :)
    Bien joué LeBig !

    Répondre
    • alex18 ( Posté via l'application )

      Il est chaud le statisticien 😂

  3. alex18 ( Posté via l'application )

    C’est presque parfait ! Manque juste les unités 😊

    Répondre
  4. YC25 ( Posté via l'application )

    On en redemande!oui pour la semaine prochaine.
    Très intéressant ces nouvelles données bien que le premier graph soit plus facile à comprendre pour nous, amateurs du clavier!

    Répondre
  5. Wirz ( Posté via l'application )

    C’est top ! Cela permet de bien relativiser les victoires ou les échecs de chacun. Moi j’aimerai que ces analyses continuent ! Merci

    Répondre
  6. Vivianbocquet ( Posté via l'application )

    L’idée et géniale ! 👍 Bon boulot le big !

    Répondre
  7. Rémi974

    Chaque nouvelle rubrique sont étonnantes. Le premier graphique me suffit pour comprendre la course. Les autres sont plus difficiles à comprendre pour un amateur comme moi.

    Répondre
  8. mxsxfan

    Pour le 1er graphique ça représente quoi comme unité en ordonnée ??

    Répondre
    • Ben934

      Le premier tour n’étant pas compté dans l’étude, je dirai que ce sont des secondes d’écart. (Webb finissant a 38s de Roczen, ayant surement perdu a peu près 8s dans le premier tour ) .
      Par contre, elle n’est pas faite sur l’ensemble des pilotes car une médiane sépare une série statistique en autant d’élement de part et d’autre de cette médiane. Or, seuls 4 pilotes (Roczen, Barcia, Anderson, Tomac) figurent au dessus supposant qu’il y ait les 18 autres en dessous. Le graphe représente donc les temps cumulés par rapport aux temps médian de l’ensemble des pilotes figurant sur le graphe.

    • Ben934

      Je dirai même mieux, le graphe représente donc les ECARTS cumulés par rapport aux ECARTS médian de l’ensemble des pilotes figurant sur le graphe.

    • Joris Bastien

      Merci Ben, tu as tout compris.
      Les explications sont restées limitées pour éviter d’alourdir avec des détails trop techniques, mais c’est ça.

  9. frevado

    Bien! Peut etre rajouter des subdivisions (1/10 de seconde) sur l’axe des ordonnées et des lignes pour lire plus facilement!

    Répondre
  10. TMC380 ( Posté via l'application )

    Top rubrique ! Ça change et les deux versions sont intéressantes, pas juste compris les unités du tableau de KR94 entre ces deux premières épreuves

    Répondre
    • Joris Bastien

      Pour pouvoir comparer deux épreuves où les temps au tour sont différents, il est nécessaire de les normaliser entre le temps le plus rapide (min) et le plus lent(max), secondes.
      Sur chaque épreuve, chaque tour normalisé par (tour-tour_min)/(tour_max-tour_min). Ainsi chaque épreuve ne comprend que des tours compris entre 0 et 1(c’est la normalisation) et on peut donc comparer deux épreuves avec des temps au tour différents.
      J’espère que c’est clair.