Les coulisses de l’équipe Geico (Fin)

Publié par La Rédaction le vendredi 1 février 2013 à 09:42


L’équipe Geico Honda ne veut plus être dans l’ombre de Pro Circuit. Rick Zielfelder se donne les moyens et LeBigUSA.com vous les raconte.

Mike Larocco est le team manager de Geico. © LeBigUSA.com

Mike Larocco est le team manager de Geico. © LeBigUSA.com

Team manager depuis 2010 chez Geico Honda, Mike Larocco joue un rôle prépondérant dans la réussite de ses poulains : « Ma carrière d’ancien pilote me permet d’avoir un œil avisé et donc de les guider dans la bonne direction, dit-il. C’est un travail de longue haleine mais néanmoins très passionnant. Je les aide au quotidien et m’occupe également de la partie technique. » Si la « guerre » n’est pas seulement une vue de l’esprit entre Pro Circuit et Geico, Rick reste très respectueux et ne s’aventure pas un seul instant à dire du mal ou à critiquer les méthodes de son « rival ».

Du respect
« Je connais Mitch depuis de longues années, sourit-il. J’ai un très grand respect de ce qu’il a accompli avec son équipe. Nous sommes très fiers de faire partie d’une des deux équipes capable d’emmener tous les samedis un pilote sur le podium. » Même si « Ziggy » le dit à mot couvert, ses intentions sont bien réelles et passent uniquement par la défaite de l’équipe Pro Circuit : « Evidemment que nous aimerions voler la vedette à Pro Circuit, confie-t-il. Nous essayons de le faire depuis maintenant cinq saisons. Mitch Payton a remporté au moins un titre toutes disciplines confondues depuis l’avènement du 4-temps

Geico-FLASH

Etre à la tête d’une équipe de cross aussi compétitive n’est pas donné à tout le monde. Le budget que cela représente est difficile à imaginer pour le commun des mortels qui ne voit que des belles motos devant un semi-remorque flambant neuf : « Notre comptable est à la limite de l’arrêt cardiaque lorsqu’il voit ce que nous investissons chaque année, explique Ziggy. Surtout que malgré nos efforts, nous ne respectons jamais le budget prévisionnel. Depuis la crise, nous n’avons pas eu les ventes escomptées mais je crois très sincèrement en l’avenir.»

Beaucoup de travail
Rick a les traits du visage fatigués mais ses yeux pétillent comme au premier jour. Il ne compte plus les milliers d’heures de travail pour parvenir au final à un seul objectif : devenir la meilleure équipe de la catégorie 250F. Une histoire qui s’écrit au rythme des saisons avec de nombreux paramètres que Rick ne peut contrôler. Un championnat peut se perdre en une fraction de seconde et anéantir vos efforts de l’année. Le jeu en vaut-il la chandelle ? Bien sur que oui.

Par Benjamin D’introne

FACTORY CONNECTION EN CHIFFRES

Ateliers aux Etats-Unis : 3
Prix d’une préparation : entre 45 et 180 euros selon le travail demandé
Concessionnaires de la marque aux Etats Unis : 61
Concessionnaire à travers le monde : 8 (dont Dubaï !)
Répartition de la clientèle : 50% de pilotes professionnelles et semi-pro et 50% d’amateurs
Employés : 36
Motos à l’année allouées par Honda pour l’équipe professionnelle : 30
Saisons sur le circuit professionnel : 15
Pilotes ayant évolué pour Factory Connection : 17

Il y a du lourd chez Geico. © Simon Cudby

Il y a toujours du lourd chez Geico. © DR


12 Commentaires



  1. stephanehcm

    entre 45 et 180 Euro ?? il n y a pas une faute la ?
    ou j ait pas compris ?

    Répondre
  2. andréa

    prix d’une prepa suspension 180E cest plus que correct…

    Répondre
    • ktmboy

      180000€ mdr Tu amènes tes suspettes d’origine,tu repars elles sont plaqué or certies de diamant a ce prix là,et c’est pas de l’huile de la friteuse qu’il y a dedans! lol

  3. DirT HoT

    C’est pas une photo de l’année dernière avec les motos de Decotis, Bogle, Tomac, Barcia, K-DUb, et Will Hahn ?

    Répondre
    • Romane

      si Barcia 51 cette année alors le big tu nous steak ou quoi ?

  4. MXF_Marv

    Lisez la partie 1 et les commentaires, c’est D’introne qui a écrit cet article l’année passée pour Moto crampons (?) …

    Répondre
  5. JK32

    180 € max, je trouve ça plus que correct !
    36 employés, ça fait une bonne PME ça quand même. Les chiffres sont assez parlant… Merci Benji !

    Répondre