« Le ralenti du mardi » n°307

Publié par Justine Geisler le mardi 15 octobre 2019 à 18:38


La Monster Cup est l’événement incontournable organisée ce samedi 19 octobre 2019. Tous les regards sont braqués vers Las Vegas pour ne pas en perdre une miette. Tous ? Pas sûr…

La Monster Cup est l’événement le plus attendu du mois d’octobre. Les vedettes du SX US sont dans les starting-blocks pour tenter leur chance dans la course au million de dollars, les spectateurs sont fébriles et se pressent pour réserver leurs billets d’entrée en avance, les yeux des fans de Supercross dans le monde entier sont braqués sur Las Vegas…  ou presque. Pour la première fois en neuf ans d’existence, l’édition 2019 de la MEC montre un essoufflement aussi bien du côté de l’industrie, des pilotes que du côté des amateurs de SX US. Si Eli Tomac est sur le pied de guerre, prêt à tout donner pour décrocher un autre million de dollars et une 3ème victoire, ses adversaires n’affichent plus grand intérêt pour cette course. Pour preuve, mis à part Eli, aucun des pilotes du top 5 en SX US cette saison n’était engagé il y a encore deux jours. Marvin Musquin souffre toujours de son genou abimé sur la finale de l’outdoor à Ironman. Ken Roczen , bien que vainqueur de la Straight Rhythm, préfère se concentrer sur un retour à 100 % de ses capacités pour préparer au mieux 2020. Jeune papa, Blake Baggett est absent pour les mêmes raisons que Ken après une fin de saison MX compliquée.

Et les autres ?
Bien qu’il ne soit pas entré dans le top 5 final de 2019 pour cause de blessure, le champion 2018 Jason Anderson préfère faire l’impasse après avoir passé presque un mois en Europe à bouffer du sable pour préparer le MXDN. En somme, il ne reste plus que le champion en titre du SX US Cooper Webb. Sur le toit du Monde après son premier titre 450 obtenu en mai dernier, MiniCoop sera-t-il derrière la grille du Sam Boyd Stadium samedi soir ? Jusqu’à dimanche, le numéro 1 n’était pas inscrit. Bonne nouvelle, il apparait désormais sur la liste des engagés. Ça n’est pourtant pas encore une certitude. Malgré son inscription, sa participation dépendra de la semaine qu’il passe à l’entrainement. En effet, pas au top de sa forme ces dernières semaines, Cooper ne prendra pas le risque de s’aligner pour trier les lentilles. Le nouveau protégé de Roger DeCoster vient pour le million ou reste chez lui. L’organisation comme les fans croisent les doigts. Un duel opposant Eli à Cooper raviverait la flamme sur le point de s’éteindre et inciterait sans nul doute plus de monde à faire le déplacement dans le Nevada. Avec également Dean Wilson, Adam Cianciarulo, Justin Barcia, Malcolm Stewart sans oublier le champion du Monde MXGP Tim Gajser sur la liste, le plateau serait plus attrayant et la course au million plus disputée. Il n’en reste pas moins que la MEC a besoin de retrouver des couleurs au risque de sombrer. Comment expliquer une telle perte d’intérêt ?

La Monster Energy Cup n’est pas une course ordinaire. Sur un format très court et intense de trois manches de 10 minutes, prendre un bon départ est primordial. Un pilote qui peine à tenir une finale classique de SX US de 20 minutes se retrouve capable de jouer les trouble-fêtes et rafler au moins une victoire. Or, seul le vainqueur des trois finales remporte le million de dollars. Ceci explique le degré d’excitation qui règne chaque année dans l’enceinte du Sam Boyd Stadium. Le premier vainqueur de la soirée est obligé de tout donner pour conserver ses chances. Chaque année, la course tient toutes ses promesses. Jusqu’à quand ? Comme la Red Bull Straight Rhythm avant elle, la Monster Cup perd un peu plus de saveur chaque année. La ferveur et l’excitation des premières éditions sont retombés depuis qu’ils sont trois à avoir créé l’exploit de dérocher le million de dollars. Après Ryan Villopoto dès la première année, Marvin Musquin en 2017 et Eli Tomac en 2018 ont tour à tour arraché la grosse valise de billets verts. Il n’y a donc plus rien d’extraordinaire à signer la journée parfaite. Pour les pilotes, malgré l’attrait du pactole, la mi-octobre n’est pas la date idéale.

Redonner l’envie
Changements de couleurs, d’équipes, reprise de l’entrainement après la trêve, récupération de blessures contractées durant la saison… la liste des raisons pour lesquelles ils n’ont pas envie de s’aligner derrière une grille est longue. Sans parler du risque de blessure qui pourrait venir ruiner leurs plans et compromettre l’ouverture de saison tant attendue à Anaheim début janvier. Vu la liste des engagés qui s’amenuise au fil des années, il semblerait que le million ne suffise plus. Dès lors, quel avenir s’offre à cette Monster Cup ? Déménager l’événement de Las Vegas vers Carson en Californie, probablement au sein du Dignity Health Sports Park accueillant les X Games il y a plusieurs années, est l’option envisagée dès l’an prochain par les organisateurs. L’idée est bien évidemment de redonner un second souffle à cette MEC qui risque fort de faire un four à court terme. En starifiant le deux temps couplé à l’hommage aux gloires des années 90, RedBull a réussi le pari de redonner des couleurs à sa Straight Rhythm en sérieuse perte de vitesse. C’est désormais à Monster Energy de trouver son « truc ». D’ici là, on garde quand même un œil sur Vegas samedi soir. On n’est jamais à l’abri d’une surprise.

Par Justine Geisler.


8 Commentaires



  1. PROLINK

     » en starifiant le deux temps coupléà l’hommage aux gloires des années 90, RED BULL a réussi à redonner des couleurs à sa straightRhytm en perte de vitesse »
    Euhh non! Justine! pas d’accord avec çà!!!! A part raviver les souvenirs des nostalgiques, la straight Rythm s’essoufle elle aussi. On l’a vu encore cette année. Plus aucun TOP à part Roczen, d’anciennes stars sur le retour venus pour s’amuser ( Hansen, Sipes) Webb, à court de roulage qui venait juste de reprendre,
    On verra l’année prochaine mais le 2 temps ne suffira pas à perenniser l’épreuve sur la durée et faire revenir les stars.
    Et Pastrana va pas faire des back-flips jusqu’à 50 balais……………

    Répondre
    9 0
    • mxsxfan

      Tout à fait d’accord. C’est exageré de dire que la straight rythm a repris des couleurs. Le plateau 125 par exemple était ridicule, et les 2 temps c’est bien mais pas sure du tout que ça interesse les ados d’aujourd’hui.

      6 0
    • KoaK ( Posté via l'application )

      Euh si Pastrana fera des backflips jusqu’à 50 ans en plus!😂😂😂

      5 0
  2. pif le chien

    Finalement, je trouve plutôt rassurant que les pilotes privilégient toujours le championnat aux courses « intervilles » malgré les grosses primes des marchands de boissons chimiques.

    Répondre
  3. thony56

    Webb vient de confirmer qu’il ne participera pas…

    Répondre
    1 0
  4. keker

    Avec un système de redistribution des sommes, peu-être qu’il y aurait plus de monde…..500 000 le 1er, 250 000 le 2ème……..

    Répondre
    2 0
    • mxsxfan

      Si t enlèves le million tu perds tout l intérêt de l epreuve et ça devient juste une course comme une autre.

      1 0
  5. math7

    Le mieux serait de déplacer l’épreuve à mi novembre voir fin novembre, tous les pilotes sont en phase de préparation donc un bon moyen de faire un entraînement en condition de course :)

    Répondre
    2 0