James Stewart peut-il le faire ?

Publié par Daryl Ramadier-Briet le vendredi 30 novembre 2012 à 08:11

Quatre ans après son dernier titre de Supercross, James Stewart joue gros l’année prochaine. Peut-il retrouver son plus haut niveau au guidon d’une RMZ ?

Depuis 2009, James Stewart a bien gagné des courses mais aucun titre majeur. Très rapide aux chronos, il a souvent eu du mal à terminer les vingts tours d’une finale sur ses deux roues. Les statistiques ne trompent pas : 8 victoires seulement en 31 départs. Il a pourtant été en tête à de nombreuses reprises (avec parfois près de dix secondes d’avance sur le 2ème) mais Stewart a fait beaucoup de « James ». Pourquoi en est-il arrivé à ce point ?

Les raisons d’une défaite
Aujourd’hui plus que jamais, « Bubba » rivalise avec des adversaires plus véloces les uns que les autres. En plus de Chad Reed, son ennemi juré, il faut ajouter Ryan Dungey et Villopoto qui ont prouvé qu’ils avaient la vitesse, l’endurance et le physique nécessaires pour barrer le chemin de la victoire à Stewart. Ils ne sont pas les seuls : Canard, Millsaps, Weimer… et bientôt Justin Barcia en sont aussi capables. Mais ce n’est pas tout.

La Yam’ n’était pas faites pour Stewart

L’autre fondement de la défaillance de ces dernières années proviendrait de la Yamaha YZF 450. Beaucoup, fans comme spécialistes, sont unanimes sur ce point : la Yam’ n’était pas en adéquation à son pilotage axé sur l’avant (il l’a d’ailleurs déclaré lui-même). Une moto non séante, un entourage « mécanique » pas forcément adapté, quelques soucis privés (justice, deuil…), tout cela a contribué à son échec. Souvent à terre, Stewart a aussi passé beaucoup de temps blessé et malgré sa volonté, il a eu du mal à être compétitif.

Un nouveau départ
Au guidon d’une Suzuki RM-Z qui semble plus convenir à son style de pilotage, l’ex-pilote Yamaha a retrouvé des couleurs il y a quelques mois. Avant qu’une énième blessure ne gâche sa tournée outdoor, il totalisait 100 points marqués sur 100 possibles avec deux succès acquis de main de maître à Hangtown et Freestone. Impuissant, Ryan Dungey n’a rien pu faire. Malheureusement on ne saura jamais si James aurait pu aller jusqu’au titre. Une blessure au poignet après sa chute à Thunder Valley le met sur la touche.

Vous êtes prêts pour le retour de « Bubba »? © LBU

Qu’en sera-t-il en 2013 ? Absent lors de la Monster Cup, James préfère être patient et revenir au bon moment. Il enchaîne les tests et les entraînements. Il attend son heure. Viendra-t-elle dans la nuit du 5 au 6 janvier prochain ? Plusieurs conditions doivent être réunies et pas des moindres. Il devra triompher de rivaux plus affûtés que jamais et qui n’ont pas attendu son retour pour s’améliorer. James devra surtout triompher de lui-même. L’aventure Suzuki lui fera-t-elle retrouver sa gloire déchue ? Rendez-vous dans un mois, à Anaheim, pour le savoir, sur LeBigUSA.com bien sûr.

Par Daryl Ramadier-Briet

28 Commentaires

Articles

Mode sombre