Bellino et Meo champions du Monde

Publié par La Rédaction le lundi 5 octobre 2015 à 14:48


Ce week-end se tenait le Grand Prix de France, à Requista, grande finale du Championnat du Monde d’Enduro. Les pilotes tricolores se sont illustrés et plus particulièrement 2 d’entre eux puisque Antoine Meo en E2 et Mathias Bellino en E3 sont sacrés Champions du Monde !

KTM Enduro Factory Racing Team_France 2015

Avant de se lancer dans un nouveau défi, celui du Rallye Raid, Antoine Méo a prouvé qu’il était un des meilleurs pilotes d’Enduro en empochant son 5ème titre mondial, le second en E2 après celui de 2011. Déjà sacré en E1 en 2010, 2012, 2013 et également vainqueur des ISDE avec l’Équipe de France en 2009, 2010, 2012 et 2013, ce palmarès aurait pu être encore plus étoffé si le français n’avait pas connu une grave blessure l’an passé.

Retour en force
Antoine s’est remis en condition et n’a laissé que des miettes à ses adversaires. C’est bien simple, sur les 13 manches disputées, il en a remporté 8 et a signé des secondes places comme plus mauvais résultat ! Assuré du titre dès samedi soir, le français a préféré ne pas rouler dimanche et profiter pleinement de son sacre avec le public tricolore. Pierre-Alexandre Renet, malgré son absence lors des deux derniers Grands Prix sur blessure, obtient la 3ème place du classement.

bellino

Enfin Mathias Bellino obtient la consécration individuelle tant attendue chez les Séniors ! Déjà sacré Champion du Monde Junior en 2012 et vainqueur des ISDE Junior en 2011, 2012, 2013 et des ISDE Sénior cette saison, le français est devenu ce week-end le nouveau Champion du Monde E3, un titre qui lui semblait promis depuis quelques années. 5ème en 2013 puis 4ème l’an passé, Mathias avait malheureusement loupé plusieurs épreuves à causes de blessures, hypothéquant ses espoirs de victoires.

Lutte intense
Cette saison 2015 est donc la première qu’il peut disputer en intégralité chez les Séniors, avec le résultat que l’on sait. Il a livré une belle lutte avec l’australien Matthew Phillips mais n’a connu aucune baisse de régime contrairement à son adversaire. Vainqueur de la manche d’ouverture au Chili, de 2 manches en Espagne, en Grèce et en Belgique, Mathias remporte le titre dès samedi en signant une seconde place. Libéré de toute pression, le français conclue sa saison en s’imposant lors de la dernière manche dimanche. Mathias, qui était passé dans la Filière Motocross France mise en place par la FFM, entre ainsi dans l’histoire du sport motocycliste tricolore.

(Communiqué de presse FFM).


7 Commentaires



  1. DRYAN

    J’ai quand même quelques regrets concernant Méo! Il avait un gros potentiel pour faire fort en MX.
    Maintenant ce serait-il encore bcp blessé en cross au point d’avoir une carrière transparente ou la guigne l’aurait-elle enfin lâché comme pour sa belle carrière d’enduro (excepté 2014)?

    Répondre
  2. thierry 54

    la France de la moto marche sur du velours !!!! une pléiades de titres de champions du monde !! qui dit mieux ??

    Répondre
    • DRYAN

       »mieux »!

  3. windham

    Félicitations a nos champions
    Qui remporte le titre en E1 ?

    Répondre
    • Léop

      Remes! Nambotin est vice-champion.

    • windham

      Merci pour l’infos

  4. Léop

    Très bel évènement juste devant ma porte! Félicaition au Moto Club Réquistanais pour la super orga’ et le tracé. Bravo aussi à tous les pilotes, je peux vous dire qu’il amusaient pas le terrain!

    Répondre